Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Intégrale les gardiens du Maser de Massimiliano Frezzato aux éditions Caurette

Intégrale "les gardiens du Maser" aux éditions Caurette
Titre : Les gardiens du Maser - Intégrale
Scénario et dessins : Massimiliano Frezzato
Editions : Editions Caurette
Année : 2018
Nombre de pages : 380

Résumé de l’intégrale de les gardiens du Maser de Massimiliano Frezzato aux éditions Caurette :


Kolonie est un monde étrange, majoritairement recouvert de liquide, peuplé de nombreuses créatures toutes aussi bizarroïdes.
Les derniers hommes qui la peuple ont perdu la mémoire des usages de jadis… Sur cette planète désormais hostile, ayant été en proie à une longue guerre, ces derniers individus, épars çà et là, tentent de survivre, au milieu d’une faune, d’une flore, de robots et de mécaniques bien farfelues mais loin d’être dociles… Un homme cependant est à la recherche de « La Tour ». 
Celle-ci fait l’objet d’une prophétie mais dont on ne connait pas la finalité. Une certitude demeure, la réponse à leurs questions et à leur avenir s’y trouve.
Cet homme, nommé Zerit, n’a pas droit à l’erreur…

Mon avis sur l’intégrale de  les gardiens du Maser de Massimiliano Frezzato aux éditions Caurette :


Mais quel magnifique ouvrage mes amis !!
Cette intégrale est une merveille graphique admirablement bien construite par son auteur mais aussi est surtout par les éditions Caurette.
Donc cet opus regroupe les six premiers tomes de la série qui forment une histoire complète. 
Mais à ceux-ci s’ajoute deux sublimes compléments (non ce ne sont pas les tomes sept et huit…) :
- L’excellent et incroyablement détaillé : Kolonie le guide de survie
- Un généreux et merveilleux épilogue graphique qui vient conclure la lecture en magie visuelle.

Intégrale "les gardiens du Maser" aux éditions Caurette Page 123
Extrait page 123 de la BD


Autant vous dire que j’ai eu beaucoup de mal à lire cette beauté car j’étais vraiment surexcité à l’idée de l’ouvrir et de le parcourir.
Je me suis longuement attardé sur le guide de survie introductif, scrutant les moindres détails et annotations que le fou qui à créer cet univers nous a offert !
C’est surprenant de fantaisie, de génie, d’imagination… A la fois moderne et ancien, loufoque et sérieux, beau et laid, etc… Bref, l’esprit créatif de Massimiliano Frezzato ne semble qu’être oxymore ou antonyme, mais l’ensemble s’associe finalement très judicieusement, finement, délicieusement et subtilement. 
Un vrai reflet de la complexité de mère nature en somme ! 
Ce guide, prologue à l’épique aventure à suivre, se révèle donc être un indispensable pour comprendre certains rouages du récit et surtout pour bien situer les relations entre les protagonistes.
Il permet aussi de donner la mesure de l’environnement dangereux qui nous attend, mais tout en gardant une touche d’humour non négligeable.
Pour tout avouer, un clin d’œil insolite et incongru au célèbre auteur de BD Mandryka m’a particulièrement bien fait rire.
Sous forme de fiches originales, cette introduction est un pur plaisir pour les curieux et fourmille de précisions, de secrets cachés, d'informations etc...

Intégrale "les gardiens du Maser" aux éditions Caurette Page 25
Extrait pas 25 de la BD


Ensuite viennent les épisodes de l'histoire. 
L'entrée en matière peut paraître confuse, voire chaotique, au lecteur bien qu'il en ai lu le guide au préalable, mais cela va évidemment de pair avec le contexte où les survivants ont perdu leurs connaissances et se raccrochent à des légendes ou prophéties sans vraiment trop y croire.
La planète elle-même est aussi hostile, composée essentiellement de liquide, et de créatures et machines dangereuses.
Mais on se prend très rapidement d'affection pour ces personnages complètement perdus, avançant au pif et au gré de leurs évènements et accidents.
Parce qu'il faut le dire, le scénario est lui aussi cataclysmique. On a droit à une succession de crashs, de castagnes, de rebondissements, tous plus surprenants et comiques les uns des autres.
On dirait un grand n'importe quoi, mais tout est lié à une légende, un espoir pour un monde meilleur... La tour !
Le talent de l'artiste scénariste est, qu'au fur et à mesure que l'on avance aussi catastrophiquement dans ces péripéties mystiques et vers l'objectif de la fameuse tour, on délie les nœuds et l'on sent que l'on avance vers une vérité attendue, vers la résolution du mystère pour enfin savoir si la prophétie dit vrai...
Et voilà qu'on arrive à percer le secret, et là aussi c'est le chaos, mais un autre chaos, plus paisible, plus coloré qui ferait presque tout oublier... 
Le dernier tome nous créer ainsi une surprise totale, totalement inattendue en regard des cinq précédents.
C'est juste magnifique, une apothéose bien exaltante. 
A noter que le grand Mandryka (auteur du concombre masqué) a beaucoup contribué au scénario aussi.

Intégrale "les gardiens du Maser" aux éditions Caurette Page 118
Extrait page 118 de la BD


Et que dire des dessins !
Ils sont absolument somptueux et divins !
L'artiste maîtrise son art. Le style réaliste fantaisiste convient parfaitement à l'exercice science-fiction. 
Et le bougre ne manque pas d'imagination pour révéler des véhicules incongrus, des vieilles mécaniques impossibles, des créatures tantôt chimériques, parfois grotesques ou marrantes, des édifices sortis de nulle part, des personnages qu'il façonne à souhait...
On retrouve dans cette magnifique création des touches de magie comme dans les univers de Miyazaki, des ressemblances involontaires avec d'autres héros d'heroic fantasy comme Pélisse ou Bragon, etc...
Bref, en admirant chaque vignette, chaque peinture, chaque mise en scène, je n'ai cessé de me rappeler toutes les œuvres BD ou animés que j'aime, et cela pour mon plus grand plaisir !
Son trait fin est majestueux et sa précision incroyable. Il n'y a qu'à s'attarder sur les chevelures ou les barbes des personnages, par exemple, pour se rendre compte du travail phénoménal réalisé. 
Les plans variés, passant d'une succession de gros plans splendides à des vues délicieuses d'ensemble en plongée ou contre plongée, associés à des tailles catégoriquement différentes de cases rythment frénétiquement l'épopée tourmentée de notre troupe insolite.
Les décors jouent aussi un rôle faramineux dans cette œuvre pour poser des ambiances diverses, changeantes, parfois menaçantes ou à l'inverse totalement reposantes...
Il faut préciser que deux autres très talentueux artistes BD ont aidé à la conception de ces décors (y compris pour Kolonie le guide de survie) : Cinzia Di Felice et Fabio Ruotolo
Les couleurs m'ont aussi donné beaucoup de frissons. Elles sont fraiches ou chaudes en fonction des environnements dans lesquels la bande évolue, mais elles ne sont jamais ternes. Elles égayent continuellement le récit.
Certaines pleines pages m'ont coupé le souffle sur leurs compositions et leurs effets visuels. Ce sont de véritables tableaux que je ne me lasserai jamais de regarder.
Parlons aussi de cette variété de personnage qui démontre de la maestria de l'auteur. Tous les individus sont tellement différents, l'un est géant et costaud, l'autre petit et nerveux, s'en suit un autre trapu et rachitique, ou bien obèse et mollasson, ou galbé comme une déesse etc...
Une diversité sans commune mesure. Les silhouettes toujours idéalement proportionnées dans les perspectives, quasiment sans défauts (ou alors je les ai totalement occultés)
Un autre petit élément qui m'a tapé dans l'œil si je puis dire, ce sont les yeux de nos créatures ! 
Je les trouve beau à s'y perdre d'émerveillement, et ils transmettent aisément toutes les émotions.
J'ai été vraiment touché.

Intégrale "les gardiens du Maser" aux éditions Caurette Page 75
Extrait page 75 de la BD


Enfin, les éditions Caurette ont aussi souhaité gâter ses lecteurs, et a donc ajouté un bel épilogue pour conclure, suivi d'un cahier graphique exceptionnel avec un ensemble de recherches des personnages, des couvertures, et des peintures inédites époustouflantes !
Cet ouvrage volumineux est, en résultante, un bijou du neuvième art. 
L'éditeur y a mis le paquet et l'a soigné aux petits oignons avec une qualité d'impression ahurissante !
Un livre à posséder sans faute !

Ciao
Yann


Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog