mercredi 1 février 2023

Offrez-nous un café

Mois d’octobre… Ras le bol on se sépare !!!

Bonjour,
Ce mois-ci nous avons souhaité aborder un sujet difficile, souvent moralement douloureux, quelques fois contraint, d’autre fois nécessaire, ou bien même par moment choisi.
Il s’agit de la « séparation ».

Mais qu’est-ce donc que la séparation ?
Si nous en cherchons une définition nous obtiendrons souvent ceci (Source Wikipédia):

1. Désunir des parties d’un même tout qui étaient jointes.
2. Faire que des personnes, des animaux, des choses ne soient plus ensemble.
3. Éloigner, faire cesser le combat.
4. Dissoudre une union, une communauté.
5. Trier ce qui était mêlé ou confondu.
6. Partager, diviser.
7. Empêcher la réunion, l’unicité.
8. Marquer la frontière.
9. Marquer la distance dans l’espace et dans le temps.
10. Faire cesser les communications, en parlant d’une armée.
11. Considérer, mettre à part.
12. Rendre distinct.
13. Se quitter.
14. Cesser de rester assemblée, ou de tenir ses séances, par quelque cause que ce soit.
15. Devenir plusieurs parties.
16. Dissoudre l’union charnelle ou économique formée avec une autre personne.

On constate donc qu’il existe de multiples séparations possibles avec des séparations physiques, géographiques, temporelles, sentimentales etc… La liste est donc longue mais quoiqu’il en soit les conséquences en sont toujours intenses émotionnellement pour un bien ou pour un mal.
Ce sujet peut être une grande source d’inspiration. Mais il peut aussi être fortement sous-entendu en voulant exposer d’autres thèmes.
Bon nombres d’auteurs abordent et illustrent donc une séparation quelle qu’elle soit comme un corollaire d’un évènement, d’un sentiment etc…
Et comme on l’a vu plus haut, la séparation entraine des séquelles tantôt positives, tantôt négatives, parfois catastrophiques, et parfois salvatrices.
A 7BD nous avons donc choisi, en cette fin de ce beau mois d’Octobre, vers une transition sur Novembre (nous pouvons parler là aussi de séparation…), de vous parler de certaines œuvres abordant directement ou indirectement cette thèse dans ses diverses formes.
Nous verrons ainsi sept histoires d’hommes et de femmes ayant été touchés, ou impliqués dans une de ces différentes hypothèses.
Nous espérons que vous apprécierez nos choix et nos visions.
Sur ce je vous laisse…
Ce n’est qu’une séparation mais pas un adieu…
Je vous promets de vous revoir très rapidement !!

Pour finir, je vous laisse avec le meilleur motif de séparation au monde :

Ciao
Yann
Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis
Article précédent
Article suivant
Yanndallex
Yanndallex
Je suis évidemment un passionné de BD depuis ma jeunesse. Un malheureux accident de vélo ma valu quelques jours d’hospitalisation. Ainsi ma famille, pour me faire passer le temps à l’hopital, m’offrit des exemplaires de la série des Tuniques Bleues. Cette série a été une révélation ! J’étais émerveillé de pouvoir lire des histoires humoristiques liées à des évènements dramatiques (la guerre de sécession, le racisme etc…). Je me régalais à suivre les aventures de mon personnage favori le caporal Blutch. Puis vint la pleine adolescence pour découvrir des séries plus sérieuses, ou toujours humoristiques, d’héroïque fantasy, SF ou policières (XIII, Thorgal, la quête de l’oiseau du temps, le grand pouvoir du Chninkel etc…). J’y ai découvert ainsi des styles graphiques plus travaillés, détaillés, réalistes, poétiques etc… une deuxième révélation pour m’ouvrir progressivement à la bd adulte. A ce jour j’aborde chaque nouvel ouvrage comme une surprise, une promesse d’une belle histoire, que l’on aime, ou que l’on n’aime pas. J’ai pris conscience au cours des années qu’une histoire illustrée de 48 pages, ou plus, n’était pas si facile à créer de manière scénaristique mais surtout graphiquement. Le talent n’est pas inné, et à chaque vignette, je contemple d’autant les années de travails des auteurs. J’admire les techniques graphiques (que je ne soupçonne parfois pas du tout), les choix de couleurs ou du noir et blanc, le travail sur les mises en lumière, la conception des mises en scène, le choix des plans, des effets, des perspectives, le découpage élaboré, les transitions des plans séquences etc… Bref mon œil s’est avisé, mais je n’en reste pas moins admiratif du travail réalisé et des sacrifices réalisés par chaque artiste pour offrir du plaisir à son lectorat, et cela même si l’histoire ne m’a pas forcément plu. J’aime aussi souvent à chercher d’où a pu venir l’idée de l’histoire, très souvent inspirée de fait divers, ou de l’histoire avec un grand H. Je suis aussi toujours émerveillé par la diversité des sujets traités par ce média. Cette disparité permet des livres souvent très intimes avec des témoignages poignants et durs, mais aussi de s’enrichir culturellement, s’ouvrir à des expériences inattendues, parfois loufoques et hilarantes, etc… Et elle nous promet encore de grande œuvres !!

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,893FansLike
207FollowersSuivre
65FollowersSuivre

Derniers Articles