Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Infinity 8 par L.Trondheim, Zep, D.Bertail et O.Vatine

Infinity 8 livret 1 Rue de Sèvres
Série : Infinity 8
Livret : 1 - Romance et Macchabées
Scénario : Lewis Trondheim et Zep

Dessins : Dominique bertail
Editions : Rue de Sèvres
Année : 2016
Nombre de pages : 30










Infinity 8 livret 2 Rue de Sèvres
Série : Infinity 8
Livret : 2
- Romance et Macchabées
Scénario : Lewis Trondheim et Zep

Dessins : Dominique bertail
Editions : Rue de Sèvres
Année : 2016
Nombre de pages : 30











Infinity 8 livret 3 Rue de Sèvres
Série : Infinity 8
Livret : 3 -
Romance et Macchabées
Scénario : Lewis Trondheim et Zep

Dessins : Dominique bertail
Editions : Rue de Sèvres
Année : 2016
Nombre de pages : 26









Infinity 8 livret 4 Rue de Sèvres
Série : Infinity 8
Livret : 4 - Retour vers le Führer
Scénario : Lewis Trondheim

Dessins : Olivier Vatine
Editions : Rue de Sèvres
Année : 2016
Nombre de pages : 30










Infinity 8 livret 5 Rue de Sèvres
Série : Infinity 8
Livret : 5 - Retour vers le Führer
Scénario : Lewis Trondheim

Dessins : Olivier Vatine
Editions : Rue de Sèvres
Année : 2016
Nombre de pages : 30










Infinity 8 livret 6 Rue de Sèvres
 Série : Infinity 8
Livret : 6 - Retour vers le Führer
Scénario : Lewis Trondheim

Dessins : Olivier Vatine
Editions : Rue de Sèvres
Année : 2017
Nombre de pages : 28












Résumé de l'éditeur cycle 1 - Romance et Macchabée :

L’agente Yoko Keren, plus préoccupée de trouver un géniteur idéal que de faire respecter l’ordre au sein de l’Infinity 8, est la première agente missionnée par le Capitaine. Le vaisseau vient d’être arrêté sur son trajet par un amas mystérieux, à elle d’en découvrir la nature et l’origine. Mais à peine approche-t-elle de ce qui s’avère être un mausolée géant, qu’un groupe de Kornaliens, seule espèce nécrophage de l’Infinity, s’échappe du vaisseau et à tout contrôle. Ils assimilent, en même temps que les cadavres, les comportements, en l’occurrence criminels et violents, de ceux qu’ils dévorent… Il ne reste à la belle agente qu’un allié, Sagoss, le seul nécrophage qui a englouti un romantique exalté… et qui se transforme du coup en amoureux fou mais ultra lourdingue. Arrivera-t-elle à éviter l’explosion du vaisseau jusqu’au reboot ?

Résumé de l'éditeur Cycle 2 - Retour vers le Führer :

Premier reboot à bord de l’Infinity 8 ! Les informations cruciales transmises par Yoko Keren (T1) au QG ont décidé le Capitaine à lancer une nouvelle trame temporelle et activer un second agent : l’impulsive Stella Moonkicker, qui ne disposera à son tour que de 8 heures pour réunir un maximum de renseignements. Flanquée de Bobbie, son assommant robot de probation, elle est assignée à la sécurité d’un groupe de nostalgiques du nazisme, dont ils ne comprennent pas les dangers. Mais quand ils retrouvent dans le mystérieux mausolée la tête cryogénisée d’Hitler et réussissent à la réactiver, la menace d’un IVe Reich imposé à l’Infinity 8 se fait très sérieuse. Stella et Bobby vont affronter le Führer car si le Capitaine est tué, aucun reboot ne pourra avoir lieu et l’avènement du IVe Reich deviendra la seule trame temporelle à avoir jamais existé…

Mon avis :

Infinity 8 est une série de comics (dans un premier temps) puis de BD mettant en scène pour chaque cycle un agent de sécurité de l’infinity 8 pour une mission particulière menant ou pas à un « reboot ».
Huit agent, huit mission, huit reboot ou pas…
Le format comics en couverture souple est très accessible et au prix abordable de 3€50 par livret.
Autant dire que chaque cycle est complètement loufoque, dégénéré, gore par moment, avec un humour totalement décalé, lourd et puissant. On sent parfaitement le pilotage de Lewis Trondheim sur cette série. Cela est plus surprenant de voir du Zep dans ce registre, mais on ne va pas bouder ce plaisir…
Les auteurs ne sont pas en reste et ont dû beaucoup s’amuser à dessiner leurs planches, et le fait que plusieurs noms se succède (l’équipe complète : Balez, Bertail, Biancarelli, Boulet, De Felici, Guibert, Killofer, Kris, Mourier, Trystram, Trondheim, Vatine, Vehlmann, Zep) donnera un style complètement différent pour chaque tome de BD !  Il y en aura donc pour tous les gouts !
Les comics sont agrémentés de petits délires supplémentaires comme des fausses publicités, des explications, parsemés çà et là, en introduction comme en fin de livret, etc... Un vrai régal pour nos zygomatiques car les sourires seront systématiques (mais les fous rires moins rares certainement…).
Le premier cycle est sorti à ce jour, et le dernier livret du second cycle devrait sortir début 2017, ainsi que les premières BD.
Je n’ai pas trouvé de cohérence encore à ce jour sur les 2 premiers cycles si ce n’est que cela concerne le même vaisseau… J’ose espérer qu’à un moment donné, toutes ces histoires s’entrecroiseront pour donner un micmac d’enfer totalement absurde et étonnant… j’en rêve !
En bref, le style comics a eu son charme de la surprise chez Rue de Sèvres. On aime ou on n’aime pas mais l’idée est vraiment très originale et le projet ambitieux, cela promet donc pour l’année 2017 !
J’ai hâte de lire la suite !
 

Ciao
Yann


Et pour finir, ça reste les auteurs qui en parlent le mieux. Merci à nos amis du 9eArt.fr pour la vidéo :

  
Inscrivez vous à notre newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog