samedi 13 avril 2024

Offrez-nous un café

Shonan Seven Tome 1 de Shinsuke Takahashi et Tôru Fujisawa

Shônan Seven Kurokawa Tome 1
Série : Shônan Seven
Tome : 1
Scénario : Tôru Fujisawa
Dessin : Shinsuke Takahashi
Editions : Kurokawa
Année : 2016
Nombre de pages : 185
Résumé :

Le Shônan Seven est un tournoi. Une compétition où les sept plus puissants bagarreurs du Shônan s’affrontent pour la gloire, et pour la réputation de leur lycée. Le vainqueur sera reconnu comme le meilleur et deviendra dès lors intouchable.
Ikki Kurokami a choisi de s’inscrire au lycée Tsujido dans l’espoir de participer et gagner ce tournoi. Mais pour cela il doit prouver qu’il est bien le meilleur combattant de son école.
Bagarre, alliance, coup dur, etc…, deviendront le quotidien de Ikki. Sera-t-il à la hauteur ? Fera-t-il mieux que son frère ? Arrivera-t-il à séduire la belle Madoka Kiriyûin ?


Mon avis : 

 

Ce manga est l’un de mes coups de cœur 2016. Il a tout du shonen typique : de l’action, de la baston, des jolies filles, de la baston, des individualités, de la baston….
Bon vous l’aurez compris, la bagarre est au centre du manga, pour changer de Young GTO… lol

Shonan Seven Tome 1 Planche 8 Kurokawa
Planche 8

Le dessin :
 

Le dessin de ce manga est juste au top, magnifique. Les personnages sont bien détaillés portant chacun un caractère fort et différent. Les actions sont fluides, lisibles, compréhensibles et rythmées.
Les scènes sont suffisamment détaillées pour la bonne compréhension et les mises en scènes sont du plus bel effet. Les perspectives sont magnifiques, les divers plans maîtrisés et bien placés pour accentué le rythme intense du scénario.
Les effets et les trames sont nombreux mais ils sont agréables, posés avec rigueur et justesse et ils enrichissent la lecture. 

Shonan Seven Tome 1 Planche 16 Kurokawa
Planche 16

Le scénario :
 

L’histoire est somme toute basique, et annonce la couleur d’entrée… il va y avoir de la bagarre, beaucoup de bagarre !
Tous les éléments sont présents pour en faire un bon shonen : une famille hors norme, des rivalités puissantes, de belles nénettes, une historiette d’amour en fond, le cadre scolaire etc…, et évidemment les pugilats !
Ce que j’apprécie aussi, c’est de pouvoir localiser géographiquement l’action du manga, car les éléments existent réellement au japon (le secteur côtier Shônan, le quartier Tsujidô de la ville Fujisawa etc…)
Le découpage est simple, efficace. Les pages ne sont pas surchargées de vignettes, quelques fantaisies de cases obliques sont bien choisies pour accentuer les évènements et donner de l’énergie… on a aussi droit à de belles, mais rares, pleines pages ou double pages…

Bref j’ai aimé. Le graphisme est splendide, le scénario simple et puis je suis un garçon donc la bagarre « fictive » me plait…
 

Ciao
Yann

Et n’oubliez pas, le tome 2 est aussi sorti :

Shonan Seven tome 2 Kurokawa

  

Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis
Yanndallex
Yanndallex
Je suis évidemment un passionné de BD depuis ma jeunesse. Un malheureux accident de vélo ma valu quelques jours d’hospitalisation. Ainsi ma famille, pour me faire passer le temps à l’hopital, m’offrit des exemplaires de la série des Tuniques Bleues. Cette série a été une révélation ! J’étais émerveillé de pouvoir lire des histoires humoristiques liées à des évènements dramatiques (la guerre de sécession, le racisme etc…). Je me régalais à suivre les aventures de mon personnage favori le caporal Blutch. Puis vint la pleine adolescence pour découvrir des séries plus sérieuses, ou toujours humoristiques, d’héroïque fantasy, SF ou policières (XIII, Thorgal, la quête de l’oiseau du temps, le grand pouvoir du Chninkel etc…). J’y ai découvert ainsi des styles graphiques plus travaillés, détaillés, réalistes, poétiques etc… une deuxième révélation pour m’ouvrir progressivement à la bd adulte. A ce jour j’aborde chaque nouvel ouvrage comme une surprise, une promesse d’une belle histoire, que l’on aime, ou que l’on n’aime pas. J’ai pris conscience au cours des années qu’une histoire illustrée de 48 pages, ou plus, n’était pas si facile à créer de manière scénaristique mais surtout graphiquement. Le talent n’est pas inné, et à chaque vignette, je contemple d’autant les années de travails des auteurs. J’admire les techniques graphiques (que je ne soupçonne parfois pas du tout), les choix de couleurs ou du noir et blanc, le travail sur les mises en lumière, la conception des mises en scène, le choix des plans, des effets, des perspectives, le découpage élaboré, les transitions des plans séquences etc… Bref mon œil s’est avisé, mais je n’en reste pas moins admiratif du travail réalisé et des sacrifices réalisés par chaque artiste pour offrir du plaisir à son lectorat, et cela même si l’histoire ne m’a pas forcément plu. J’aime aussi souvent à chercher d’où a pu venir l’idée de l’histoire, très souvent inspirée de fait divers, ou de l’histoire avec un grand H. Je suis aussi toujours émerveillé par la diversité des sujets traités par ce média. Cette disparité permet des livres souvent très intimes avec des témoignages poignants et durs, mais aussi de s’enrichir culturellement, s’ouvrir à des expériences inattendues, parfois loufoques et hilarantes, etc… Et elle nous promet encore de grande œuvres !!

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,486FansLike
409FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles