mardi 4 octobre 2022

Offrez-nous un café

L’adoption tome 3 : Wajdi

 La Famille est un vaste sujet et comme on dit on ne la choisit pas. Mais parfois il se peut qu’elle vous choisisse. C’est le cas pour l’adoption par exemple. Nous allons en voir un exemple dans cette bande dessinée.
L’adoption tome 3 : Wajdi - couverture de la BD
Série: L’adoption
Titre : Wajdi – tome 3
Auteurs: Zidrou (scénario) et Arno Monin (dessin et couleur)
Éditeur: Grand Angle
Année: 2021
Nombre de pages: 72

L’adoption de Wajdi le petit Yéménite.

Un petit garçon arrive devant une grande maison. La porte s’ouvre et une dame l’accueille.
Lui c’est Wajdi et il arrive dans sa nouvelle famille adoptive en France: la famille Guitry.
Toute la famille s’est réunie pour fêter son arrivée. Mais du haut de ses dix ans, Wajdi ne comprend pas ce qu’il se passe. Il ne parle pas la langue de sa nouvelle famille et l’explosion d’un bouchon de champagne le fait sursauter.
Wajdi a vécu et fui la guerre avec sa famille au Yemen. Il a traversé l’horreur et il n’est pas prêt à cette nouvelle vie. De nouveaux parents, une nouvelle sœur et une nouvelle école. C’est un chamboulement pour le garçon.
Mais Wajdi n’est pas seul à avoir des difficultés dans ce changement. Sa nouvelle maman a aussi beaucoup de mal à gérer la situation face à la dureté du garçon. Elle se sent rejetée car il n’accepte aucune marque d’affection.
Pourra-t-elle l’aimer?
Parviendra-t-elle à briser la coquille qui entoure Wajdi?
L’adoption tome 3 : Wajdi arrive dans sa famille adoptive

L’adoption : se reconstruire après les épreuves de la vie.

Ce tome 3 de la série “L’adoption” signe le début d’un deuxième cycle.
Dans ce tome Zidrou met en scène Wajdi, un petit Yéménite de dix ans.
Le garçon a connu ce que personne ne devrait jamais vivre. Son pays était en guerre. Il a fui avec toute sa famille. Mais en chemin il a perdu son père, puis sa mère et sa petite sœur.
Après cela, nous comprenons que le garçon est traumatisé et qu’il reste renfermé sur lui-même.
Alors l’auteur nous dévoile comment se déroulent les premiers moments de Wajdi dans sa nouvelle famille adoptive.
D’un autre côté, il y a la famille Guitry, un couple plutôt aisée, d’une quarantaine d’années ayant déjà de grands enfants. En adoptant un réfugié, ils souhaitent faire quelque chose de bien pour “remercier la vie”.
Ils savaient qu’adopter un enfant d’une dizaine d’années ne serait pas une chose facile. Mais ils ne s’attendaient pas à ce que ce soit si compliqué.
Ainsi Zidrou nous dévoile comment petit à petit la relation entre Wajdi et ses nouveaux parents va évoluer.
Comme sur son premier cycle, il clos la BD sur un évènement étonnant et détonnant. Il donne immédiatement envie de lire la suite et de découvrir comment cette famille va s’en sortir.
L’adoption tome 3 : le temps d'acclimatation dans sa nouvelle famille est long pour le petit Wajdi

Un dessin sensible pour une BD émouvante.

A la lecture du scénario, on s’aperçoit que le thème abordé est à la fois sensible et dur. Le dessinateur Arno Monin parvient à mettre cette histoire en image de façon remarquable.
Le trait est réaliste, et les expressions du visage sont très bien retranscrites. Et des expressions, de l’émotion, il y en a. Il y a de la peur, il y a de la conviction, de la joie, des doutes, de l’amertume…
Les personnages traversent un peu tout le spectre des émotions le long des 72 pages de cet album.
Certaines cases sont dessinées comme des souvenirs de Wajdi, des spectres de son passé qui le hantent. Ces quelques cases sont fortes, et vraiment émouvantes, car elles nous font encore plus comprendre le petit garçon, marqué à jamais par son passé.
Les couleurs de la BD sont douces, dans des tons pastels. Cela permet d’alléger un peu la lecture et de la rendre plus facile et plus apaisante pour contrebalancer la décharge émotionnelle qu’elle renvoie au lecteur.
L'adoption tome 3 - La famille Guitry s'agrandit avec l'adoption de Wajdi

Mon avis sur le tome 3 de la BD L’adoption.

J’avais beaucoup aimé le premier cycle et j’ai donc été ravi d’apprendre la sortie d’un nouveau diptyque de l’adoption.
Zidrou parvient une fois de plus à toucher la corde sensible.
De son côté, le dessin de Arno Monin est sobre et efficace. Les personnages sont expressifs et la lecture est facile. J’aurai quand même donné la cinquantaine aux Guitry, plutôt que la quarantaine comme on le lit 😉
Le petit Wajdi est attendrissant et j’ai souffert à la lecture car son passé ressort. Et au fil des pages, on en apprend encore plus sur lui et sur les terribles épreuves qu’il a traversées.
D’un autre côté, il y a cette famille, joyeuse, aimante qui accueille le garçon en grande pompe. Ils sont loin de pouvoir imaginer le passé du garçon. Eux aussi souffrent car ils n’arrivent pas à comprendre leur nouveau fils adoptif et ils se sentent rejetés. C’est dur pour eux, même s’ils voudraient faire au mieux. J’ai aussi souffert pour eux. D’autant que quelques cases m’ont laissé à penser qu’ils avaient eux-mêmes un évènement douloureux dans leur passé, qu’ils semblent vouloir taire (mais peut-être me suis-je fait des idées).
Wajdi est un petit garçon attendrissant malgré sa dureté. A la lecture, on a envie de le protéger, de lui faire oublier son passé.
Zidrou et Arno Monin parviennent à nous livrer un album très émouvant.
Le cliffhanger final me donne déjà envie de découvrir la suite…
 
Et vous? Vous l’avez lu? Qu’en avez-vous pensé?
Vous aviez aimé le premier cycle ou découvrez cette série?
Juju Gribuille
Fais découvrir cet article à tes amis
Juju Gribouille
Juju Gribouille
Nouveau Rédac' chef du blog 7BD.fr. J'aime dessiner depuis tout petit et suis vite devenu amateur de BD, mangas et Comics. Je chronique régulièrement mes lectures sur 7BD et les partage aussi sur mes réseaux sociaux... N'hésitez pas à me suivre et à donner votre avis.

Ces articles pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Connectez-vous ;)

2,595FansLike
166FollowersSuivre
52FollowersSuivre

- Un peu de Pub-

Derniers Articles