mercredi 17 août 2022

Offrez-nous un café

Hellboy au mexique, la Luccha libre au pouvoir !

couverture de Hellboy T15 au Mexique de Mignola, Corben, Moon, Bà, Mac Mahon, Stewart chez Delcourt
Série
: HellBoy


Titre:
T15 au Mexique

Auteur :
Mike Mignola, Richard Corben, Mick Mac Mahon Fabio Moon, Gabriel Bà
(dessin), Mike Mignola (scénario) et Dave Stewart (couleur)

Editeur :
Delcourt

Collection
: contrebande

Année :
2016

Page
: 160

Prix
: 15,95 €





Résumé :

En
1956, Hellboy est envoyé en mission au Mexique où, aidé de
vaillants luchadores (des catcheurs Mexicains), il chasse vampires,
zombies et autres horreurs surnaturelles. Mais la mission va tourner
au drame et Hellboy va noyer son chagrin dans l’alcool. C’est cinq
mois plus tard qu’il sera repêché par le B.P.R.D, l’agence pour
laquelle il travaille à castagner les bizarreries paranormales. Que
s’est-il passé pendant ces cinq mois d’éthylisme avancé ?



Mon
avis :

C’est
exactement ce à quoi répondent les cinq chapitres de ce tome 15.

Pour
ceux qui suivent la série depuis son édition chez Delcourt, ce
« Hellboy au Mexique » reprend un épisode déjà publié
dans le tome 12 et qui constitue le premier chapitre de ce recueil.
Les autres chapitres sont inédits et l’ensemble constitue le premier
jet de cette boucle mexicaine de 1956. Je précise premier jet, car
Mignola ne s’interdit pas d’exploiter ce filon dans des épisode
ultérieurs.

Et
une cerise sur le gâteau pour les lecteurs mignolaphages ayant lu
Frankenstein Underground, que j’avais eu le plaisir de vous
chroniquer ici !

En
effet, le dernier chapitre nous montre la première apparition de la
créature de Frankenstein dans l’univers de HellBoy ! En somme, le
chaînon manquant entre Hellboy et Frankenstein Underground.

Chaque
chapitre est introduit par un petit mot de Mignola qui nous resitue
la collaboration avec le dessinateur, la création et la place de
l’épisode dans ce mini cycle mexicain.

Chaque
chapitre est dessiné par une personne différente mais de cela je
vous reparlerai plus bas.

En
ce qui concerne les histoires racontées, elles me semblent de niveau
inégal. Ce qui fait que je les apprécie pour différentes raisons.
Effectivement, la meilleure étant ce regroupement. Pouvoir lire
d’une traite un arc d’Hellboy, c’est toujours agréable.

Certaines
ont un enjeu dramatique fort, comme la première et la dernière.
Entre les deux, je trouve qu’on se situe plus dans l’humour, même si
les références occultes restent de mise. Et je suis gré à Mignola
de ne pas se cacher de ce partis pris comique.

Mais
parfois, l’humour n’est pas forcément suffisant pour justifier, à
mes yeux, d’avoir écrit l’épisode, comme le cas de « la momie
aztèque ». Mais bon, ne connaissant pas tout l’univers de
Hellboy, il m’est difficile de me dire si ce sont des exceptions, des
apartés ou si cela reflète les structures d’autres épisodes.

Ce
qui est sûr, c’est que vous n’avez pas besoin de connaître
l’univers de Hellboy pour lire ce tome 15. en effet, il a beau être
un quinzième tome de série, il fonctionne très bien en one-shot.
Et à quelques détails près, vous ne serez pas perdus.
page extraite de Hellboy T15 au Mexique de Mignola, Corben, Moon, Bà, Mac Mahon, Stewart chez Delcourt
Hellboy vu par Corben !



Mais
revenons au dessin. On assiste à un véritable festival d’auteurs
car en cinq chapitres ce n’est pas moins de cinq dessinateurs que
nous voyons au pinceau, Mignola assurant l’unité scénaristique.

Richard
Corben s’illustre en réalisant les premières et dernières
histoires de ce recueil. Son talent rend justice à Hellboy avec
brio. Une pointe de rugosité dans un style qui laisse de belles
expressions au personnage, et une présence non négligeable à
l’environnement. Il utilise la nuit pour reprendre les immenses
aplats de noir caractéristiques de Mignola. C’est peut-être la
seule chose qui manque, ces zones inexplorées et sombres que Mignola
manie à ravir. D’ailleurs, Mike nous en fait une éclatante
démonstration dans l’histoire de la momie aztèque. Le souci, selon
moi, est que l’éclat graphique n’est pas rehaussé par une histoire
forte – contrairement aux deux histoires de Corben -, cette
dernière n’étant pas d’une force transcendantale.

Puis
Mike Mac Mahon assure l’épisode du mariage d’Hellboy – hé oui,
tout arrive -. Le graphisme joue sur ces fameuses zones de noir mais
j’ai moins accroché au style de Mac Mahon, pourtant plus proche de
celui de Mignola, mais qu’on différencie rapidement de celui du
maître à l’allure un peu particulière des personnages.

Et
ce sont les frères jumeaux Moon et Bà qui reprennent la main pour
un double épisode, celui de la rencontre avec l’homme au cercueil.
Une cuisante claque pour le diablotin rouge ! Chaque frère dessinant
un des récits de ce double épisode. Une belle ambiance pour cette
curieuse rencontre.

Et
le cahier graphique final qui nous présente moult croquis et
recherches de couvertures, d’en-tête de chapitre des différents
dessinateurs. Avec quelques – rares – commentaires , plus des
notes d’ailleurs, glissées à droite et à gauche.



Que
vous dire pour conclure ? A mes yeux, je ne sais si cet album fera la
joie des fans de HellBoy. Pour les amateurs d’histoires sombres, ceux
qui aiment les univers bien nourris, ils peuvent tenter, mais au
cours des trois chapitres du milieu, on rejoint plus la blague, voire
la franche rigolade, que l’univers sombre et gothique que l’on
retrouve par exemple dans Frankenstein Underground. De toute façon,
quand on vous annonce que Hellboy s’associe avec des Luchadores,
hein, bon, on sait ce qu’on risque de trouver ! Et c’est
effectivement ce que vous trouverez dans cet album. Des histoires
sympathiques, parfois drôles, des références en pagaille, un démon
rouge qui castagne, du sang et des monstres. Et bien sûr des
catcheurs mexicains !

Mais
aucune révélation ou avancée dans l’histoire même du démon
rouge. Un album pour le plaisir, pour ceux qui peuvent se permettre
de dépenser 15,95€ pour ce plaisir…



Zéda
rencontre HellBoy en personne !



PARA-RECRUTEMENT, strip de Zéda pour chronique 7BD sur Hellboy T15 au Mexique de Mignola, Corben, Moon, Bà, Mac Mahon, Stewart chez Delcourt




David
Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,609FansLike
155FollowersSuivre
52FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles