mercredi 17 août 2022

Offrez-nous un café

Une vie de Maupassant, l’adaptation Manga – la chronique vivante

couverture "Une vie" de Maupassant adapté par Sudio Variety Artworks chez Soleil Manga
Série
: Classiques Manga

Titre:
Guy de Maupassant Une Vie

Auteurs :
Variety Artworks (scénario et dessin)

Éditeur :
Soleil

Collection
: Classiques

Année :
2017

Pages
: 192




Résumé d’une vie


Jeanne
retrouve dans une vieille malle un ancien calendrier. Elle se
rappelle alors toute sa jeunesse. Retour plusieurs années en arrière
: Jeune fille sortant du couvent, elle part avec ses parents habiter
au Manoir des Peuples. Là, une nouvelle vie commence. Mais la vision
imaginaire de Jeanne sur la vie vont se heurter au réel. Un beau
jour, elle fait la rencontre du vicomte Julien de Lamare. Le courant
passe et quelques mois après, le mariage est annoncé. Jeanne a tout
pour être heureuse mais sa vie va prendre un autre tournant quand
elle découvre que Julien n’est pas l’homme qu’elle attendait…



Mon
avis sur le manga Une vie


Les
déconvenues de Jeanne font la trame de ce roman. La jeune fille va
se cogner aux murs de la vie. Et l’apprentissage va être rude ! Tout
démarre par un mauvais choix, celui de son mari. Mais qui aurait pu
se douter que les choses tourneraient si mal ? Que derrière le
gentil vicomte se dissimulait un homme sans amour…

Aujourd’hui,
les malheurs de Jeanne ne semblent pas si insurmontables, la solution
? Un divorce, merci et au revoir ! Mais à l’époque, au milieu du
dix-neuvième siècle, pour une jeune fille n’ayant connu que le
couvent, ce drame prend des proportions douloureuses.


Il
faut reconnaître que le manga accélérant le déroulement de
l’histoire, j’ai fini par ne plus compatir aux déboires de la pauvre
Jeanne, qui a la larme tellement facile. Et quand Rosalie, sa sœur
de lait, lui tire un peu les bretelles, c’est un soulagement pour le
lecteur – et pour moi -. Car Jeanne va apprendre la vie en allant
de malheur en déception. Son apprentissage va effectivement être
très rude !

Si
cette BD permet de faire connaissance avec l’œuvre de Maupassant, il
soulève un petit défaut. Sur le roman, Jeanne peut se lamenter
régulièrement, la prose littéraire étale la lecture dans le temps
(notre temps à nous, pas celui du roman). Mais dans une BD, c’est
toutes les dix pages qu’on a l’impression de la voir s’effondrer. Et
cela, selon moi, nous éloigne de ce personnage. Ce qui, pour le
coup, crée l’effet inverse à celui recherché par Maupassant (à
moins que l’auteur voulait nous rendre cette pauvre femme ridicule,
auquel cals, le manga renforce l’effet).

Le
récit se prête bien à cette adaptation. Mais comme pour les
Misérables, adapté dans la même collection Classiques Manga chez
Soleil, je trouve qu’il vaut mieux avoir lu le roman avant. Ainsi,
vous profiterez pleinement de l’adaptation. Faire la démarche dans
l’autre sens va vous donner l’impression que le roman n’avance pas,
car vous connaîtrez déjà toute l’histoire. Enfin, je partage là
mon expérience. Mais si s’initie apprend la vie, le lecteur s’initie
, lui, à l’œuvre de Maupassant ! Et la transmission s’effectue
autant dans la fiction que dans le réel.


page de "Une vie" de Maupassant adapté par Sudio Variety Artworks chez Soleil Manga



Les
dessins nous replongent dans l’époque de Maupassant et les
personnages, s’ils ont leurs gros yeux caractéristiques propices aux
larmes (vous avez saisi que je parlais de Jeanne), restent quand même
sobre. Ce que je veux dire, c’est que vous ne retrouverez donc pas
l’humour manga avec les versions mini des personnages qui sautillent
ou rougissent en faisant des grimaces.

Cela
permet de garder la force de l’intrigue et évite de caricaturer la
peine de la pauvre Jeanne.

Le
choix de la couverture est émouvant. Jeanne, au travers d’une
fenêtre, l’air triste, regarde vers nous. Comme si elle était
cloisonnée derrière cette vitre. On ne peut s’empêcher de penser
qu’elle regarde derrière elle sa propre vie qui défile. Mais
Maupassant n’a pas voulu être foncièrement pessimiste dans cette
histoire, et je vous laisse découvrir où l’espoir se niche dans ce
recueil qui, sous sa forme manga, à la lecture plus rapide qu’un
roman, accentue la tendance à nous rappeler aussi qu’une vie, ça
passe vite…



Si
vous voulez plonger dans un mélodrame old school, vous pourrez
découvrir avec plaisir cette adaptation de Maupassant. « Avec
plaisir » est un grand mot car la vie de Jeanne n’a rien d’une
partie de plaisir. Mais c’est aussi l’occasion de redresser le buste
pour réaliser qu’on est peut-être moins malheureux qu’elle, et
ainsi de savourer pleinement nos petits bonheurs.


Et en complément, voici la Bande-Annonce de l’adaptation cinéma (on ne recule devant rien) : 





Zéda
croise Jeanne!



"CHEZ JEANNE", strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "Une vie" de Maupassant adapté par Sudio Variety Artworks chez Soleil Manga




David

Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,609FansLike
155FollowersSuivre
52FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles