pub

Rechercher dans ce blog

mardi 1 août 2017

Streamliner 2 - All-in-Day de Fane

Streamliner tome 2 All-in-Day chez Rue de Sèvres
Série : Streamliner
Titre : Tome 2 - All-in-Day
Scénario et dessins : Fane
Editions : Rue de sèvres
Année : 2017
Nombre de pages : 125

Résumé :

Et voilà le grand jour est arrivé, la "course de la mort" de ces véhicules sur boostés est arrivé. (Voir chronique du tome 1)
Ils sont 40, tout ce qui compte des pires racailles du pays alignés au départ (Billy Joe chef de Red Noses, Nikky « The Head », Calamity, Sue des Black Panties etc...).
Et il y a de quoi participer car l'enjeu en vaut la peine : être l'homme le plus rapide, mais aussi et surtout, gagner les terres et la station-service Lisa Dora mis en balance lors d'un stupide pari tenu par Evel le père de Cristal (voir tome 1).
Celle-ci prend d'ailleurs aussi le départ à bord de la mythique "Black Widow" pour tenter de conserver son bien.
Les mécaniques rugissent, la tension est à son apogée.
Le départ est pris !
Le carnage commence...

Mon avis :

Raaahhhhh j'attendais ce tome avec impatience !!! Et il est arrivé plus tôt que je ne le pensais...
Enfin, il ne sera en librairie qu'à compter du 13 septembre 2017...
Et j'y aie trouvé tout ce que j'en attendais ! C’est génial.
Fane ne décevra pas ses adeptes avec ce final du diptyque.
Streamliner tome 2 All-in-Day chez Rue de Sèvres page 9
Extrait page 9
Le dessin :

Les traits sont d'autant plus nerveux sur ce tome, voire totalement enragé ! Son style réaliste et excité apporte vraiment beaucoup à se défouloir graphique !
Les véhicules paraissent presque aussi vivants et furieux que la ribambelle de protagonistes aussi barrés les uns des autres.
Ce volume devient gore et violent, Fane en a fait une sorte de Mad Max contemporain revisité façon Tarantino, et avec un soupçon de course de speeder façon Star Wars !
Les amateurs du genre vont donc se régaler !
Les mises en scènes deviennent diaboliques, excessivement intenses et rythmées.
L'ambiance instaurée est tellement folle et tendue que le lecteur aura l'impression de perdre le contrôle de sa lecture à l'image des Fangio de la BD qui roulent à tombeau ouvert !
Les jeux d'ombre et lumière sont toujours aussi parfaitement maîtrisés ! Les effets deviennent particulièrement fournies et nombreux et nous plongent sans commune mesure au cœur de l'action !
Les couleurs toujours soigneusement choisies par le duo Jul Mae Kristoffer et Isabelle Rabarot ne rafraichissent pas le climat environnant, bien au contraire, elles contribuent admirablement bien à mettre en place l'ambiance névrosée et le suspense de l'ouvrage.

Fane nous offre un formidable cadeau graphique et c'est un véritable plaisir d'admirer son trait.
Streamliner tome 2 All-in-Day chez Rue de Sèvres page 11
Extrait page 11

Le scénario :

Et voilà, ce que je soupçonnais arriva ...
Le scénario dégénère totalement et les pas loin des 75 pages de course sont juste démentes.
Il n'y a la plus matière à réfléchir mais juste à se laisser embarquer dans la folie généralisée de la course.
Le western mécanique prend tout son sens, les actions se succèdent sans répit et nous portent de surprise en stupéfaction à un rythme infernal !
Et ça canarde dans tous les sens, alors mettez-vous vite aux abris !
Dans ce tome Fane a donné la place belle au dessin plus qu'au scénario (avantage de la course poursuite) mais cela ne gâche en rien le plaisir de lecture.
Le découpage est chargé, très varié, superposant de nombreuses vignettes sur des images de fond, alternant grandes et petites cases rectangulaires allongées ou basiquement carrées disposées çà et là sur la page, dans un pseudo désordre orchestré...
Bref cela donne une intensité incroyable et une sensation vitesse à s'enivrer !

Streamliner tome 2 All-in-Day chez Rue de Sèvres page 19
Extrait page 19
Les différents chapitres sont parfois entrecoupés de fausses pubs, affiches etc... Du plus bel effet !

Ce livre fait aussi l'objet d'un supplément préfacé par Olivier Vatine.
Dans ce supplément, Fane reviens sur les faits, les véhicules, les scènes coupées, les personnages etc...
Un superbe bonus très appréciable !

Je maintiens mon avis, cette œuvre restera pour moi l'une des plus belles révélations 2017. Un diptyque indispensable à une bonne bédé thèque bien éclectique.
Et on peut le dire, après ce récit, Fane mériterait bien le sobriquet du "Tarantino de la BD".

Ciao
Yann
Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!