Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Les contes des cœurs perdus, T4 Jeannot, la chronique égarée

Les contes des cœurs perdus, T4 Jeannot, L'histoire d'un homme malheureux qui entend parler les plantes  



couverture de "LEs contes des coeurs perdus T4 Jeannot" par Loic Prigent et Carole Maurel chez Delcourt
Série : Les contes des coeurs perdus
Titre : T4 Jeannot
Auteur : Loïc Clément (scénario) et Carole Maurel (dessin)
Éditeur : Delcourt
Collection : Jeunesse
Année : 2020
Page : 40

Résumé d'une histoire de plantes:

Jeannot, retraité, nous raconte sa vie, avec un avant, une fracture et un après. Après, c'est le moment où Jeannot s'est mis à entendre parler les plantes. Sa vie a été chamboulée, car il trouve qu'elles sont bien bêtes, ces plantes. Arbres, fleurs, bosquets, toute cette nature végétale s'exprime et parfois avec force. Mais que faire quand on entend les plantes se parler entre elles et même vous répondre ?

Scénario d'une histoire de cœur  :

La curieuse capacité de Jeannot lui rend la vie bien insupportable. Il s'énerve dès qu'il entend bavasser ces plantes, il exècre leurs déclarations d'amour et leur fait bien sentir. Employé des jardins publics, Jeannot se confronte aux plantes tous les jours et son énervement ne va qu'aller croissant. Mais que signifie vraiment ce qui arrive à ce vieil homme ? Ce refus du bonheur des plantes, mais aussi ce refuge qu'il se crée en mettant en ordre tout ce qui touche à sa vie, n'est-ce pas une manière de refuser quelque chose de plus enfoui, de plus dur à supporter, cette fracture qu'il évoque sans l'approfondir ?
Jeannot va rencontrer Josette par hasard, un jour, dans un parc, et son côté furieux ne va pas permettre de démarrer une simple discussion sous de bons auspices. Josette vient se poser là avec son chien, pour quelle raison ? On ne le saura pas vraiment - à moins d'aller lire le tome un de cette série -. Mais deux solitudes vont soudainement avoir une chance de se rencontrer.
Jeannot va avoir un long chemin à parcourir, un chemin dont il va prendre conscience petit à petit. Mais n'est-il pas trop tard pour ce héros âgé et renfermé sur lui-même ?
Ce conte des cœurs perdus nous présente effectivement un personnage qui a perdu tout cœur. Dans ce récit tendre, c'est avec plaisir et tristesse que l'on entre dans la vie de Jeannot et que l'on suit ce protagoniste curieux et ronchon. On se prend vite à vouloir le comprendre, et même à vouloir l'aider. C'est la réussite de ce scénario de nous rendre attachant Jeannot qui apparaît clairement antipathique pour tous ceux qui le découvriraient au détour d'un jardin public en train d'insulter les arbres, voire les gens !
Josette aussi a son histoire, mais elle jouera un rôle capital dans ce récit. Loïc Prigent nous dépeint de beaux personnages qui ne nous laissent pas indifférent dans une atmosphère du quotidien, une ambiance solitaire où la vie avance malgré tout.

page de "LEs contes des coeurs perdus T4 Jeannot" par Loic Prigent et Carole Maurel chez Delcourt


Le dessin d'une histoire verte :

Carole Maurel dessine cette histoire. elle apporte une touche douce qui raccorde parfaitement avec le sens du récit. Des douleurs, des drames, mais une certaine lenteur du temps qui passe, et que l'on voit passer. Son trait léger sait faire ressortir toutes les émotions des personnages.
J'ai aussi beaucoup aimé son travail des couleurs. Jeannot entend les plantes, et le monde autour de lui reste dans des teintes où le vert domine. Bien sûr, il y a des exceptions, mais ce vert qui s'installe partout reflète aussi l'importance des plantes dans la vie de Jeannot, même s'il la refuse. Et ce vert, un peu pâle, terne, voire triste, reflète également l'état d'esprit profond de Jeannot, celui enfoui derrière ce côté organisé et colérique.
Les compositions restent assez simples et offrent de belles planches sur des gaufriers autour de trois bandes de deux cases. L'espace est ainsi suffisamment grand pour que les dessins y trouvent une belle place. Bien sûr, il y a des variantes, parfois les bandes comportent trois cases, voire une case unique étirée présentant un beau panorama, un décor, permettant de souffler dans l'histoire; ou insistant sur un moment de joie, sans paroles, des personnages.
Il faut dire que le dialogue a peu de place. Beaucoup de choses, et cela fait partie du plaisir de la lecture, passe par l'image, et bien sûr, la voix off de Jeannot qui nous raconte ce moment phare de sa vie.

Conclusion d'un histoire magique:  

Jeannot est une belle histoire qui vous touchera, Un conte tout en douceur, qui parle de sujet grave, et de la difficulté d'avancer quand les coups de la vie vous ont frappé et maintenu au sol trop longtemps. Mais malgré cela, Jeannot reste une histoire lumineuse qui oscille entre rire et larme, une histoire faite de moments simples comme la vie.

Zéda rencontre Jeannot.
"PLANT CALL" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur page de "Les contes des coeurs perdus T4 Jeannot" par Loic Prigent et Carole Maurel chez Delcourt
David


Inscrivez vous à notre newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog