Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Loser Jack chasseur de prime en herbe

Attention à tous les bandits, les brigands, les voleurs. Un nouveau chasseur de prime est dans la ville...

Couverture de la BD Loser Jack

Titre: Loser Jack
Auteurs: Erroc (scénario), Michel Rodrigue (dessin) et Michael Olivier alias MIKL (couleur)
Éditeur: Bamboo
Année: 2021
Nombre de pages: 48

Loser Jack, chasseur de prime en devenir.

Le petit Jack est fou amoureux de Rita, la chanteuse du saloon de Pistol Rock. Mais le jour où il lui avoue son amour, la belle lui dit qu’elle ne pourrait pas épouser un bouseux sans le sou.
La plupart auraient laissé tomber, mais Jack n’est pas de ceux qui baissent les bras. Alors il se met en tête de devenir chasseur de prime et d’empocher un max de dollars grâce aux récompenses.

Oui mais ce n’est pas si facile lorsqu’on est haut comme trois pommes et que tout le monde se moque, le nommant désormais “Loser jack”.
Loser Jack Chasseur de prime en herbe

Loser Jack héros de western jeunesse.

Avec Loser Jack, Erroc nous propose les aventures d’un gamin qui décide de devenir chasseur de prime.

Le point de départ est l’amour que l’enfant porte à la chanteuse du saloon. Après s’être pris un râteau monumental et s’être fait éjecter du saloon, il décide de devenir le plus grand chasseur de prime que le far west ait connu.
Mais pour l’instant, on est assez loin de Lucky Luke qui tire plus vite que son ombre. Jack a plutôt du mal à se faire respecter.

Dans ses aventures, il passe devant le bureau du shérif pour choisir après quel bandit il va se lancer. Mais bien sûr rien ne se passe comme prévu pour lui.
Et au lieu d’être encouragé, tout le monde se moque de lui. Même sa propre mère ne le soutient pas. On devine donc d’où lui vient son surnom qui donne le titre à la BD: “Loser Jack”.
Heureusement que le héros a été doté de beaucoup de persévérance par les auteurs.
Loser Jack un cow-boy gaffeur

Loser Jack, cow-boy maladroit malgré lui.

Loser Jack est une BD jeunesse d’humour. Chaque page est composée de 7 à 10 cases qui se terminent par un gag.
Certains personnages et notamment quelques bandits sont récurrents et reviennent à plusieurs moment.

Au niveau du dessin, la plupart du temps le petit Jack est seul ou éventuellement avec son cheval et un bandit. Mais Michel Rodrigue, qui a eu l’idée du personnage au départ, nous propose aussi quelques planches riches en personnages dans le saloon.
D’ailleurs, Loser Jack avec son pistolet qui traîne au sol à cause de sa petite taille, n’est pas le seul personnage comique de la BD. Son cheval ajoute à son anti-charisme. Un petit cheval tout gros, surnommé “Big Belly” (ce qui veut dire “gros ventre”), et qui a du mal à se déplacer.
Le chasseur de prime en herbe n’est pas prêt d’être craint des bandits.

Le tout est mis en couleur par Michael Olivier de façon simple, mais efficace.
Loser Jack un destin de chasseur de prime

Mon avis sur la bande dessinée Loser Jack

Pour un presque-quarantenaire comme moi, ma jeunesse a été bercée par les westerns. Les films avec des cow-boys et des indiens étaient captivants avec ces acteurs hors-norme: John Wayne, Clint Eastwood, Bud Spencer et Terrence Hill…
De l’action, de la comédie, des pistolets et des bagarres générales dans les bars.

Mais depuis, les westerns ont disparu de nos écrans. On n’en voit plus du tout. En BD, nous avons encore Lucky Luke qui continue à courir après les Daltons. Sinon quelques titres très adultes existent aussi.
Loser Jack vient donc donner un petit coup de fraîcheur et de rigolade à un style oublié par la jeunesse.

En tout cas, moi, ce petit cow-boy m’a bien fait rire, j’ai bien aimé l’humour et la mise en page. Quelques planches sont géniale notamment une scène de bagarre dans le saloon.

Loser Jack a du potentiel pour encore beaucoup de scènes drôles, de gags, et de “galop-poursuite”, façon western spaghetti.

Le trailer vidéo de Loser Jack:


Créez votre affiche de recherche façon Loser Jack

L’éditeur Bamboo nous propose de créer notre avis de recherche de bandit du far-west.
J’ai fait la mienne… Apparemment je ne dois pas être bien méchant, ma prime s’élève à 0$. Je suis sûr que même Loser Jack arriverait à m’arrêter !


Si vous aussi vous voulez voir votre tête mise à prix, allez sur la page Loser Jack de Bamboo.



Loser Jack © Bamboo Édition 2021 - Erroc , Michel RODRIGUE


Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog