Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Ennemis tome 1 - Noir

Un des évènements les plus marquants de l’histoire américaine est la fameuse guerre de sécession. Cette guerre oppose le nord et le sud du pays. Avec la BD du jour, nous allons plonger dans un épisode de cette guerre.

couverture de la BD Ennemis tome 1 - Noir aux éditions Grand Angle

Titre: Ennemis tome 1 - Noir
Auteurs: Kid Toussaint (scénario), Tristan Josse (dessin) et Vera Daviet (couleur)
Éditeur: Grand Angle
Année: 2021
Nombre de pages: 48

Un traître dans la troupe.

Au printemps 1862, en Virginie, les troupes du général McClellan sont cantonnées et attendent les ordres. Voilà des semaines que les soldats sont là, en grand nombre, au grand damn du colonel Cooke. 
Pendant ce temps, Jeb Stuart, le confédéré ennemi, et sa cavalerie sapent les lignes arrières de l’armée nordiste.

Ne voyant aucune consigne arriver de sa hiérarchie, Cooke décide d’envoyer le lieutenant Kane, un de ses meilleurs hommes, ainsi qu’une poignée de soldats, sur les traces de Stuart.
Mais que peut bien faire un groupe de six soldats face à une compagnie entière ?
D’autant qu’à peine la petite escouade partie en mission, le colonel Cooke apprend qu’un traître se trouve parmi eux, un traître, un ennemi !
Mais qui est-ce? Personne ne le sait et les paris vont bon train au campement.
Ennemis, un traitre se cache dans la troupe

Mission pour les tuniques bleues

Dans cette BD prévue en deux tomes, Kid Toussaint nous propose un petit tour au beau milieu de la guerre de sécession.
Dans ce tome 1, celui qui passe pour le méchant nordiste se nomme Jeb Stuart. Pourtant, partout où il passe, les villageois l’acclament.
Côté Sudiste, c’est le colonel Cooke qui prend les choses en main face à l’immobilité de son général. Il monte une équipe de 6 soldats.
L’auteur nous propose donc une BD chorale avec 6 personnages principaux.

Les personnages de la BD Ennemis.

Il y a tout d’abord le lieutenant Kane: le seul du groupe à être vraiment entraîné et efficace.
Les autres sont plutôt du genre bras-cassés, ils savent à peine monter à cheval et sont tous assez particuliers.
Commençons par présenter Linvingston, le tombeur de ces dames, coureur de jupons qui ne manquerait pas une occasion, dès qu’il entend parler d’une femme.
Il y a ensuite le grand costaud, Noto. Le gaillard de 2m et pesant 200kg pourrait être une machine de guerre si seulement il n’était pas porté sur l’alcool.
Puis vient Vitaly Kaverin, celui dont on ne sait même pas s’il parle la langue, a un penchant pour les explosifs. Son hobby, c’est de fabriquer des bombes.
Le cinquième membre de l’escouade aime jouer du couteau. C’est le caporal Reilly.
Et enfin le petit dernier n’est qu’un enfant, joueur de tambour. Il se nomme Joshua Watkins et vient de perdre son père dans la bataille de Bull Run qui semble avoir marqué les esprits.
Présentations des six membres de l'escouade

C'est une bonne chose que la guerre soit si terrible, sans quoi, nous y prendrions goût (Général Robert E. Lee)

Scénario d’une mission perdue d’avance.

Le petit groupe de soldats est envoyé en mission, à seulement six contre toute la cavalerie de Stuart.
Mais ce n’est pas le seul problème de l’escouade, car très vite on apprend qu’un traître se cache parmi eux.

A partir de cette intrigue l’auteur jongle entre le petit groupe et le camp nordiste. Là, les soldats s’ennuient et parient sur qui pourrait être l’espion. Cela permet de découvrir le passé de chacun des six soldats.

Le dessin de la BD Ennemis.

Pour les personnages, Tristan Josse, le dessinateur de la bande dessinée, nous propose un style semi-réaliste avec un côté un peu cartoon. Chaque membre de l’équipe “d’élite” est une sorte de caricature.
Avec ce scénario en mode miroir entre le camp et le groupe, le dessinateur bascule d’une page à l’autre entre les deux lieux. 
La mise en page est efficace et la lecture est fluide.
A noter aussi une jolie mise en couleur par Vera Daviet qui s’adapte très bien à ce titre entre western et guerre.
Une mission très spéciale prévue pour le lieutenant Kane

Mon avis sur le tome 1 de la BD Ennemis.

Avec ce titre je me suis remémoré les films de cowboys avec la cavalerie qui arrive à la rescousse.

Cette partie de l’histoire américaine, que je ne connais pas très bien est pourtant passionnante.
Je n’ai pas lu la BD des Tuniques bleues, même si c’est un grand classique. Alors c’est avec plaisir que j’ai lu Ennemis.
J’ai beaucoup apprécié cette mise en scène qui jongle entre le groupe de Kane et les soldats du camp. Cela permet de découvrir le passé et le passif de chacun. A chaque fois on se dit “ah oui c’est lui le traître”... puis quand vient l’histoire du suivant, on se dit “ah non c’est peut être lui finalement”. Les auteurs parviennent très bien à nous mener sur de fausses pistes, à brouiller les indices. Si bien qu’à la fin de ce tome on n’est toujours sûr de rien.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome de la BD Ennemis. Il me tarde la sortie du prochain épisode (qui ne devrait plus tarder maintenant). Je suis impatient de découvrir comment les auteurs nous bernent depuis le début.

Bande annonce vidéo de la BD Ennemis:




Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog