pub

Rechercher dans ce blog

mercredi 14 août 2019

La Renarde tome 2 - Acharnement

La Renarde tome 2 - Acharnement aux éditions Casterman
Série: La Renarde Titre: Tome 2 - Acharnement
Auteurs: Marine Blandin (scénario et dessin) et Sébastien Chrisostome (scénario et dessin)
Éditeur: Casterman
Année: 2019
Nombre de pages: 104

La Renarde tome 2: la bande dessinée en quelques mots

Les renards sont bien connus pour être des animaux malins et intelligents et la Renarde vient confirmer cette réputation.
Le petit animal roux fait preuve de fourberie. Elle aime bien venir faire tourner en bourrique le fermier qui habite à côté de chez elle. Ainsi le chasseur se voit tourner en dérision par cette Renarde sans pitié.

Mais l'homme n'est pas la seule victime du goupil.
Roxanne, la nouvelle chienne de garde du poulailler ne comprend pas comment Georges pouvait se laisser faire par cette Renarde. Pourtant, futée comme pas deux, la Renarde invente des excuses et des mensonges que la chienne croit à tous les coups. Mais ce n'est que trop tard, lorsque la Renarde ressort avec des poules entre les pattes que Roxanne se rend compte de son erreur.

Quand à Georges, il a décidé de changer de métier. Fini les poules pour lui. Dorénavant le chien, un peu dépressif, garde des petits lapins.
Mais la Renarde continue à lui rendre visite dans la forêt et aussi futée qu'à son habitude, c'est avec des lapinous entre les pattes qu'elle repart, au grand désarroi de la mère lapine qui voit ses petits se faire manger les uns après les autres.

Décidément la Renarde prend plaisir à se jouer de ses camarades et arrive toujours à ses fins.

BD - humour - La Renarde tome 2 - Acharnement contre Georges qui garde les lapinous

L'acharnement d'une Renarde maline et fourbe...mais drôle.

L'Acharnement, titre de l'album, est bien quelque chose qui peut caractériser la Renarde.
En effet, l'animal s'acharne sur ses victimes préférées: le fermier, Georges et maintenant Roxanne et on ne parle même pas des poules et des lapinous qui lui servent de repas.

Dans ce nouveau volume des aventures de la Renarde, Marine Blandin et Sébastien Chrisotome font preuve d'un humour noir et grinçant.
Ceux qui aiment les animaux, les trouvent mignons et s'émerveillent devant un petit lapinou tout-petit-tout-doux pousseront quelques cris de désarroi et d'horreur lorsque ces bébés lapins se feront cruellement dévorer par la Renarde... Mais après tout, c'est la loi de la nature: les renards mangent des poules et des lapins.

Si les deux auteurs sont crédités à la fois au scénario et au dessin, la répartition est un peu différente.
Le scénario et les dialogues sont principalement écrits par Sébastien Chrisostome, alors que nous devons le dessin à Marine Blandin, même si chacun est intervenu dans l'écriture de l'autre.

L'ensemble donne un savoureux mélange d'humour et d'espièglerie. Les animaux se font toujours avoir de façon absurde par la Renarde qui arrive à les embrouiller et les berner grâce à sa verve. C'est bien là le point commun de toutes les victimes de l'animal au poil roux: ils sont bien naïfs, même après s'être fait avoir, encore et encore.
BD - humour - La Renarde tome 2 - Acharnement contre Roxanne la chienne de garde des poules

Les strips de la Renarde

Les albums de cette série se présentent dans un format à l'italienne, c'est à dire en mode paysage, avec une couverture cartonnée rigide et une tranche toilée.
Ensuite chaque page présente une histoire de la Renarde sous forme de strip à 6 cases (deux fois trois cases).
Le format est idéal pour mettre en scène quelques gags très courts, ce qui oblige aussi les auteurs à être efficace dans le dessin que dans les scénarios et dialogues de chaque historiette.

Le dessin est relativement simple sans trop de détails, juste ce qu'il faut pour reconnaître chaque animal.
Les lapereaux par exemple sont simplement représenté par un cercle, avec un gros oeil et deux petites oreilles. Mais en même temps ce graphisme leur donne un air mignon.
Ensuite chaque personnage aussi loufoque soit-il est bien caractérisé et reconnaissable.
Les décors sont eux aussi minimisés, voire même souvent absents, mais ne sont pas nécessaires au fonctionnement de la blague.
Quand à la couleur, les auteurs ont opté également pour la sobriété, avec des aplats, dans des couleurs sobres.


Mon avis sur ce tome 2 des aventures de la Renarde.

Comme dans les fables de La Fontaine, La Renarde se joue de ses proies, elle parvient a les duper avec ses belles paroles.
A la fois on a envie de l'encourager pour voir quelle nouvelle entourloupe elle va sortir et en même temps cela n'aide pas à redorer l'image du renard dans la littérature.
Mais contrairement aux fables, il n'y a aucune morale ou leçon à tirer.

D'ailleurs les victimes du goupil sont tellement naïves et ne tirent aucune leçon non plus et se font avoir à tous les coup, alors qu'ils devraient savoir que ça fini toujours mal pour eux.
Si bien qu'à la fin le lecteur en vient à se dire presque que c'est bien fait pour eux.

En tout cas, je me suis trouvé à sourire voire même à pouffer devant quelques gags de cette BD. C'est juste drôle et cet humour marche sur moi!
L'avantage du strip c'est qu'en plus on n'est pas obligé de tout lire d'un coup. On peut prolonger le plaisir et ne lire que quelques pages, de temps en temps. Et à chaque fois on est heureux de retrouver la Renarde.

Le dessin est simple mais efficaces, tout comme la plupart des gags.
Mais ne vous fiez pas aux apparences, cette BD ne s'adressera à un public jeunesse, mais à des lecteurs plus avertis, qui comprendront certaines subtilités de l'humour.

Juju Gribouille

Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!