pub

Rechercher dans ce blog

jeudi 2 mars 2017

La Déesse - tome 2

La Déesse - tome 2 de Katia Even et Nephyla aux éditions Tabou BD
Titre: La Déesse - tome 2
Auteures: Katia Even (scénario) et Néphyla (dessin)
Éditeur: Tabou
Année: 2017
Nombre de pages: 48
Public averti

Nanna a enfin terminé ses études d'art et est acceptée à l'école de restauration calligraphique.
Suite à son initiation mystique où elle s'était retrouvée comme envoûtée par la Déesse Anann, La belle et gironde Nanna est parvenue à s'affranchir du pouvoir qu'exerçait la Déesse celte sur sa sexualité.
D'ailleurs elle s'est trouvé un amoureux: Eugène.

Pour se changer les idées, le couple, accompagné des deux meilleures amies de Nanna partent en vacances à la Réunion. Un peu de repos et de soleil au bord de la plage ne devrait pas leur faire de mal.
D'autant que depuis qu'elle s'est séparé de son collier et a perdu le pouvoir d'Anann, Nanna n'a plus d'inspiration et ne parvient plus à dessiner. Ce voyage sera peut-être l'occasion de souffler et de retrouver cette inspiration qui lui manque.

Mais c'était sans compter sur l'apparition et le pouvoir d'une nouvelle Déesse qui va venir mettre son grain de sel dans la vie du jeune couple.

Nanna et Eugène partent sous les tropiques pour se reposer... et pas que...

Dans ce deuxième tome des aventures érotiques de la jeune Nanna, Katia Even a su conserver ce qui faisait le succès et l'attrait du premier volume.
Il ne s'agit pas seulement là d'un scénario érotique, mais plutôt d'une aventure mystique d'un groupe d'amis partis en vacances. On pourrait même trouver une dimension psychologique de recherche de soi, au travers de l'héroïne en perte d'inspiration, qui cherche à savoir qui elle est et à comprendre le pouvoir à la fois mystérieux et mystique des Déesses qui interfèrent dans sa vie.

Que serait ce scénario sans le dessin à la fois subtil et coquin de Nephyla?!
Nous retrouvons bien sûr la plantureuse et sulfureuse Nanna qui depuis son initiation à la sexualité par la Déesse Anann, s'en donne à cœur joie avec son nouvel amant. D'ailleurs ce tome 2 attaque directement par les deux amoureux en plein ébat, sous la couette. Ainsi, le lecteur redécouvre avec plaisir les formes de la jeune demoiselle et le corps musclé d'Eugène. Dès les premières planches, la BD déborde de sensualité.
Et le reste des vacances des héros ne va que confirmer cela, avec l'arrivée d'un nouveau personnage féminin, une belle demoiselle des îles, sexy, au physique de rêve. De quoi faire tourner la tête du bel Apollon.
A noter que La Déesse reste tout de même une lecture érotique, montrant les corps entremêlés et les caresses amoureuses des personnages, sans jamais tomber dans le pornographique ou le graveleux. Tout ici est fait avec tact, sensibilité et légèreté.

La Déesse: le dessin rond et voluptueux de Nephyla, son trait léger et des scènes sensuelles

Et si le dessin rond et voluptueux de Nephyla, son trait léger et les scènes sensuelles, font leur effet, tout ceci n'est que renforcé par la couleur de la BD. Dans des tons parfois doux et sucrés, elles se réchauffent parfois vers des couleurs orangées et rouges, apportant de la chaleur et de l'excitation aux scènes d'amour.

Et puis comme évoqué dans le résumé, nous allons découvrir une nouvelle Déesse dans ce tome. Et comme Anann avait son collier vert, la nouvelle Déesse est incarnée par un pendentif rouge que l'on voit sur la couverture et qui promet de révéler un pouvoir sauvage et sulfureux...

Bande annonce vidéo de La Déesse 2 aux éditions Tabou BD:


La Déesse 2 ne fait que concrétiser ce que nous avions déjà vu dans le premier volume. Ce tome conquerra les lecteurs de la première heure et saura toucher, je le pense, un nouveau public.
Pour ceux qui hésitent à se lancer dans la lecture érotique, La Déesse est un titre parfait, qui permet de rentrer dans ce genre avec légèreté, simplicité et sans appréhension. Alors n'hésitez plus. Tester la Déesse, c'est l'approuver!


Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!