pub

Rechercher dans ce blog

dimanche 6 octobre 2019

Jack et le Jackalope de Ced et Mino aux éditions Makaka

Jack et le Jackalope aux éditions Makaka
Titre : Jack et le Jackalope
Scénario : Ced
Dessins : Mino
Editions : Makaka
Année : 2019
Nombre de pages : 96
 

Résumé de la BD "Jack et le Jackalope":

 
Jack est un jeune enfant vivant dans la ville de Serenity dans le grand ouest avec sa sœur Susan et son papa Richie Revolver.
Seulement voilà Richie Revolver est une légende...
Et Jack, bien qu'enchainant des coups d'éclat souvent interprétés en bêtises, a du mal à se faire remarquer dû à la notoriété de son papa.
Mais ce petit n'a vraiment qu'une idée en tête : impressionner son héros de père...
Il y est résolu, et décide son prochain acte au hasard d'une lecture...
Cela passera donc par la capture d'un animal mythique à sa mesure : le Jackalope alias le "lapin cornu".


Mon avis sur la BD "Jack et le Jackalope":


Quelle belle surprise cette petite BD !!
Voilà une œuvre pleine de malice, d'humour et de légèreté.
Ced et Mino, et les éditions Makaka, nous livrent une aventure bon-enfant, sans autre prétention  probablement que de simplement divertir, mais malgré cela elle attisera la curiosité du lecteur et suggèrera peut-être une certaine déontologie parentale.


Jack et le Jackalope aux éditions Makaka page 4
Page 4 extraite de la BD

Le dessin de Mino pour la BD "Jack et le Jackalope":

 
Le dessin de Mino est vif et minimaliste, privilégiant le mouvement aux détails. Son trait si fin parait être jeté rapidement sur la page blanche mais le rendu est original, à la fois humoristique, enfantin et poétique.
Je lui trouve des petits cotés à la Quino pour sa Mafalda ou bien Charles M. Schulz pour Snoopy et les Peanuts, mais en plus tonique.
Les couleurs sont claires et chaleureuses, même les scènes de nuit paraissent joyeuses. Elles donnent la même impression que pour le trait, elles semblent être posées là énergiquement mais toujours au plus juste.
Les personnages sont sympathiques. On se prend rapidement d'affection pour les deux enfants qui sont admirablement ben réussis et proportionnés.
Les mises en scène sont variées et bien agencées variant les vues de gros plan a vue d'ensemble, mais toujours avec un décor arrière-plan réduit à son plus simple appareil, voire parfois totalement et volontairement absent !
Les effets sont maitrisés avec de belles perspectives, de nombreuses onomatopées, des nuances parcellaires dans les couleurs, des cases sans bordures...
Et cette absence de caniveaux bien délimités donne une belle impression de liberté et rappelle le grand ouest... Casser les limites et favoriser l'évasion (spirituelle, que l'on s'entende bien !), en bref l'idéal pour l'imaginaire d'un enfant !
Mino use de nombreuses astuces  techniques qui embellissent cette histoire, et c'est un régal !

Jack et le Jackalope aux éditions Makaka page 7
Page 7 extraite de la BD
 

Le scénario de Ced pour la BD "Jack et le Jackalope" :

 
La grosse originalité de cette BD passe par les thèmes choisis : le far West et les animaux légendaires.
Alors autant les animaux légendaires dans la bd jeunesse c'est assez commun, autant le far West, dans cette catégorie, c'est assez rare.
On apprécie donc d'autant plus le contexte, car qui n'a jamais rêvé de ces grandes étendus de l'ouest sauvage, ou bien joué aux cowboys et aux indiens ?
La projection dans l'aventure en devient donc aisée pour le lecteur adulte et encore plus pour le lecteur enfant qui s'identifiera au petit héros qu'est Jack.
Coté animaux légendaires, on sera bien heureux d'apprendre que le Jackalope fait réellement parti du folklore américain, tout comme les plus connus Sasquatch/Bigfoot ou le diable de Jersey.
Et c'est bien joué car l'enfant curieux voudra certainement en connaître plus sur ces légendes ! Et peut-être même se passionner...
 
Concernant l'histoire, celle-ci est très bien construite et illustre admirablement bien le besoin de l'enfant quant à la reconnaissance de ses parents (en l'occurrence ici, son papa).
Et cela devient effectivement plus difficile quand l'un des géniteurs est célèbre, et continuellement sollicité.
Jack essai par de nombreux moyens à sa disposition, de se faire remarquer par son père, mais aussi par les villageois... autant dire que la porte devient ouverte à de nombreuses cocasseries pour les auteurs!
Et évidemment, Ced ne s'en prive pas.
Ce livre est vraiment drôle avec du comique de situation tout comme du comique de répétition fort surprenant et bien placé.
Chacun en esquissera des sourires à la lecture, c'est garanti !
Le découpage est dynamique et bien orchestré avec 5 à 7 cases par page, de toute taille... c'est très agréable.
Jack et le Jackalope aux éditions Makaka page 5
Page 5 extraite de la BD


Pour finir le lien complexe parent-enfant est donc illustré et exprimé de très belle manière par nos deux artistes.
Le dessin paraissant rudimentaire s'avère être très technique, et finalement beau, n'en déplaise aux détracteurs !
Cet ouvrage est parfaitement adapté à notre jeunesse... de 7 à 77 ans... Il s'agit seulement d'un état d'esprit.
J'ai aimé.
 
Ciao
Yann

Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!