Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Justice League, crise d'identité, de Brad Meltzer et Rags Morales aux édition Urban Comics

couverture de l'album Justice League, crise d'identité

Titre: Justice League, Crise d'Identité.
Scénario: Brad Meltzer
Dessin: Rags Morales (dessin et encrage), Alex Sinclair (couleurs)
Editions: Urban Comics
Année: 2013
Nombre de pages: 340
 

 Résumé de JUSTICE LEAGUE, Crise d'Identité de Brad Meltzer et Rags Morales aux éditions Urban Comics.

La femme d'Extensiman, un membre de la Justice League, est assassinée chez elle lors d'une ronde nocturne de son marie. Abattu et fou de douleur, Extensiman, rejoins par toute l'équipe, part sur les traces de cet assassin qui semble vouloir s'attaquer aux proches de nos héros, capable de déjouer toutes les sécurités mises en place pour protéger les familles des membres de la JL. Très vite, plusieurs pistes se dégagent dont une évoquant un complot interne a l’équipe...

 Un assassin parmi les héros..?

La chasse à l'homme, voir au traître mise en place par Brad Meltzer est passionnante et extrêmement bien ficelée. Même si certains passages font appel à une connaissance relativement approfondi de l'univers de la Justice League, le récit reste clair et tout à fait accessible. Les relations entre les personnages sonnent justes et le mystère autour du meurtrier et d'éventuels complices au sein du groupe de héros reste total jusqu'à la fin de l'histoire. Les dialogues sont fins et le rythme global de l'histoire est très bon. 
 
Le scénariste qui vient du roman policier, est très à l'aise dans la construction de son récit quoique un brin classique mais la transposition au sein d'un univers de super-héros fonctionne à merveille. Mettant l'accent sur le deuil d'Extensiman, il prends le temps de nous perdre au milieu de nombreuses pistes, plongé aux cotés du héros et de son infinie tristesse. Mais on ressent également la profonde rage de notre malheureux héros, persuadé d'avoir le probable coupable au sein de cette l'équipe qu'il considérait comme sa famille. On est véritablement pris au trips et tout comme notre protagoniste, on se met à soupçonner tout le monde à tour de rôle, gardant le lecteur sous tension et nous poussant à dévorer le tome. 
 

Double page où les héros entoure Extensiman encore sous le choc de la perte de sa femme...
Planche extraite de l'album


 Graphiquement très abouti !

Même si je ne suis pas un très grand fan du style de Rags Morales la plupart du temps, il livre clairement avec cette histoire un des ses tous meilleurs travail. Parmi les très belles planches de l'album, il y a un travail très poussé sur les expressions faciales des personnages, notamment lors de certaines scènes dramatiques ou lors de gros climax avec des compositions iconiques et impressionnante.
Les couleurs d'Alex Sinclair sont au niveau du dessin, et collent parfaitement à l'ambiance et à la tension du récit.
 
 
Première page de l'album
Planche extraite de l'album

 

 Mon avis sur JUSTICE LEAGUE, Crise d'Identité:

J'ai adoré le cheminement de cette histoire jusqu'à sa résolution. On se prends au jeu de l’enquêteur, la sensation de tristesse et la notion de deuil présente dans l'histoire fonctionne à merveille, nous laissant sous tension jusqu'à la fin, partageant l'angoisse des héros qui tout en enquêtant sur le meurtre, surveille de loin leur proches et s’inquiètent du moindre imprévus...
 
Ce récit fait partie des récits majeurs de la Justice League et je recommande chaudement sa lecture à tout fan de BD, super héros ou non, car il s'agit plus ici d'un polar que d'une histoire de super-héros, les pouvoirs n’étant que très peu mis en avant... Véritable coup de cœur en ce qui me concerne !!!

A très vite.
 
 
Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog