vendredi 1 mars 2024

Offrez-nous un café

Wonder Woman Historia par Kelly Sue DeConnick, Gene Ha, Nicola Scott & Phil Jiménez aux éditions Urban Comics

Wonder Woman Historia nous propose l’origine story non pas de Diana alias Wonder Woman mais bien de son peuple, les Amazones !

Wonder Woman Historia, la couverture

Titre: Wonder Woman Historia
Scénario: Kelly Sue DeConnick
Dessin: Gene Ha, Nicola Scott & Phil Jiménez
Couleurs: Collectif
Éditions: Urban Comics
Année: 2023
Nombres de pages: 248

Héra, ou l'un des personnages les plus charismatique et mystérieux de l'album...

Résumé de Wonder Woman Historia par Kelly Sue DeConnick aux Editions Urban Comics:

Las du joug des hommes, 6 Déesses de l’Olympe aidées par Héra compagne de Zeus, vont créer les amazones en cachette du reste du panthéon. Ces femmes, des guerrières d’exceptions, vont combattre à la libération des femmes esclaves. Impressionnées par la force et le courage de ces guerrières, des humaines vont venir grossir les rangs et devenir des amazones mais tous redoutent la réaction de Zeus s’il le découvre leur existence…

Les amazones vont voir venir des humaines grossir leurs rangs et fonder leur propres tribus...

L’origin story du peuple Amazone:

Belle surprise que ce Wonder Woman Historia sortie il y a quelques mois et dont les retours US étaient prometteurs.

Wonder Woman a beau faire partie de la Trinité de DC Comics avec Batman et Superman, elle n’est pas forcément la plus suivie ni la plus connue alors que le personnage possède des runs de grandes qualité.

Tout d’abord, parlons de l’histoire qui est parfaitement rythmée , l’intrigue bien ficelée et la narration agréable.

Le choix fort de Kelly Sue DeConnick de parler du peuple Amazone plutôt que de Diana fut une agréablement surprise.

Le récit s’articule autour de 3 chapitres, le premier traitant de la prise de conscience des Déesses et leur indignation face à Zeus et les Dieux, le second s’articule autour des premières Amazones agissant la nuit afin de se cacher aux yeux des Dieux grecs et enfin le troisième livre le grand final entre Amazones et Zeus.

L’autrice a pu mettre l’accent sur des thèmes forts comme l’émancipation des femmes, l’égalité et le courage au travers de ses nombreuses héroïnes avec en particulier celle qui deviendra la mère de Diana.

D’ailleurs, il est à souligner qu’elle évite de tomber dans la caricature avec des personnages complexes et subtils ainsi que des dialogues réussi. Le discours de l’autrice met d’ailleurs l’accent sur les travers d’une société plutôt que sur les individus.

L’ambiance récits mythologiques faites de coup bas, d’alliances et de combats sanglants par moments, fonctionne bien.

Wonder Woman Historia, Illustration intérieur du chapitre 3

Trois artistes particulièrement inspirés !

Côté dessins, l’album envoie du lourd !

Chacun aura sa préférence pour l’un des 3 artistes, mais il est clair que Gene Ha, Nicola Scott & Phil Jiménez ont livrés un travail magnifique (certaines doubles pages sont tout bonnement impressionnantes !)

Phil Jimenez (qui gagnera un Eisner Award d’ailleurs) s’occupe du premier chapitre se passant quasiment exclusivement au sein de l’Olympe avec un travail détaillé et iconique particulièrement impressionnant entre féérie et une esthétique éblouissante grâce notamment à des couleurs vives et saturées du plus bel effet.

Gene Ha s’occupe lui du deuxième livre, avec une dimension plus réaliste vu que l’action se déroule cette fois sur Terre et non plus dans l’Olympe. Un style plus sobre et épuré avec son encrage marqué qui fonctionne parfaitement avec l’ambiance sombre de ce chapitre illustrant la vie la nuit des amazones afin de rester cacher des yeux des Dieux grecs.

Enfin, Nicola Scott s’occupe du dernier chapitre avec notamment de nombreux combats sanglants qui opposeront nos amazones aux armées de l’Olympe. Une artiste au talent indéniable qui livre comme ses compères de superbes planches.

A noter que le collectif derrière les couleurs de l’album à lui aussi fait un travail particulièrement réussi, c’est superbe de bout en bout.

Les 6 premières amazones...

Mon avis sur Wonder Woman Historia par Kelly Sue DeConnick aux Editions Urban Comics:

Au final, ce Wonder Woman Historia aura été un très bon moment de lecture.

Surpris par l’approche de l’autrice, séduit par sa narration visuelle (la version de l’Olympe par Phil Jiménez notamment est incroyable), l’album est une réussite totale et seule l’absence de Diana pourra en chagriner certains.

L’édition superbe d’Urban Comics permet d’apprécier sur de grandes pages les superbes planches de l’album.

Un album aussi beau qu’intéressant, avec un discours féministe intelligent et sans caricature, un bel hommage à notre héroïne et à son peuple pour une origin story réussi.

A très vite

geek_o_mat

Fais découvrir cet article à tes amis
Geek_O_Mat
Geek_O_Mat
Mat, la quarantaine passée, passionné de Comics/Manga/Bd, je chronique mes lectures à la fois sur 7bd.fr et sur Instagram.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,459FansLike
402FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles