mercredi 30 novembre 2022

Offrez-nous un café

Conférence Spirou Tour pour les 75 ans de Spirou

Spirou Lyon
Le festival BD de Lyon se termine. Il est temps pour nous de faire le point et de vous rapporter tout au long de la semaine ce qu’il s’est passé là bas.
Robin vous a parlé, il y a quelques jours, de l’exposition Spirou. En effet, le groom était à l’honneur pour ce festival: des expositions, des cadeaux spirou, des dessinateurs et une conférence Spirou-Tour.

David et Robin, nos deux reporters, se sont rendus sur place et vous résume cette sympathique conférence où ils ont pu rencontrer : 
L.Trondheim (Ralph Azham, L’atelier Mastodonte, Zizi chauve-souris), B.Feroumont (Le Royaume), B.Findakly (coloriste de Trondheim), F.Niffle (rédacteur en chef du Journal de Spirou depuis 5 ans et 2 mois) et Yoann (dessinateur actuel de Spirou et Fantasio).

Interview:


Niffle : Le journal de Spirou est un journal familial à lire dès 8 ans.

Question : Pourquoi le journal de Spirou est moins présent en kiosque ?

Niffle : Spirou a disparu des kiosques pour rester plus disponible pour les abonnés de plus, une hausse des abonnements est constatée.
Spirou Réel

Question : Quel était votre rapport avec la BD et Spirou qu’en vous étiez jeune ?

Trondheim : je lisais surtout Pif Gadget pour les petits gadgets en cadeaux mais lisait Spirou occasionnellement. En 1993, je fis quelques gags pour le journal mais j’arrêtai au bout de 12 pages. Il y a 3 ans, Niffle me recontacta pour un retour à la rédaction. Je proposa une série nommée « Ralph Azham », elle fut accepté et je signai mon retour chez Spirou.

Yoann : j’étais un lecteur assidu des albums de Spirou et Fantasio mais j’étais abonné à Pif Gadget. Le journal de Spirou fut le premier magazine que j’acheta avec mes sous mais j’arrêta quand je démarrai mes études. Être auteur de Spirou ne se limite pas à la confection de nouveaux albums, je dois aussi illustrer des posters et autres supplément du journal. J’essaye avec Vehlmann de recréer l’univers de la rédaction dans nos albums.

Feroumont : Je vis et travaille à Bruxelles. En Belgique, la BD n’a pas cette réputation de « Truc pour enfant ». Mes parents étaient abonnés à Tintin et mes grands-parents à Spirou. J’ai eu la chance de montrer mes planches au prédécesseur de Niffle qui m’a associé avec un jeune auteur: Vehlmann.

Findakly : Enfant, je lisais plutôt Pif Gadget. J’ai d’ailleurs commencé mon métier de coloriste chez Pif.

Trondheim : Aujourd’hui il ne reste rien de Pif, mais Spirou est toujours là et a laissé des séries marquantes comme Gaston. Chez Pif, le gadget faisait tout.

Question : Comment se passe la vie de la rédaction ?

Equipe Spirou
Niffle : Les réunions se faisaient avant dans la rédaction mais maintenant que les auteurs sont disperser dans la Francophonie, elles se sont par Skype.

Question : Les couvertures ont-elles un lien avec la vente d’un numéro ?

Niffle : Les choix de couverture n’ont aucun impact sur les ventes sauf pour les numéros spéciaux. Les Tuniques Bleues est notre 2ème chiffres d’affaires dans la boîte. Notre désir est de travailler avec des auteurs de talent. Nombreux sont les postulants pour le peu de places disponibles.

Bianco ( qui vient d’arriver) : Moi, petit, je n’aimais pas Gaston.

Question : Quelles sont les raisons pour qu’une séries soient annulées ?

Niffle : L’annulation de séries dépend du nombre de ventes malheureusement. Il faut savoir que le secteur jeunesse est en baisse de 10 à 15 % en librairie. Les lecteurs de Spirou sont en majorité des garçons ( 60 % contre 40 % de filles).

Question : Pourquoi il n’y a pas de page 13 dans le journal ?

Niffle : Il n’y a pas de page 13 à cause d’un jeu qui avait été organisé par le précédent redacteur en chef. A son départ, l’absence de page 13 était sa dernière volonté.

Question : « Des Spirou vu par … » sont-ils en préparation ?

Feroumont : Je travaille sur un tome de cette série. Le scénario en est à son premier jet.

Niffle : Cette série parallèle valorise un style autonome et personnelle. Sinon , 5 albums sont en préparation.

Bianco : Moi je réfléchis sur l’idée d’en faire un.

Question : Quels auteurs n’ont pas souhaité participer à la rubrique la Galerie des Illustres ?

Niffle : Je n’en citerai qu’un : Conrad. Je regrette.

Question : A quand le retour du Marsupilami dans Spirou et Fantasio ?

Yoann : Grâce au rachat de Marsu Productions, le Marsu reviendra dans le prochain tome.

Team SpirouTrondheim : le Marsu est très difficile à animer car il est très fort avec sa queue .

Question : Que pensez-vous de l’évolution de Spirou ?

Yoann : Il a beaucoup évolué. Le Spirou de Rob-Vel était plus agressif et les histoires hallucinogènes. Spirou vit avec son époque.

Question : Quel stade les BD doivent-elles atteindre pour être publiées dans le journal de Spirou?

Niffle : Quand il ne reste que 4-5 planches en cours contrairement à ce qu’il se faisait avant.
Comme vous pouvez le constater, cette conférence fut l’occasion d’en apprendre plus sur ceux qui font Spirou aujourd’hui, mais également sur ceux qui le faisaient hier…
Fais découvrir cet article à tes amis

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,730FansLike
187FollowersSuivre
54FollowersSuivre

Derniers Articles