pub

Rechercher dans ce blog

vendredi 2 août 2019

365 Ours de bonheur, la chronique sans ours !

365 Ours de bonheur

couverture "365 ours de Bonheur" de Liz Climo chez Delcourt


Titre : 365 Ours de bonheur
Auteur : Liz Climo (scénario et dessin)
Éditeur : Delcourt
Collection : Humour de rire
Année : 2019
Page : 112



Résumé :

Un ours et son copain lapin fêtent le jour de la marmotte. Un chein et son copain chat veulent sortir prendre un verre. Une chèvre et un canard parlent régime alimentaire. toute une salve d'animaux échangent sur tout et rien...



Scénario :

Le temps de gags en une planche, cette palanquée d'animaux nous offrent un humour débordant de tendresse, de sourire, et de bonne humeur. Jamais méchant ni cynique, ils traversent leur quotidien avec détachement.
La BD se décline en quatre chapitres, un par saison, et on retrouve pêle-mêle ces petits groupes dans différentes situations, sans manquer les inévitables marronniers de Noël, de la Saint-Valentin, de la nouvelle année ou d'Halloween.
Liz Climo démarre cette BD par une introduction qui a le don de vous mettre à l'aise, de vous détendre afin de découvrir, serein, ce petit monde loufoque et parfois absurde, drôle et souvent tordant. Ces blagues subtiles qui laissent parfois le temps au silence pour renforcer le gag de la chute, ou pour marquer les rouages du cerveau qui tournent vite: Cette année passe trop vite aux côtés de cette curieuse bande, flegmatique, distanciée. Et si Liz Climo se moque de nos travers au travers de ces personnages, c'est toujours avec tendresse et une sympathie bonhomme qui fait qu'on ne peut lui en vouloir.

image
page "365 ours de Bonheur" de Liz Climo chez Delcourt
un gag plus compréhensible si vous ne connaissez pas le jour des marmottes avec une des notes de fin de l'album... le jour de marmottes, on attend de voir comment sortent les marmottes de leur terrier pour savoir si le printemps sera bon ou pas

Le dessin :

Liz Climo assure également le dessin de cette BD. Ces animaux, tout en stoïcisme, sont dessinés dans un trait régulier, simple, stylisé. Ces rondeurs les rendent tous attachants (même le requin-marteau). Les couleurs sont légères. Sauf pour les animaux aquatiques qui nagent dans un bleu-vert doux et serein. Les cases sont parfois contourées, parfois pas. La force de cet humour flegmatique, évoqué plus haut, repose aussi sur le dessin et sur ces visages sans expression. Les yeux représentés par deux petits points noirs, l'absence de bouche à quelques exceptions près, paradoxalement du côté des poissons, contribue à cette placidité ambiante. Placidité qui renforce encore plus le côté décalé des gags et de l'humour.
Les pages sont de composition simple, des planches de une à trois bandes de une à deux cases. La mise en scène est distanciée. Quasiment jamais de plan serré. C'est toujours en plan large que nous suivons ces animaux. Cette mise en scène distanciée renforce également l'effet calme, l'ambiance sereine. Pas de panique dans la mise en scène, pas de panique chez les protagonistes, pas de panique du tout. Ici, tout est luxe, calme et beauté. Le luxe de l'humour distancié, sans émotion (ou presque) qui fonctionne d'autant plus fort, le calme des protagonistes, et la beauté de la simplicité des traits.

Conclusion :  

365 ours de bonheur est à mettre entre toutes les mains. Une BD détendue, un humour particulier, jouant sur le décalage, énormément de tendresse, et donc un plaisir à prendre à petite dose pour oublier quelques instants le quotidien dépressif qui peut nous entourer.

Zéda rencontre ours et lapin.

"L'APPOINT D'OURS" Strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "365 ours de Bonheur" de Liz Climo chez Delcourt

David

Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!