pub

Rechercher dans ce blog

jeudi 2 novembre 2017

Le jour où le bus est reparti sans elle

Le jour où le bus est reparti sans elle... aux éditions Bamboo
Titre: Le jour où le bus est reparti sans elle
Auteurs: BeKa (scénario), Marko (dessin) et Maëla Cosson (couleur)
Éditeur: Bamboo
Année: 2016
Nombre de pages: 72

Clémentine est une jeune trentenaire. A un tournant de sa vie, elle se pose beaucoup de questions existentielles.
Depuis peu, elle s'est mise à la méditation, mais elle ne parvient toujours pas à faire le vide. Pourtant son séminaire avec un groupe de pratiquants arrive bientôt.
Le jour venu, elle arrive en dernier et monte dans le bus. Elle est stressée, car elle démarre tout juste dans ce domaine, alors que tous les autres, qu'elle ne connait pas, sont expérimentés. Elle en a même oublié de prendre ses précautions avant le départ.
Heureusement, sur le trajet, le bus s'arrête dans une petite épicerie, au beau milieu de la forêt. Clémentine en profite pour se rendre aux toilettes.
Mais lorsqu'elle revient, le bus est reparti sans elle.

Que va t-elle devenir? Elle n'a personne à contacter et le bus ne repassera pas avant la fin du week end.
Dans son malheur, elle rencontrera Antoine, l'épicier, qui l'invitera à prendre le thé et à passer le week end sur place, en attendant qu'un véhicule passe et la ramène.
Finalement, ce séjour s'avèrera bien plus positif que tous les séminaires que Clémentine aurait pu faire. Et les histoires et conseils d'Antoine bien plus sages et avisés que ceux de Jean-Eude, le maître du groupe de méditation.

Le jour où le bus est reparti sans elle: Clémentine rate la salutation au soleil

"Le jour où le bus est reparti sans elle" est le premier tome d'un diptyque.

C'est un scénario très spirituel et philosophique que nous livre le duo de scénaristes BeKa (Beka = Bertrand Escaich + Caroline Roque). Nous suivons Clémentine, en pleine crise existentielle. Son chemin croisera des gens avec une vision sur le monde bien différente de ce que la plupart des personnes peuvent avoir. Antoine surtout, lui sera d'une grande aide pour lui ouvrir les yeux sur des perspectives différentes. Au travers de plusieurs petites histoires, adaptées pour la plupart de contes zen, les auteurs parviennent à donner des pistes de réflexion au lecteur.

Le jour où le bus est reparti sans elle: Clémentine a l'impression que le sort s'acharne contre elle


Le dessin de Marko sur cet ouvrage est aussi très agréable et est largement renforcé par les couleurs apaisantes de Maëla Cosson. Les décors dans la forêt, ou encore les petites histoires dans le récit, sont mises en image de façon plutôt zen et mignonettes.

Le jour où le bus est reparti sans elle: le jour du séminaire de méditation approche


Certains trouveront cette histoire trop mielleuse. Elle est pleine de bons sentiments et déborde de positivité.
Personnellement, je suis sorti comme léger et apaisé de cette lecture, qui fait du bien.
Les histoires dans l'histoire m'ont beaucoup plu. En une ou deux planches elles permettent une réflexion et donnent des pistes et un point de vue sur le monde dans lequel nous vivons, qui permettent une réflexion simple et constructive.

Juju Gribouille

Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!