mardi 31 janvier 2023

Offrez-nous un café

Aliénor Mandragore tome 2 – Trompe-la-mort – de T.Labourot et S.Gauthier chez Rue de Sèvres

Alienor Mandragore Tome 2 "Trompe-la-mort" Rue de Sèvres

Série : Aliénor Mandragore
Titre : Trompe-la-mort

Dessins : Thomas Labourot
Scénario : Séverine Gauthier
Éditeur : Rue de Sèvres
Année : 2016
Nombre de pages : 64

Résumé :

Aliénor, après l’échec précédent pour ressusciter son père Merlin, cherche un nouveau moyen pour accomplir sa tâche.
Seulement le fantôme de Merlin, transit par sa passion des champignons, ne souhaite plus revenir dans corps car celui-ci est devenu l’abri d’un champignon extrêmement rare.

Aliénor commence à déprimer mais n’abandonne pas pour autant ses recherches, aidée par son ami Lancelot.
Ces deux garnements vont assister à l’énonciation d’une prophétie par la dame du lac, et vont décider de se lancer dans l’accomplissement de celle-ci.

Ainsi, Aliénor et Lancelot, devront affronter moult dangers et se confronteront au terrible Ankou (qui soit dit en passant essai désespérément de recueillir l’âme de Merlin mais sans succès…).

Mais où la prophétie va mener ces deux bambins ?
Quels dangers vont-ils affronter ?
Quels secrets vont-ils découvrir ?
Merlin va-t-il ressusciter ?
Etc…


Mon avis :

Thomas Labourot et Séverine Gauthier nous reviennent avec ce nouveau tome d’Aliénor Mandragore à peine quelques mois après la sortie du tome 1. (Voir l’article sur le précédent tome)
Le rendement est impressionnant, tout autant que le résultat !
Ce duo nous enchante une nouvelle fois dans cette suite surprenante, mignonne et très amusante !
La couverture :
Cette fois ci, la dominante est le bleu nuit. On y retrouve Aliénor et son jeune complice Lancelot dos à dos dans une situation qui peut paraitre dangereuse pour eux. Elle lève donc plein d’interrogation et présage d’une belle aventure pleine de suspense, mais évidemment sans trop en révéler…
L’ambiance générée parait caverneuse bien que le style soit toujours aussi amusant et jovial.
Le 4eme de couverture nous agrémente d’un petit résumé du tome 1, et place évidemment nos héros dans une belle caverne…

Aliénor Mandragore Tome 2 planche 9 Rue de Sèvres
Planche 9

Le dessin, le style, la mise en scène, les couleurs :
Le dessin est toujours aussi bien réussi, agréable, fantaisiste, dynamique et poétique, tout pour nous garder dans un monde merveilleux et féérique !
Thomas Labourot a ce talent sans pareil pour adapter son dessin à un large public et faire rêver les plus jeunes et rappeler de beaux souvenirs au plus âgés.
Le trait semble un peu plus fluide et rapide, et les détails paraissent moins nombreux mais quoiqu’il en soit, son dessin n’a rien perdu en humour depuis le tome 1.
Les mises en scène sont encore bien élaborées et la forêt de Brocéliande est particulièrement belle et attrayante.
Les couleurs sont toujours aussi joyeuses mais, par moment, savent aussi nous mettre dans une atmosphère froide présageant de danger…
Le dessin de Mr Labourot est donc toujours aussi merveilleux et magique… et ça tombe bien car c’est l’univers qu’il exploite !!

Aliénor Mandragore Tome 2 planche 13 Rue de Sèvres
Planche 13

Le scénario, le découpage :
Séverine Gauthier a beaucoup d’imagination, et tant mieux pour nous !! A l’issue du tome 1, on pouvait se demander si nos deux auteurs allaient pouvoir rebondir après un aussi bon récit, et bien voilà chose démontrée après quelques mois seulement !
Le sujet conducteur est inattendu, et donne donc son bel effet. La scénariste a un véritable talent pour nous enjoliver le mythe de Merlin et de la table ronde. Ces idées, sur le monde environnant d’Aliénor, sont touchantes, imagées et romanesques tout en étant imprégnées d’un humour sain et simple.
Le découpage est tout aussi bien réalisé que celui du tome 1, et l’on a envie d’en connaître toujours plus tellement le rythme imposé est cadencé.
Le petit hic de ce tome… c’est que l’histoire se termine finalement donc trop vite, on a vraiment envie d’en voir et d’en lire plus !!!
Cette BD est encore un petit bijou de fantaisie, une belle épopée lyrique humoristique à offrir à un public jeunesse sans la moindre hésitation !
Vivement le prochain tome, en espérant rester toujours autant émerveillé !
Ciao
Yann

Et pour finir une petite interview liée au tome 1 :


 
Inscrivez vous à notre newsletter :


Fais découvrir cet article à tes amis
Yanndallex
Yanndallex
Je suis évidemment un passionné de BD depuis ma jeunesse. Un malheureux accident de vélo ma valu quelques jours d’hospitalisation. Ainsi ma famille, pour me faire passer le temps à l’hopital, m’offrit des exemplaires de la série des Tuniques Bleues. Cette série a été une révélation ! J’étais émerveillé de pouvoir lire des histoires humoristiques liées à des évènements dramatiques (la guerre de sécession, le racisme etc…). Je me régalais à suivre les aventures de mon personnage favori le caporal Blutch. Puis vint la pleine adolescence pour découvrir des séries plus sérieuses, ou toujours humoristiques, d’héroïque fantasy, SF ou policières (XIII, Thorgal, la quête de l’oiseau du temps, le grand pouvoir du Chninkel etc…). J’y ai découvert ainsi des styles graphiques plus travaillés, détaillés, réalistes, poétiques etc… une deuxième révélation pour m’ouvrir progressivement à la bd adulte. A ce jour j’aborde chaque nouvel ouvrage comme une surprise, une promesse d’une belle histoire, que l’on aime, ou que l’on n’aime pas. J’ai pris conscience au cours des années qu’une histoire illustrée de 48 pages, ou plus, n’était pas si facile à créer de manière scénaristique mais surtout graphiquement. Le talent n’est pas inné, et à chaque vignette, je contemple d’autant les années de travails des auteurs. J’admire les techniques graphiques (que je ne soupçonne parfois pas du tout), les choix de couleurs ou du noir et blanc, le travail sur les mises en lumière, la conception des mises en scène, le choix des plans, des effets, des perspectives, le découpage élaboré, les transitions des plans séquences etc… Bref mon œil s’est avisé, mais je n’en reste pas moins admiratif du travail réalisé et des sacrifices réalisés par chaque artiste pour offrir du plaisir à son lectorat, et cela même si l’histoire ne m’a pas forcément plu. J’aime aussi souvent à chercher d’où a pu venir l’idée de l’histoire, très souvent inspirée de fait divers, ou de l’histoire avec un grand H. Je suis aussi toujours émerveillé par la diversité des sujets traités par ce média. Cette disparité permet des livres souvent très intimes avec des témoignages poignants et durs, mais aussi de s’enrichir culturellement, s’ouvrir à des expériences inattendues, parfois loufoques et hilarantes, etc… Et elle nous promet encore de grande œuvres !!

CES ARTICLES POURRAIENT T'INTÉRESSER

Laisser un commentaire

CONNECTEZ-VOUS ;)

2,893FansLike
207FollowersSuivre
65FollowersSuivre

Derniers Articles