Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Dans l'ombre de Don Giovanni, la chronique d'opéra

Dans l'ombre de Don Giovanni, une BD sur la vie d'un homme de l'ombre

couverture de "Dans l'ombre de Don giovanni" de Clément Baloup et Eddy Vaccaro paru chez la boîte à bulles

Titre : Dans l'ombre de Don Giovanni
Auteur : Clément Baloup (scénario), Eddy Vaccaro (dessin)
Editeur : La Boîte à Bulles
Collection : Hors Champ
Année : 2020
Page : 96

Résumé d'une vie éparse:

Venise, 1763, Le jeune Lorenzo da Ponte court dans les rues la Sérénissime, poursuivi par deux jeunes pour avoir volé un livre. Sauvé de justesse par un galant homme, il peut repartir sauf. Son père confiera son éducation à celui qui lui donnera un savoir et un nom, l'évêque Da Ponte. New-York, 1810, Lorenzo Da Ponte se dispute un livre avec un homme nommé Clement Moore. Cette altercation légère sera le début d'une amitié de plusieurs années. Réfugié d'Europe, le jeune Da Ponte souhaite faire découvrir l'Italie aux Américains, et surtout l'Opéra...

Scénario d'une vie internationale :

L'histoire de Lorenzo Da Ponte est fascinante. Cet homme est en fait l'auteur du livret d'Opéra de Don Giovanni, entre autres. Le Don Giovanni de Mozart. Les deux artistes ont travaillé ensemble en Autriche. Car Lorenzo Da Ponte aura voyagé, souvent pour fuir ses ennemis ou ses créanciers, sa vie dissolue n'aidant pasà la stabilité. Le récit fractionné entre époque et lieu rend compte de cette vie internationale. L'histoire démarre à Venise en 1763, puis passe à New-York en 1810 avant de retourner à Venise, de repartir à New-York en 1819 et de passer à... Dresde en 1779, Ces sauts de puce dans le temps et l'espace nous présentent de nouvelles facettes du personnage, en même temps que ses éternelles problématiques.
Homme à femmes, souvent celles des autres, homme de rêve, prenant souvent du temps à se réaliser, homme de charme, qui séduit les uns et énerve les autres. Ce récit peut vous perdre au détour de ces aller-retours temporels, mais une fois que le rythme est pris, on s'habitue vite à suivre les errances de cet artiste souvent incompris. Cet homme aura travaillé avec Mozart, Casanova et Clement Moore (qui créa le bon vieux Père Noël que nous connaissons tous). Il croise l'empereur d'Autriche, Salieri et d'autres personnalités encore.
Une vie riche en rencontres, en amour, en voyage et en idées. Et pourtant, malgré des œuvres passées à la postérité (le Don Giovanni de Mozart mais aussi les Noces de Figaro du même Wolfgang), nous sommes très peu à connaître même son nom.
Pour preuve, dans mon cas, je l'ai découvert grâce à cette BD écrite par Clément Baloup.    




page de "Dans l'ombre de Don giovanni" de Clément Baloup et Eddy Vaccaro paru chez la boîte à bulles

Le dessin d'une vie colorée:

Eddy Vaccaro dessine ce récit intrigant, se passant aux quatre coins du monde. Le trait léger, traçant quelques contours, se mêle habilement aux aquarelles qui pose des tâches de couleurs, des mélanges dilués créant une ambiance loin d'être réaliste mais fort plaisante à l’œil.
Cette Venise esquissée, parsemée de couleurs est aussi mystérieuse que la véritable Venise. Afin de ne pas vous perdre dans les sauts spatio-temporels de la narration, Eddy Vaccaro adopte pour chaque époque une teinte dominante, le rouge à New-York au dix-neuvième siècle, le vert ocre pour la Venise de la fin du dix-huitième siècle par exemple. Pour pallier à la narration éclatée et aux couleurs envoutantes, la construction et la composition sont plus classiques, sur des planches composées de une à trois bandes de une à quatre cases. Des variantes permettent de donner un nouveau rythme, d'approfondir des ambiances, comme ces cases qui s'enchaînent lorsque Lorenzo da Ponte écrit le Don Giovanni, marquant la tension, la fatigue et la tentation.
Les ambiances de couleur laissent une grande part au blanc, ce blanc dans les cases, qui s'insère entre deux teintes, qui sépare sol et mur, qui laisse un espace aux personnages.
Le trait du dessinateur m'a parfois quelque peu perturbé pour retrouver un visage ou reconnaître une personne, étant donné aussi les changements d'époque et d'âge des protagonistes. Mais cet emploi si particulier des couleurs  a largement compensé ce petit souci.

Conclusion d'une vie étonnante :  

Cette BD aux aquarelles glissantes est un bon moyen de découvrir la vie de Lorenzo Da Ponte et d'apprendre qui se cache derrière les vers du célèbre Opéra Don Giovanni que Mozart a si bien su mettre en musique.

Zéda et Lorenzo Da Ponte dans la Venise du dix-huitième siècle ou d'une autre époque.




"VENISE VIDI VICI" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur  "Dans l'ombre de Don giovanni" de Clément Baloup et Eddy Vaccaro paru chez la boîte à bulles
David

Inscrivez vous à notre newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog