Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

No Control Perfect Edition, la chronique incontrôlable

No Control Perfect Edition, une BD d'amour et de désir

 

couverture de "No control, perfect edition" de Lynn Okamoto et Mengo Yokoyari paru chez Delcourt Tonkam

Titre : No Control Perfect Edition
Auteur : Lynn Okamoto (scénario), Mengo Yokoyari (dessins)
Éditeur : Delcourt Tonkam
Collection : Seinen
Année : 2021
Page : 448
Réservée à un public (très) averti

Résumé d'une histoire drôle et sexuel:

De nos jours, dans un pensionnat luxueuse pour riches étudiants, Aki, un jeune garçon, a décroché une bourse pour être accepté dans ce lieu qui ouvre la porte uniquement aux élites. En réalité, ce n'est pas le niveau d'excellence qui l'attire, mais le fait de retrouver une amie d'enfance, Subaru. Aki est vite déçu, Subaru est hautaine avec lui, et même méprisante. Tous ces efforts pour rien ? Non, car une prière inopinée au dieu de la contrepartie va changer sa vie et celle de Subaru...  

Scénario aux portes d'Eros:

Aki et Subaru vont vivre une drôle d'histoire, récit fantastique, érotique, comique, dramatique, tout se côtoie dans cette histoire complète de Lynn Okamoto. Le pacte avec le Dieu de la contrepartie nécessite, comme le nom du Dieu l'indique, une contrepartie, à savoir un don de self-control. Cette perte va être la porte ouverte à toutes les scènes érotiques à venir. Loin d'être juste un récit osé, où les organes génitaux sont floutés et où rien n'est visible, à part les poitrines, c'est bien la crudité des propos et des situations qui font tout le sel, ou plutôt l'épice sexuelle de cette édition.
Aki et Subaru sont attirés l'un vers l'autre mais doivent se retenir. Le comique vient quand le self-control revient et que les personnages reprennent pied. Le contraste et le déni donnent de belles occasions de rire, et surtout de détendre le lecteur après ces forts moments charnels. Ce Dieu de la contrepartie, incarné dans un coussin, doit lui aussi bien rire de la situation. Car une chose manque à ces aventures, on ne sait jamais pourquoi le Dieu veut récupérer ce self control. Pour se jouer de ces contractants ? Pour une autre raison mystique et mystérieuse ? Mais là où rôde l'humour, le drame n'est jamais loin. Et effectivement, la situation familiale de Subaru va vite rattraper la jeune fille, mettant en péril sa vie et son histoire d'amour-haine avec Aki.

Ces frasques ne se limitent pas à des scènes de sexe mais cette folle année scolaire permet de développer la relation entre Aki et Subaru. Et surtout de comprendre Subaru. Car toute l'histoire est racontée du point de vue de Aki à qui Subaru paraît bien hermétique. Cet incident du pacte offre la possibilité d'un échange entre les deux anciens mais d'enfance qui va favoriser l'évolution de leur relation.
Lynn Okamoto a su aussi faire de cette perte de contrôle une histoire courte (pour un manga) ce qui évite que le récit se délite et perde de son impact.

page de "No control, perfect edition" de Lynn Okamoto et Mengo Yokoyari paru chez Delcourt Tonkam

Le dessin classique et sensuel:

Contrairement à Elfen Lied, Lynn Okamoto ne dessine pas. C'est Mengo Yokoyari qui s'y colle. Son trait suit les habitudes du manga classique, personnage stylisé avec de grands yeux, décors réalistes, noir et blanc agrémenté de trames, trait fin. Mais là où les choses diffèrent, c'est par une composition en cases rectangulaires. Même quand l'action s'accélère, la mise en page n'explose pas comme dans d'autres types de manga d'action plus shonen. Ici, les cases s'enchaînent, le cadrage se rapproche des personnages pour coller au corps avant de prendre du recul quand tout le monde se calme.
Ces deux tomes regroupés en un nous offrent aussi deux postfaces humoristiques, et des conclusions de chaque auteur qui savent se tourner en dérision. Les moments où le couple plonge dans le stupre fait intervenir aussi un autre classique graphique du manga, les lignes de vitesse et d'action qui catalysent nos regards vers le bon endroit !

Conclusion d'une BD très chaude:  

No Control porte bien son titre, mais si les personnages ont du mal à garder leur calme, le récit et le dessin, mûrement pensé, ne perdent jamais le fil de l'action, pour notre plus grand plaisir !

Zéda croise Aki.


"NOS COMPTES ROULENT" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "No control, perfect edition" de Lynn Okamoto et Mengo Yokoyari paru chez Delcourt Tonkam

David

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog