Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Baionakomiki, les bulles du Pays Basque

Le week end dernier (4 et 5 octobre) a eu lieu le premier festival BD de Bayonne.
Le "BaionaKomiki", c'est son nom, s'est déroulé sur 2 jours et a attiré environ 2000 visiteurs.
Dans BaionaKomiki, vous retrouvez bien sûr le nom de la ville "Baiona" pour Bayonne et "Komiki" pour la BD (komiki = comics)


L'affiche du Baionakomiki: Iznogoud Calife à la place du roi Léon

Chronique d'un premier festival BD à Bayonne:

Ce festival, BaionaKomiki, a essayé de naître dans un premier temps via My Major Company avec un financement participatif. Malheureusement, la sauce n'a pas pris, très probablement du fait que ce soit un projet très localisé géographiquement.
Mais l'association organisatrice Art2Bulles et la librairie Gribouille de Bayonne, n'ont pas lâché l'affaire et se sont démenés pour trouver les partenaires et les fonds nécessaires pour monter ce beau projet de premier festival BD sur Bayonne et la côte basque.



Baionakomiki, les bulles du Pays Basque ont une mascotte

C'est ainsi qu'une petite mascotte est née sous la plume de Marko dans un premier temps. L'auteur entre autre des Godillots et local de la côte basque avait mis la main à la patte au début du projet, avant de quitter le bateau en cours de route. Et puis le projet s'est monté petit à petit. Les invités se sont rajoutés et un président de renom a accepté de se joindre à cette première édition.
Nicolas Tabary qui a accepté ce rôle a également créé l'affiche de ce premier festival en mettant en scène son personnage d'Iznogoud


Baionakomiki l'affiche signée par Nicolas Tabary

Beaucoup de choses étaient prévues au programme et les BDvoles, comme ils se sont nommés, et l'association Art2Bulles qui organisait ce premier festival ont eu du pain sur la planche.

Vendredi soir, pour se mettre dans le bain Nicolas Tabary, le dessinateur d'Iznogoud et président de cette première édition a commencé avec un premier concert dessiné.
Certaines planches de sa BD Iznogoud étaient en exposition au Grand Hotel de Bayonne durant le festival.

Un vernissage a également eu lieu à "La Fabrique" avec la collection Tintinophile de "Raoul se lâche", un artiste bayonnais, créant de magnifiques tableaux à partir de collages. L'exposition sera d'ailleurs visible jusqu'au 31 octobre.

Raoûl se lâche en exposition à La Fabrique

Le temps des dédicaces au Baionakomiki:

Puis le festival a démarré samedi avec le lancement des dédicaces.

Pas moins de 28 invités ont répondus présent et ont joué le jeu des dédicaces.
C'est toujours un moment fort dans ce type de festival puisque cela permet aux auteurs et dessinateurs de rencontrer leur public et aux BDphiles de venir discuter avec ceux qui ont réalisé les BD qu'ils adorent.
C'est aussi parfois l'occasion de rencontrer de nouveaux auteurs ou de se procurer une BD qu'on n'aurait pas forcement acheté sans cette rencontre.
Et c'est surtout un plaisir de voir le dessin de la dédicace se construire devant nous et d'échanger avec les artistes.

Les dédicaces un moment fort d'un fetival BD

Comme vous pouvez le constater, la salle était très bien préparée avec beaucoup de décorations à l'effigie des stars de la BD.
Le public bien que peu nombreux, était présent. Ce qui finalement était plutôt bien puisque les auteurs pouvaient prendre le temps de réaliser leur dédicace et le visiteur n'avait pas à faire une heure de queue pour rencontrer ses auteurs favoris.

Pendant la journée, une personne au micro se posait de temps en temps à côté d'un auteur pour l'interviewer. Ceci à donné un certain dynamisme et une interaction plutôt intéressante. Ces interviews étaient aussi l'occasion d'en apprendre plus sur le métier et la vie des artistes.
Nicolas Tabary a donné à cette occasion un "master class" d'une heure: un échange avec le public très intéressant.

Master Classes de Nicolas Tabary au Baionakomiki

Les dédicaces ont repris aussi le dimanche.
Sur les 2 jours, les enfants n'étaient pas en reste puisqu'un atelier dessin et coloriage était prévu pour eux.

L'atelier dessin et coloriage pour les enfants au Baionakomiki

Remise de prix au Baionakomiki:

Le samedi en fin de journée une remise de prix a également eu lieu. Plusieurs prix ont été décernés pour "le prix du festival", "le prix découverte", "le prix jeunesse" et le prix "A2B". Vous pouvez retrouver les lauréats sur la page consacrée à cette remise de prix.


Fred Campoy et Sylvain Brosset: Des artistes heureux avec le prix A2B de leur pote Philippe Charlot

Un concert dessiné qui tombe à l'eau:

Le samedi le festival BD était en concurrence en fin de journée avec un match de rugby de l'Aviron Bayonnais (qui jouait face à Montpellier). Le président du festival a profité de la mi-temps pour faire un dessin en direct devant les spectateurs du match.

Le samedi soir, un concert dessiné était prévu avec Tom Frager, aux arènes de Bayonne. Malheureusement l'eau et les bulles ne font pas bon ménage. Ce soir là, les arènes qui étaient prêtées par la ville de Bayonne pour l'occasion, étaient sous la pluie.

Heureusement Tom Frager est un surfeur et l'eau ne lui fait pas peur. Il a quand même assuré.

Mais le mauvais temps n'aura pas attiré autant de spectateurs qu'attendus par les organisateurs.


Bilan de cette première édition:

Comme tout démarrage, il y aura des ajustements à faire pour les prochains festivals.
Art2Bulles et la librairie Gribouille qui organisaient ont essuyé les plâtres d'un premier festival, ce qui  n'est jamais facile. Et malgré un budget en berne à cause du mauvais temps et du faible nombre de spectateurs au concert dessiné, l'ensemble est très encourageant et satisfaisant.

Malgré quelques déboires avec des affiches perdues et à rééditer au dernier moment, le festival s'en est bien sorti dans la réalisation et le déroulement.
Un axe d'amélioration serait à porter sur la communication, a étendre à un niveau peut être un peu moins local, pour attirer les amis landais, girondins et béarnais.

On retiendra une association et des BDvoles très motivés et impliqués.
Les artistes comme les visiteurs étaient heureux et très satisfaits de ce festival et des séances de dédicaces.
La salle de la maison des associations où se déroulaient les dédicaces était un très bon choix: grande, lumineuse et très bien décorée. Elle aurait peut être pu accueillir un concert dessiné à plus petite échelle que les arènes, avec par exemple un groupe de jeunes musiciens locaux ou du sud-ouest.

En espérant que ce premier Baionakomiki aura suscité l'intérêt et la curiosité des BDphiles de France et de Navarre et puisse attirer de nombreux visiteurs l'année prochaine.

Un grand bravo en tout cas à tous les organisateurs.
Un grand merci à tous les auteurs qui ont fait le déplacement.
Et à l'année prochaine, nous l'espérons pour toujours plus de bulles à Bayonne et au Pays Basque.


Juju Gribouille 
(Retrouvez bientôt mes dédicaces du Baionakomiki sur mon blog)

Publier un commentaire

2 Commentaires

Anonyme a dit…
bonjour,
je suis Sandrine, le bras droit de Barbara la presidente de l'association Art2bulles organisatrice du baionakomiki festival, je suis aussi libraire depuis plus de 20 ans chez Gribouille à bayonne, votre article est très bien fait, il y a juste quelques points de faux, d'abord les dates, le festival c'est tenu le 4 et 5 octobre, et c'est le vendredi 3 que Nicolas tabary à lancé le baionakomiki festival au grand hôtel.... voilà, et je voulais encore une fois remercier le public, les auteurs et le BDvoles ...merci à tous !!! et à l'année prochaine avec un meilleur affichage et pub, et un très beau concert dessin mais pas aux arènes
Juju Gribouille a dit…
Bonjour,
Merci Sandrine pour ces précisions.
"Le week end dernier" était vrai quand j'ai écrit l'article, mais ça ne l'est plus aujourd'hui, donc j'ai rajouté les dates.
Et j'ai corrigé pour le vendredi, je ne sais pas pourquoi j'ai sorti que c'était le jeudi.

En tout cas merci pour cette relecture et Félicitations pour ce 1er festival que pour ma part j'ai trouvé agréable!

Rechercher dans ce blog