mardi 31 janvier 2023

Offrez-nous un café

Assassination Classroom tome 1 de Yusei Matsui

Assassination Classroom Tome 1 Kana
Série: Assassination Classroom
Titre: Tome 1 – Assassinat
Scénario et dessins : Yusei Matsui
Editions : Kana
Année : 2013
Nombre de pages : 192

Résumé :

La lune a été pratiquement détruite par un extraterrestre menaçant de faire subir le même sort à la terre.
Le seul répit qu’il donne à la terre est que l’un des terriens arrive à le tuer…
Cependant, devant la multitude des piètres tentatives échouées, celui-ci décide d’enseigner l’art de l’assassinat aux plus mauvais des élèves du collège de Kunugigaoka, c’est à dire la Classe 3-E.
Et le délai fixé, pour que ces étudiants réussissent là où les professionnels échouent, est de 1 an…

Ainsi Nagisa et ses camarades devront tout faire pour tuer Maître Koro durant leur année, y compris étudier…
Et les élèves comprendront à leur dépend que pour être un bon assassin, il faut maîtriser toutes les matières !!


Mon avis :
 

Le dessin, le style, les effets, les mises en scène :
Le dessin de ce manga est plutôt original. L’Alien, sur qui est particulièrement centrée l’histoire, ne ressemble à rien d’autre qu’un mollusque céphalopode hors de son milieu…
Celui-ci semble dessiné de manière simpliste, mais rien y fait, j’ai beau essayer de reproduire le personnage et ses émotions, il m’en est impossible…
Les autres personnages sont dans un style semi-réaliste et souvent caricaturés, mais ils deviennent tous attachants et possèdent tous une vraie personnalité.
Le trait est fin et précis, mais aussi dynamique et très efficace surtout au niveau des effets et trames dont le manga en est bourré mais à juste titre pour accentuer l’action.
Les détails sont parfois surprenants (comme voir le détail de fenêtre d’un bâtiment loin en arrière-plan…)
Les mises en scènes sont bien construites accentuant sur le mouvement et l’action avec beaucoup de perspectives, de positions incongrues, de plans enchainés et variés (gros plans, vues d’ensemble, contre plongée etc…)

Les couvertures sont aussi géniales, toujours simplistes mais fortement colorés.

Extrait 1 Assassination Classroom Tome 1 editions Kana
Extrait du tome 1 de Assassination Classroom tome 1

Le scénario, le découpage :

Yusei Matsui surprend vraiment avec son histoire.
Sur un ton totalement burlesque et rocambolesque, il apporte des valeurs surprenantes paraissant presque antinomiques avec l’art de l’assassinat.
Au premier abord, cela peut paraître violent d’imposer un but de tuer un être vivant, mais cette excuse sert finalement un dessein plus moraliste.
En effet on pourrait résumer cela à : « il faut travailler dur pour atteindre ses objectifs et ses rêves »
Ainsi la contrainte et la menace finale posée sur la terre, va permettre à nos « rebuts » de l’école de se plonger corps et âmes vers un seul et même but, et surtout de s’en donner les moyens…
Outre cette morale, ce manga reflète aussi d’autres difficiles réalités comme le fait de montrer du doigt et humilier les personnes en échec plutôt que de les accompagner.
Bref l’exclusion préférée au labeur, et le fait de cultiver la différence pour le profit…

Voilà donc ce que je trouve superbement admirable dans ce manga : Il casse les codes de manière fortement humoristique et très habilement déploie une leçon implacable envers le lecteur.
Bref l’auteur enseigne non seulement à ses personnages, mais aussi et surtout aux lecteurs qui auront le minimum de jugeote pour s’interroger sur l’intérêt de son œuvre.
Bref, cela a été pour moi un vrai délice et m’a, de ce fait, rendu fidèle à la série en restant curieux de voir tout ce que ce talentueux artiste veut nous transmettre.

De plus, Yusei Matsui a aussi très bien travaillé ses intrigues et joue sur la psychologie de ses lecteurs. Il sait pertinemment que s’il veut maintenir l’attention de celui-ci à sa lecture, il doit monter, dans un premier temps, des intrigues courtes et punchies, pleines d’action et de surprises.
Il fidélise ainsi le lecteur qui finalement suivra la série avec assiduité, et cela lui permettra donc de rallonger ensuite ses scénarios, mais aussi et surtout de les concaténer…

Extrait 2 Assassination Classroom Tome 1 Editions Kana
Extrait 2 de Assassination Classroom Tome 1

Le découpage sert parfaitement aussi le rythme imposé. Il est dynamique, rapide, efficace variant de 2 à 5 vignettes en moyenne par page, de formes très variées surtout dans les phases intenses.

Les transitions entre les chapitres sont toujours agrémentées de petites fiches de personnage, de scènes humoristiques ou de petits jeux (dans les tomes suivants..).
A noter aussi les petits bonus sympathiques de fin, très courant dans les mangas !
J’apprécie aussi toujours beaucoup les maximes imaginaires citées sur les quatrièmes de couverture internes :
 

Celle du Tome 1 :

« Nul ne sait quelles seront les armes utilisées pour la Troisième Guerre mondiale. Cependant lors de la Quatrième Guerre mondiale, nous nous battrons probablement avec des tentacules. Monsieur Koro »


En bref, si vous ne connaissez pas encore ce manga, allez d’urgence vous en acheter quelques tomes car celui-ci est un indispensable pour tout amateur !!!
Cette série complètement loufoque va vous donner le sourire et même plus, et les messages que l’auteur veut passer sont fort à qui sait les entendre…
Une vraie réussite !

Ciao, 
Yann

Et pour le plaisir, voici l’épisode 1 de l’anime disponible sur Youtube :

Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis
Yanndallex
Yanndallex
Je suis évidemment un passionné de BD depuis ma jeunesse. Un malheureux accident de vélo ma valu quelques jours d’hospitalisation. Ainsi ma famille, pour me faire passer le temps à l’hopital, m’offrit des exemplaires de la série des Tuniques Bleues. Cette série a été une révélation ! J’étais émerveillé de pouvoir lire des histoires humoristiques liées à des évènements dramatiques (la guerre de sécession, le racisme etc…). Je me régalais à suivre les aventures de mon personnage favori le caporal Blutch. Puis vint la pleine adolescence pour découvrir des séries plus sérieuses, ou toujours humoristiques, d’héroïque fantasy, SF ou policières (XIII, Thorgal, la quête de l’oiseau du temps, le grand pouvoir du Chninkel etc…). J’y ai découvert ainsi des styles graphiques plus travaillés, détaillés, réalistes, poétiques etc… une deuxième révélation pour m’ouvrir progressivement à la bd adulte. A ce jour j’aborde chaque nouvel ouvrage comme une surprise, une promesse d’une belle histoire, que l’on aime, ou que l’on n’aime pas. J’ai pris conscience au cours des années qu’une histoire illustrée de 48 pages, ou plus, n’était pas si facile à créer de manière scénaristique mais surtout graphiquement. Le talent n’est pas inné, et à chaque vignette, je contemple d’autant les années de travails des auteurs. J’admire les techniques graphiques (que je ne soupçonne parfois pas du tout), les choix de couleurs ou du noir et blanc, le travail sur les mises en lumière, la conception des mises en scène, le choix des plans, des effets, des perspectives, le découpage élaboré, les transitions des plans séquences etc… Bref mon œil s’est avisé, mais je n’en reste pas moins admiratif du travail réalisé et des sacrifices réalisés par chaque artiste pour offrir du plaisir à son lectorat, et cela même si l’histoire ne m’a pas forcément plu. J’aime aussi souvent à chercher d’où a pu venir l’idée de l’histoire, très souvent inspirée de fait divers, ou de l’histoire avec un grand H. Je suis aussi toujours émerveillé par la diversité des sujets traités par ce média. Cette disparité permet des livres souvent très intimes avec des témoignages poignants et durs, mais aussi de s’enrichir culturellement, s’ouvrir à des expériences inattendues, parfois loufoques et hilarantes, etc… Et elle nous promet encore de grande œuvres !!

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,892FansLike
207FollowersSuivre
65FollowersSuivre

Derniers Articles