Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Orépia, T1, l'héritage d'Atlantis, la chronique magique

Orépia, T1, l'héritage d'Atlantis, une BD sur le réveil d'une magie disparue


couverture de "OREPIA, T1, l'héritage d'Atlantis" de Fabien Dalmasso et Jae Hwan Kim chez Soleil

Série : Orépia   
Titre : T1, l'héritage d'Atlantis
Auteur : Fabien Dalmasso (scénario), Jae Hwan Kim (dessins)
Editeur : Soleil
Collection : Fantastique
Année : 2021
Page : 48

Résumé de l'histoire d'une bande de mercenaires en vadrouille:

La cité d'Ardéia est attaquée par une armée inconnue. Dernier rempart pour défendre la ville, Adhémar et ses cinq mercenaires, qui réalisent vite que la cause et la bataille sont perdues. Ils se replient suivis par le Duc Warin, leur employeur qui leur promet une augmentation s'ils le sauvent. Mais voilà que le duc a oublié les documents son identité. Nos héros doivent retourner dans la ville contrôlée par l'ennemi s'ils veulent être payés...

Scénario d'une quête insensée:

Adhémar et ses compagnons vont assister à un spectacle tragique: Le réveil d'une magie antique. Ils réalisent alors que leur mission va se doubler d'un message d'alerte à faire passer aux autres villes d'Orépia. L'équipe se révèle vite très sympathique. Composée d'une fée, d'une sorte de gnome, d'un "limier", d'un sylvan et d'un chevalier humain, le tout mené par un un vrai héros aux pouvoirs étonnants. Oui, il y a un point à préciser, la magie a disparu du monde d'Orépia. Du coup, personne ne peut croire à une attaque magique mettant à terre une ville entière. Et pourtant...
La troupe s'assortit d'un personnage également haut en couleur, le chétif duc Warin. Les enjeux sont assez vite posés, nos mercenaires vont devoir survivre. Reste un mystère sur ce que recherche vraiment cette armée maléfique...

Cet univers médiéval fantastique est assez classique, mais l'énergie des personnages permet de renter très vite dans l'histoire et d'avoir envie de connaître la suite. D'autant que ces héros, auxquels on s'attache, ne sont pas immortels. Ce qui augment nettement la tension dramatique.    
Fabien Dalmasso nous offre donc une belle ouverture avec ce récit, riche en action et en rire.


page de "OREPIA, T1, l'héritage d'Atlantis" de Fabien Dalmasso et Jae Hwan Kim chez Soleil


Le dessin fouillé:

Jae Hwan Kim réalise un dessin très réussi qui fonctionne à merveille pour l'univers d'Orpéia. Ces personnages semi-réalistes savent alterner les expressions sérieuses, concentrées dans le combat, et les poses humoristiques pour détendre l'atmosphère. Les corps ne sont pas figés et adoptent des attitudes dynamiques.
Les personnages sont très reconnaissables et malgré le fait que notre bande de mercenaires soit assez nombreuse, on reconnaît tout le monde facilement. En plus, on retient vite les caractères et aptitudes des personnages. Que demander de plus ?
Un vrai travail de fond est également fourni sur les décors, d'un réalisme poussé. Les murailles de la cité d'Ardéia, les troupes de l'armée ennemie, les livres qui s'entassent, la nature qui s'étale à l'horizon sont autant de réussites qui nous immergent sans difficulté dans l'histoire.
Les couleurs de Cyril Vincent confirment les choix fait pour les décors. Explorant les palettes ocres, marrons et vertes, les régions s'enchaînent et pourtant se singularisent. Les personnages, avec leurs étoffes bleues, rouges, et leurs grandes armures jaunes ressortent sans effort sur les décors.
La mise en page garde un peu d'espace, les pages où les cases se resserrent et sont nombreuses - pour les combats par exemple - alternent avec des planches plus aérées.
Le cadrage offre de belles perspectives plus facile à mettre en place grâce au travail carré effectué sur les décors.

Conclusion d'une BD sympathique :  

Démarrage en douceur qui pose les personnages, le monde pour une BD qui se révèle, au fur et à mesure des pages, plus intéressante qu'il n'y paraît. J'espère que la suite saura s'avérer tout aussi passionnante, si ce n'est plus !

Zéda croise Adhémar.


"OR ET PUIS AH !" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "OREPIA, T1, l'héritage d'Atlantis" de Fabien Dalmasso et Jae Hwan Kim chez Soleil

David

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog