mercredi 22 juin 2022

Offrez-nous un café

Glenn Ganges dans le flot des souvenirs, la chronique insomniaque

Glenn Ganges dans le flot des souvenirs, une BD de réflexions nocturnes

couverture de "GLENN GANGES  DANS LE FLOT DES SOUVENIRS" de Kevin Huizenga chez Delcourt

Titre : Glenn Ganges dans le flot des souvenirs
Auteur : Kevin Huizenga (scénario et dessins)
Editeur : Delcourt
Collection : Outsider
Année : 2021
Page : 216

Résumé de l’histoire d’un homme qui ne dort pas:

Glenn Ganges se rend à la bibliothèque, quand il est assailli par de puissantes réflexions spatio-temporelles. En croisant un jeune homme qui vide ses poches dans le gazon, en parlant avec sa compagne, Wendy, en se couchant sans arriver à s’endormir, ces questionnements vont revenir hanter les pensées de Glenn. Et dans cette longue nuit blanche qui commence, il revient sur sa vie, ses angoisses, ses doutes, tout ce qui peut empêcher un homme de fermer l’œil…

Scénario d’une nuit blanche:

Les déboires nocturnes de Glenn Ganges sont découpés en six chapitres, eux-mêmes séparés en différentes parties. L’occasion pour Glenn d’errer au long du fil assez décousu de ses pensées. Le personnage revient sur son passé mais aussi sur des pensées plus métaphysiques, sous l’influence de ses doutes, mais aussi des livres qu’il a lus dans la soirée. Parfois, ce voyage psychologique continue alors que notre héros s’endort à moitié, et parfois, clairement réveillé, il ne trouve pas la clé du sommeil. Alors il pense, cogite et retourne d’étranges idées dans sa tête.
Contrairement à Wendy, sa compagne, qui dort du sommeil du juste, sans jamais broncher, Glenn ne parvient pas à trouver les bras de Morphée. Abus de café ? Habitude de veiller tard prise au bureau ? Insomnie chronique ? crise de stress ? Mélange de tout cela ? Le fait est que Glenn ne réussit pas à se relâcher.

Et ce n’est pas faute d’essayer. Le voilà qui se lève et arpente son appartement, qui se plonge dans son passé d’employé de start-up informatique, qui revit des souvenirs en compagnie de Wendy, qui se perd dans les tréfonds de son âme, qui croit entendre des bruits… tout devient un ennemi qui empêche le sommeil.
Pourtant, Glenn sait qu’il devra se lever le lendemain, mais rien à faire, ses yeux grands ouverts contemplent la nuit, sa vie, les cheveux de Wendy…
Kevin Huizenga a trouvé une belle manière de raconter le quotidien tout en brisant le rythme des tranches de vie. L’insomnie permet d’alterner ces moments simples de la vie, avec des pensées plus profondes. Glenn Ganges voit tout cela se mélanger, comme nos pensées peuvent se mixer entre elles au cœur de la nuit.

page de "GLENN GANGES  DANS LE FLOT DES SOUVENIRS" de Kevin Huizenga chez Delcourt

Le dessin que rien n’arrête:

Graphiquement, Kevin Huizenga a opté pour un dessin classique du comic américain. Son personnage rappelle les vieux strips du début du siècle dernier. Ses yeux noirs sans pupilles, ses visages stylisés et le nez allongé de Glenn. Autant d’éléments qui nous replongent dans le passé.
Mais là s’arrête la comparaison avec les anciens, le travail en noir et blanc, orné d’une touche de vert, l’emploi de trames, et surtout le travail de composition des planches, ainsi que de nombreuses idées, comme ce double de Glenn qui sort de ses narines dans cette nuit sombre sans orage, sont autant d’idées qui font exploser le cadre.
Les planches sont quasiment toutes différentes, gaufrier, assemblage de petites cases, planches dont certaines cases sont coupées en haut et bas de page, dessin pleine page, présence forte du noir, ou du blanc, autant d’éléments qui rendent cette BD rythmée et originale.
On ne se lasse pas des aventures de Glenn, mais pas de précipitation, il y a plus de deux cent pages à lire, tout au long de cette nuit blanche, je vous recommande donc de ne pas commencer cette BD juste avant de vous coucher. A moins que vous ne soyez aussi victime d’insomnie…   

Conclusion d’une BD qui réveille:  

Glenn Ganges dans le flot des souvenirs est un très beau voyage dans la vie de Glenn, et surtout dans sa tête. Amusant, intelligent, ce récit est également surprenant, et fort agréable à lire.

Zéda rencontre Glenn Ganges.

"LE FLOT DE GANGES" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "GLENN GANGES  DANS LE FLOT DES SOUVENIRS" de Kevin Huizenga chez Delcourt

David

Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,328FansLike
129FollowersSuivre
44FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles