mercredi 24 juillet 2024

Offrez-nous un café

Dark Ride T.1 par Joshua Williamson & Andrei Bressan aux éditions Delcourt

Après Birthright, Joshua Williamson et Andrei Bressan s’associent à nouveau pour ce Dark Ride, une plongée haletante dans un roller-coaster meurtrier baigné de sinistres secret de famille.

Dark Ride T.1, la couverture

Titre: Dark Ride T.1
Scénario: Joshua Williamson
Dessin: Andrei Bressan
Couleurs: Adriano Lucas
Éditions: collection contrebande, Delcourt
Année: 2024
Nombres de pages: 128

Cette sombre histoire commence par un meurtre...

Résumé de Dark Ride T.1 par Joshua Williamson & Andrei Bressan aux éditions Delcourt:

Devil Land, premier parc d’attractions au monde sur le thème de l’horreur, abrite l’attraction la plus effrayante jamais créée : le Devil’s Due. Owen Seasons, un fan depuis toujours, y décroche un job pour son plus grand bonheur. Il fait la connaissance des autres employés dont certains semblent bien étranges, le travail de ses rêves pourrait bien se transformer en son pire cauchemar…

Les dessins d'Arthur Dante à l'origine de l'idée du parc Devil Land et du Devil's Due...

Un concept originale.

Le concept du titre imaginé par Joshua Williamson est plutôt accrocheur et original, même si visiblement la série franco-belge Zombillénium (que je n’ai pas lu) propose quelques choses de semblable.

L’ambiance est d’ailleurs assez réussie, le danger semble roder à chaque recoin du parc ou aux détours d’une attraction. Un décor propice à ce genre d’ambiance, comme en témoigne le grand nombre de films d’horreur ou fantastique où l’on retrouve ce genre de décors en toile de fond.

L’intrigue est plutôt solide, la narration est fluide et les dialogues font le job tout comme le ton de la série qui fait très film de genre.

A noter également certains designs notamment de collègues d’Owen Seasons vraiment excellents ! Enfin, Joshua Williamson nous réserve quelques rebondissements bien sentis et en particulier une fin alléchante.

Par contre j’ai trouvé que niveau rythme, le titre manquait un peu de peps comme les enjeux d’ailleurs, encore un poil limité. De même, je n’ai pas trouvé la galerie de personnages très emballante hormis Arthur Dante et les nombreux mystères qui l’entourent.

Certains collègues d'Owen sont pour le moins assez bizarre...

Apres la fantasy, Bressan s’attaque à l’horreur.

Après son parcours sur Birthright, qui mélangeait fantasy et période contemporaine, Andrei Bressan voilà qui s’attaque à l’horreur.

Il livre un travail sérieux, avec des designs réussis et un storytelling propre et clair.

Malgré tout, après une introduction sublime, j’ai trouvé le reste de l’album réussi et efficace sans être ce qu’il a fait de meilleur.

D’ailleurs, j’ai eu le même ressenti vis-a-vis des couleurs d’Adriano Lucas, efficaces et sobres.

Illustration d'un des chapitres !

Mon avis sur Dark Ride T.1 par Joshua Williamson & Andrei Bressan aux éditions Delcourt:

Au final, avec ce pitch accrocheur et son intrigue solide, ce tome 1 possède des vrais atouts même si on espère que les enjeux prendront de l’ampleur dans le tome suivant.

Malgré un léger manque de peps, la lecture fut agréable et prometteuse grâce à son ambiance efficace et sa fin surprenante.

A très vite.

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis
Geek_O_Mat
Geek_O_Mat
Mat, la quarantaine passée, passionné de Comics/Manga/Bd, je chronique mes lectures à la fois sur 7bd.fr et sur Instagram.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,455FansLike
445FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles