vendredi 1 mars 2024

Offrez-nous un café

Nelson et Trafalgar T4 Les Aventuriers de la Farce Tordue

Nelson&Trafalgar
Titre : Nelson et Trafalgar T4 Les Aventuriers de la Farce Tordue

Editeur : Vents d’Ouest 
Auteurs : Prugne et Goupil 
Année : 1992

Résumé :

Une course poursuite burlesque en diable pour récupérer… un cochon tirelire d’une inestimable valeur qui finira brisé pour quelques boutons de culottes et un message délivrant l’étrange prophétie du Saint Doo. Voilà comment démarre une aventure de Indiana Nelson ! Le chat de gouttière un peu lâche, semeur de trouble et son fidèle compagnon Trafalgar, affamé perpétuel, vont partir pour une folle mission dans le fin fond de la jungle, loin de leurs décharges habituelles. Mais un étrange ennemi a décidé de leur pourrir la vie, pardon, de leur barrer la route. Un canard qui n’est pas sans rappelé un palmipède connu et très, voire trop proche de ses sous… 
Mon avis:

Nelson et Trafalgar repartent donc pour ce qui sera à ma connaissance leur dernière aventure. Mais quelle épopée ! Nos deux héros s’embarquent dans une nouvelle parodie, au programme, les films d’aventure. Clins d’oeil, clichés et références truffent cet album qui devient un vrai bonheur de lecture.

L’histoire peut tenir sur un post-it, avec ses incohérences et ses illogismes, mais n’est-ce pas le propre du film d’aventure de série B ? Pourtant, je ne me suis pas ennuyé un instant.

Non seulement cette BD joue avec les codes du genre, mais elle se permet aussi son habituelle mise en abyme et les protagonistes nous rappellent au détour d’une mauvaise chute qu’ils ont parfaitement conscience de n’être que des héros de papiers.

Nelson et Trafalgar déjouent d’ailleurs le code du héros, puisque eux-même sont lâches, grossiers, menteurs et égoïstes. Finalement, ce qui les différencie de leur ennemi, c’est juste qu’ils sont moins bêtes.

Une aventure tout en rire, et qui sait rester amusante pour celui qui n’est pas un spécialiste des films parodiés ici.

Je dois avouer que j’ai pris un réel plaisir à relire cette BD. Mon reproche principal à la série était de toujours terminer sur des fins en queue de poisson, des chutes que je ne trouvais pas spécialement drôles. Là, la fin reste une chute, mais elle conclut magnifiquement bien cette histoire absurde !


Les dessins sont, comme le récit, menés tambour battant ! J’adore ce dégradé créé entre les personnages et le fond. En effet, les décors relèvent souvent d’un joli pastel, même s’ils représentent des jungles puantes, des villes pourries et des décharges crasses.

Le trait est vivant, les personnages traînent leur savate, mais le dynamisme est bien présent dans le dessin et dans les axes de vue choisis.

Les couleurs restent dans des teintes légèrement ternes. Pas de flashy ou d’explosions de couleurs vives. Mais les personnages, avec leurs traits plus appuyés et leurs couleurs plus fortes, ressortent merveilleusement bien sur les décors.

Le cadrage est classique, mais à certain moment, il explose et arrive de grands dessins s’étalant sur des pages pleines, voire des doubles pages. De belles surprises pour mes yeux.

L’humour de cette série repose sur l’histoire et le dessin.

J’ai pris beaucoup de plaisir à bien regarder les cases, si vous le faites aussi, vous verrez, un peu à l’image de la coccinelle de Gotlib, des souris et autres bestiaux faire les malins au travers des pages, en bas d’une case, au détour d’une action. Ces petits personnages, souvent muets, nous livrent en quelques dessins une courte histoire, n’ayant rien à voir avec le déroulé principal. Ils sont les témoins et souvent les victimes involontaires des déboires de nos héros.


« Les Aventuriers de la Farce Tordue » demeure pour moi une vraie découverte, comme l’ensemble de cette courte série de 4 tomes. Des animaux bien loin des Mickey et autres castors juniors, qui ont su s’affranchir de toutes les barrières du bien-pensant et du politiquement correct pour le simple plaisir de nous faire rire. Et avec moi, ça marche !


Fais découvrir cet article à tes amis
David
Davidhttp://www.davidneau.fr
Scénariste pour le jeu vidéo, le podcast et le cinéma, auteur-réalisateur de court-métrages animés, auteur dessinateur la BD numérique "Zéda, l'Odyssée du quotidien", enseignant à l'ICAN en BD numérique, et chroniqueur BD bien spûr. Sans oublier passionné de musique et de... BD ! Tout est dit.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,459FansLike
402FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles