mardi 6 décembre 2022

Offrez-nous un café

Le Petit rêve de Georges Frog par Phicil et Drac, la chronique swing

couverture Le Petit rêve de Georges Frog de Phicil et Drac chez Soleil
Titre:
Le Petit rêve de Georges Frog

Auteurs :
Phicil (scénario et dessin), Drac (couleur)

Editeur :
Soleil

collection
: Métamorphose

Année :
2017

Pages
: 208





Résumé :

Etats-Unis,
années trente. Georges Rainette, grenouille Française, s’est
installé à New-York. Joueur de piano, il rêve de percer dans le
jazz. Mais pour l’instant, il vivote tant bien que mal grâce au
cours du conservatoire et l’aide de ses parents. Un concert du
légendaire Beef Basie lui ouvre les yeux et les oreilles. Il doit se
consacrer exclusivement à sa musique. Georges va prendre un
tournant inattendu, malgré les conseils de son piano : Tout
abandonner pour se consacrer à la musique. Mais sa motivation est
remise en question par l’arrivée dans son immeuble de Monsieur Cat
et sa troublante fille.



Mon
avis :

Le
petit rêve de Georges Frog est une BD touchante. J’ai pris beaucoup
de plaisir à lire cette histoire complète. Georges Rainette est un
artiste en devenir mais sa musique, sa vision de la musique, va se
confronter à la dure loi du marché. Et notre héros va découvrir
la vie de bohème. Mais le problème de Georges, c’est aussi son
orgueil. Persuadé de son talent, les remises en question sont
difficiles pour ce petit héros, perdu dans une cité, un monde qui
le dépasse. Pourtant, en même temps qu’il va se perdre, Georges va
aussi se retrouver, l’amour va croiser son chemin. Mais est-ce
vraiment cet amour-là qu’il recherche ? D’un autre côté, les
préjugés qu’il a à l’égard des « Sombres », animaux
représentant la population noire, vont tomber et lui ouvrir de
nouvelles portées.

Georges
Rainette est imparfait. Cette petite grenouille, je l’ai trouvée
très humaine, avec ses défauts et ses qualités. Avec ses promesses
qui s’effritent devant la voisine, son ambition qui devient
rapidement plus un obstacle qu’un moteur et cet amour fou de la
musique, surtout du jazz, ainsi que sa recherche du swing.

Georges
nous rappelle que oui, parfois, dans la vie, il faut faire des choix
pour s’approcher de ses rêves. Et même si pour lui, la route va
être longue, il possède au moins un rêve. Car Georges va être,
contre toute attente, son pire ennemi. Oui, le monde l’entraîne dans
une direction ou dans une autre mais ses choix, voire ses non-choix,
vont orienter sa vie dans une direction précise, même si sur le
coup, il ne s’en rend pas compte. Et pourtant les conseils, les amis
sont là autour de lui. Et en première ligne son piano qui parle.
Car dans le monde de Georges Rainette, les instruments s’expriment.
Piano, saxo aident la pauvre grenouille à trouver son chemin. Mais
il ne faut pas écouter tous les conseils et Georges le comprendra
peut-être un peu tard. 

page extraite de Le Petit rêve de Georges Frog de Phicil et Drac chez Soleil
 

Cette
histoire ne raconte pas uniquement la quête d’un musicien en chasse
de la gloire et du succès, d’une place dans le monde du jazz. Elle
touche un niveau plus large, plus universel, elle symbolise, tout
d’un coup, la quête de chacun d’une place dans notre monde. Les
choix de Georges, ses choix amoureux, professionnels, artistiques, me
font réaliser à la lecture que nous avons tous été à un moment
confronté à ce même type de décision et pour être plus précis,
confronté aux même erreurs ! Chercher l’amour dans une direction,
sans voir la présence d’une autre histoire possible tout près de
soi, et pas forcément faire le mauvais choix, mais faire un choix
qui s’avère avoir des conséquences sur toute sa vie.

Le
problème des choix, c’est qu’il est difficile, voire impossible de
revenir en arrière. Car quand nous faisons des choix, les autres en
font aussi de leur côté. Et ce qu’on pensait retrouver, ne se
retrouve plus.

Ce
petit rêve, c’est une tranche de vie, une grande tranche de vie.
Avec ses moments de nostalgie, avec la découverte du temps passé
qu’on ne rattrape plus, avec ses histoires d’amour qu’on regrette
peut-être trop tard de ne pas avoir vécues, avec ce recul qui ne
vient qu’avec le temps et qui nous fait réaliser nos erreurs
passées. Erreurs avec lesquelles il va falloir vivre car on ne peut
changer le passé. Georges va tomber de son piédestal avec son rêve
de musique et aussi un rêve plus large, qui se révèle à la fin de
l’histoire.

Pourtant,
Georges a l’air de toucher sa bille en musique, on peut le voir dans
les cours qu’il donne à Rose. Ses émotions l’emportent et
influencent ce qu’il joue. Mais comme lui dit son piano « tu ne
t’écoutes pas assez ». Il parle de la musique, car en fait,
malheureusement, Georges s’écoute trop.

Sa
vie va être faite de rencontres inattendues, surprenantes, de joies
et de déceptions, et pourtant Georges s’accroche, s’accroche à son
rêve, jusqu’au moment des compromis.



En
fait Georges Frog nous rappelle l’importance d’avoir un rêve, une
envie, un but à atteindre dans la vie. Pour lui, c’est la musique,
pour d’autres, ce sera autre chose. Mais là où Georges nous
entraîne vraiment avec lui, malgré tous ses défauts, c’est quand
la musique traverse sa vie. On comprend sa passion, on la ressent. Ce
petit personnage évoque la beauté d’avoir un rêve auquel
s’accrocher. Et il rappelle aussi que la vie sans but, certes, sera
peut-être plus tranquille, mais sera-t-elle seulement une vie ?



En
refermant cette BD, j’ai eu un pincement au cœur. On se demande
doucement que va-t-il advenir de lui ? On réalise que sa vie a
atteint un tournant mais on ne peut se résoudre à l’abandonner là.
Et pourtant, c’était la dernière page.

Puis
on réfléchit quelques instants et on se demande, à l’image de
Georges, où l’on en est dans sa vie. Où nous ont entraînés nos
propres choix… Et là, pour moi, une lumière s’est rallumée.
Comme Georges, je vais sans doute me tromper, prendre des mauvaises
décisions, faire des erreurs, avancer tant bien que mal et souvent
plus mal que bien, vers mon rêve. Car comme Georges Rainette, j’ai
un rêve !

Et
ça, c’est sans doute la meilleure nouvelle de la journée.



Alors,
allez lire Le Petit rêve de Georges Frog. J’espère que cette BD
vous aidera à retrouver votre rêve, si vous l’avez égaré un
temps. Et surtout, je vous souhaite à tous et à toutes d’avoir un
rêve à poursuivre.




Zéda
croise Georges Rainette !



IN THE MOOD FOR MUSIC, strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur Le Petit rêve de Georges Frog de Phicil et Drac chez Soleil
Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,739FansLike
184FollowersSuivre
56FollowersSuivre

Derniers Articles