Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Optic Squad Tome 2 - Mission Los Angeles de Sylvain Runberg et Stéphane Bervas aux éditions Rue de Sèvres

Optic Squad tome 2 Mission Los Angeles aux éditions Rue de Sèvres
Série : Optic Squad
Titre : Tome 2 : Mission Los Angeles
Scénario : Sylvain Runberg
Dessins : Stéphane Bervas
Editions : Rue de Sèvres
Année : 2021
Nombre de pages : 62

Résumé de "Optic Squad Tome 2 : Mission Los Angeles" de Sylvain Runberg et Stéphane Bervas : 


Le 4 novembre 2098, à Venice Beach à Los Angeles, suite à une partie de squash, Jenna Diaz décède soudainement sous les yeux de sa sœur cadette. 
Au même moment, en californie, lors d’un meeting de Zak Demarest, président du Western States, en vue de sa réélection et en faveur de la technologie révolutionnaire nommée Immunocard, un attentat est déjoué par les membres de l’Optic Squad, mais non sans dégats : un membre de leurs membres a été tué.
Les morts de Jenna Diaz et celles de plusieurs autres personnes, s’étant portées volontaires pour tester l’Immunocard, semblent donc liées à cette nouvelle technologie. 
L’Immunocard est un implant ayant pour vocation d’établir un diagnostic et le traitement associé en temps réel à l’aide de puces interchangeables contenant les molécules nécessaires au traitement…
La directrice de l'unité d’élite secrète Optic Squad va donc envoyer Katryn Horst pour remplacer l’agent décédé, mais aussi pour enqueter et protéger Zak Demarest. 
Katryn fera de nouveau équipe avec Valdo Reyes…

Mon avis sur "Optic Squad Tome 2 : Mission Los Angeles" de Sylvain Runberg et Stéphane Bervas :

L'unité d'élite futuriste Optic Squad est de retour pour une nouvelle aventure. 
C'est avec plaisir que nous voyons nos deux protagonistes du tome 1 (voir la critique ici) refaire équipe : l'exceptionnelle et intrigante Katryn Horst et l'élégant et rassurant Valdo Reyes.

Optic Squad tome 2 Mission Los Angeles aux éditions Rue de Sèvres Page 20
Page 20 extraite de la BD

Pour ce nouvel opus, Sylvain Runberg nous offre une superbe intrigue sur fond de complot politique, mais aussi une belle mise en garde sur le progrès technologique, leurs effets et leur appropriation pour des fins obscures.
Evidemment la vision futuriste imaginée est toujours aussi peu réjouissante et, sur le fond, pourrait être mise en parallèle avec notre société contemporaine...
Dans ce récit, l'immunocard est annoncée comme un remède miracle, une solution à presque tout problème de santé, mais l'histoire en démontrera une tout autre finalité bien effrayante.
Le message de l'auteur parait clair : méfiez-vous des technologies, remèdes, etc.…, annonçant la fin d'un problème car ils peuvent en être générateur de plus gros. 
Mais heureusement, ce qui est rassurant, c'est que cette BD démontre que des autorités compétentes existent, veillent et agissent pour le bien commun des citoyens, au-delà, et parfois à l'encontre, des pouvoirs "politiques et industriels".
Ce deuxième volume est à la hauteur du premier quant au rythme imposé. L'action est omniprésente et impressionnante. 
Le scénariste ne nous laisse pas souffler, entre intrigue politique, action de terrain, jeu d'influence, technologie imaginée bien poussée, architecture futuriste etc...
Le travail de création d'univers est à son comble.
Les personnalités et psychologie des personnages n'a que peu changé versus le premier tome, et c'est un peu dommage car nous aurions souhaité en connaître davantage sur nos deux héros, et notamment sur le mystère de Katryn...
Sur cet épisode tout feu tout flamme, malheureusement les personnages paraissent un peu froids, absents ou neutres, en regard de tous les évènements qui s'y passent. C'est là le seul petit bémol constaté pour ma part.
Par contre le gros avantage de cette histoire, après la mise en place dans le thriller de la première aventure, est de donner et d'assoir une dimension bien plus grande et importante à notre unité d'élite ultramoderne.

Optic Squad tome 2 Mission Los Angeles aux éditions Rue de Sèvres Page 18
Page 18 extraite de la BD

Coté dessin, Stéphane Bervas nous sert du superbe réalisme au trait minutieux et détaillé. Nombres d'arrière-plans sont véritablement somptueux.
Les mises en scène sont bien réfléchies, efficaces, alternant des plans variés et subtils, et offrant des perspectives vertigineuses et bluffantes.
Les couleurs de Stéphane Astier, vives et variées, égayent et attisent notre œil, et le travail sur les nuances, en regards des milieux dans lesquels se déroulent les actions, accentue le réalisme.
On sent nettement la différence de colorisation entre les deux tomes. 
Pour le premier, les couleurs paraissent plus fermes, stables et presque uniformes bien que magnifiques aussi, et pour le deuxième, elles sont largement plus nuancées, lumineuses et légèrement troubles.
Mais dans les deux cas, notre rétine se régale.
Les diverses techniques utilisées pour les ombres et les reliefs sont admirables, précises et délicates (gommage ou estompe, hachures, contrastes, aplats etc.…)
Le découpage est assez chargé façon gaufrier mais il ne manque pas de fantaisie et d'artifices pour donner du mouvement et de l'intensité.

Optic Squad tome 2 Mission Los Angeles aux éditions Rue de Sèvres Page 23
Page 23 extraite de la BD


En bref, cette BD ravira les fans des œuvres d'anticipation, et pour lequel on ne manquera pas de faire des rapprochements avec notre monde actuel.
Ce thriller dystopique et politique, admirablement bien orchestré, est une belle lecture détente.

Ciao
Yann


Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog