Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Les Tuniques Bleues Tome 11: Des bleus en noir et blanc.

Les tuniques bleues Tome 11
Série : Les tuniques Bleues 
Titre : Des Bleus en noir et blanc (Tome 11) 
Edition : Dupuis
Dessin : Willy Lambil
Scénario : Raoul Cauvin
Année : 1977 


Résumé des auteurs /éditeur: 

Les joies de la propagande…

Il est grand temps que les citoyens américains sachent comment se battent et tombent au combat les valeureux soldats nordistes. Le photographe Mathew B. Brady a été engagé par Lincoln pour prendre des photos du front. Des clichés pour faire connaître la vérité de la guerre grâce à la presse ? Pas vraiment, car on raconte tout et n’importe quoi dans les journaux. Surtout en temps de guerre ! Le sergent Chesterfield et le caporal Blutch en feront la douloureuse expérience…


L'histoire :

Entre les habituelles charges suicidaires du capitaine Stark, Blutch et Chesterfield reçoivent une mission particulière : protéger un photographe de guerre, Mathew B. Brady, envoyé par le président Lincoln pour prendre des photographies de la guerre et ainsi pouvoir rapporter un témoignage plus vivant et réaliste de ce conflit. Suite à quelques incidents, Brady se retrouve toutefois dans l'incapacité d'exécuter sa mission, et est provisoirement remplacé par Blutch.


Après une journée de charges catastrophiques, le sergent Chesterfield est ramené entre la vie et la mort. À la fin de sa convalescence, il se fâche avec Blutch, qui les quitte alors. Blutch se rend en effet à Washington pour devenir photographe en attendant que Brady soit soigné. Disposant de l'immunité présidentielle, Blutch provoque l'exaspération de Chesterfield, surtout quand ses photos lui valent une reconnaissance internationale. Exaspéré de voir un lâche et un trouillard se prendre pour un héros, Chesterfield mène une charge héroïque, et parvient à porter un grand coup aux Sudistes, les attaquant par surprise, détruisant le camp, et parvenant même à capturer un colonel. Malheureusement, c'est le capitaine Stark qui est récompensé pour cela. Écœuré, Chesterfield fait preuve d'insubordination envers ses supérieurs, mais sera sauvé par Blutch, qui dévoilera toute la vérité dans son article. Lincoln décidera alors de décorer le sergent et de féliciter Stark. Malheureusement, les Sudistes contre-attaquent alors.

Confiants, les Nordistes dresseront une tribune, en ordonnant à l'infanterie et à l'artillerie d'assister au spectacle, laissant le soin à la cavalerie de charger. Stark s'élancera avec ses troupes, tandis que Blutch participera également à la bataille, Brady étant de retour. La bataille tournera au massacre généralisé. Sans canonniers pour les couvrir, les cavaliers nordistes se feront décimer par les canons sudistes. Il ne restera plus que Stark, Blutch, et Chesterfield, tandis que les Sudistes contre-attaqueront avec une vaste force de frappe, forçant l'armée nordiste à se replier dans la débandade la plus complète qui soit. Piégés derrière les lignes ennemies, Blutch, Chesterfield et Stark trouveront refuge dans la caravane de Brady, qui comporte également le Président. Malheureusement, ils seront remarqués par les Sudistes. Les soldats se sacrifieront alors pour sauver le Président. Ils finiront enfermés dans un bagne sinistre, et apprendront plusieurs semaines après qu'ils sont considérés comme morts, et ont été décorés à titre posthume. 

(Source : wikipedia)


Mon avis :


Outre le talent de Willy Lambil et Raoul Cauvin à nous faire rire et nous détendre à travers les aventures extraordinaires de nos héros, le caporal Blutch et le sergent Chesterfield, ce que j’apprécie particulièrement dans les tuniques bleues, c’est que pratiquement tous les albums sont inspirés de faits réels.

Ce tome met en scène habilement la photographie émergente de l’époque, au travers de ces terribles boites noires sur trépieds, mais ce n’est pas tout…

Cet album fait référence aussi aux premiers reporters de guerre, notamment en la personne de Mathew B. Brady, personnage ayant réellement existé et réellement mandaté par le président Lincoln. 

Alexander Gardner, non présent dans l’album, a été aussi l’un des pionniers des reporters de guerre, en même temps que Brady.

Enfin cet opus décrit aussi une réalité traversant presque tous les ages, qui est l’ingratitude de notre société envers les simples soldats : les hauts gradés récoltant toujours les mérites au mépris des simples troufions. Les soldats seraient apparemment sans intérêts dans la hiérarchie militaire et ne mériteraient pas d’être décorés. Le sergent Chersterfield en sera victime dans l'album.

Pour en revenir à la BD, celle-ci est pleine de rebondissements, de bonnes mises en scène, et de terribles vannes et tirades. Le scénario est extrêmement bien construit et découpé, quoique peut-être parfois un peu trop rapide dans la succession des évènements.

Le dessin… rien à redire, toujours très caricatural et hilarant. 

Un bel effet.

A noter la présence du personnage du Président Lincoln « Himself », personnage si rare dans les tuniques bleues et pourtant si réussi !

Mon seul regret : pourquoi n’y a-t-il pas eu une édition en noir et blanc de cet album. Cela aurai été très approprié.


Pour en revenir au personnage de Mathew B. Brady, je vous invite à suivre le lien suivant :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mathew_Brad


Et Alexander Gardner :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexander_Gardner_%28photographe%29



Les tuniques Bleues tome 11
Portrait de Mathew B. Brady

Citation de Mathew B. Brady:

My greatest aim has been to advance the art of photography and to make it what I think I have, a great and truthful medium of history.

Traduction : 

Mon plus grand objectif dans la vie a été de faire évoluer l'art de la photographie afin de faire de lui ce dont j'ai toujours rêvé, un grand et honnête témoignage de l'Histoire.
A bientôt, 

Yann,
Des bleus en noir et blanc
Extrait des Tuniques Bleues Tome 11 : Des bleus en noir et blanc





les tuniques bleues Tome 11
La boite noire à trépied. 

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog