pub

Rechercher dans ce blog

jeudi 18 mai 2017

Infinity 8 - L'évangile selon Emma par F.Vehlmann, L.Trondheim et O.Balez

Infinity 8 Tome 3 "L'évangile selon Emma" Rue de Sèvres
Série : Infinity 8
Tome : 3 - L'évangile selon Emma
Scénario : Fabien Vehlmann & Lewis Trondheim
Dessins : Olivier Balez
Editions : Rue de sèvres
Année : 2017
Nombre de pages : 89

Résumé :

Le Marshall Emma Ô-Mara est une agent(e) active au sein de l’infinity 8, faisant route vers Andromède.
Elle vient tout juste d’arrêter un trafiquant lorsqu’elle se rend à un mystérieux Rendez-Vous avec le père Nirah de l’église pax-tholmanique.
L’infinity 8 vient de s’arrêter et la voilà convoquée par le capitaine du vaisseau.
Au poste de pilotage, le lieutenant Reffo l’informe alors de sa mission : enquêter sur l’obstacle qui bloque la progression de l’Infinity 8, sorte de gigantesque nécropole.
Le capitaine lance donc son 3eme « Reboot » de 8 heures.
Emma Ô-Mara en profite pour trahir l’équipage et en tuer tous les membres sauf le capitaine, pour qui elle coupe le renouvellement de son eau, le condamnant ainsi à mourir par asphyxie.
Mais qu’a donc fomenté cette agent(e) ? Pourquoi avoir trompé l’infinity 8 ?

Mon avis :

Voilà un troisième tome très surprenant autant scénaristiquement parlant que visuellement.
Et pour cet opus l'histoire est confiée à Fabien Vehlmann qui excelle dans la fiction ("Seuls", "voyage en satanie", "les derniers jours d'un immortel"), toujours accompagné par Lewis Trondheim afin d'assurer une continuité en regard des autres tomes, et au dessin Olivier Balez ("L'homme qui ne disait jamais non", "Robert Moses"...).

La "surprise" se dévoile très rapidement et cela déroute un peu vis à vis des deux précédents tomes, mais le suspense n'en demeure pas moins tenace et inquiétant, ajoutant ainsi une ambiance plus pesante et stressante.
Infinity 8 Tome 3 "L'évangile selon Emma" Rue de Sèvres page 2
Infinity 8 "l'évangile selon Emma" page 2

Le dessin :

Le style d'Olivier Balez parait minimaliste mais finalement est très travaillé. Le trait épais et fluide, et ses touches kitschs type  "oldies" sont  juste délectables !
C'est un réel plaisir de se replonger dans ce style épuré si typique rappelant les vieux comics et ou vieux films/séries télévisées SF.

La garde-robe de l'héroïne en est caractéristique rappelant très bien les années 50-60 ou l'audace prédomine, les couleurs ressortent acidulées et futuristes, et ou les combinaisons tailleurs pantalons, minijupes et collants sont de mise.
La femme s'émancipe et Emma en est la digne représentante par son caractère affiché ! (De l'aveu des auteurs en fin de livre, nous apprenons que l'héroïne est inspirée de Emma Peel dans la série "Chapeau melon et bottes de cuir".)

J'aime beaucoup le premier trafiquant arrêté par la vaillante agent(e), celui-ci ne peut que rappeler un super héros bien connu créé dans les années .... 60 (64 exactement)

Les backgrounds et personnages secondaires ne sont pas en reste non plus, toujours très colorés et bourrés de symboles ou de similarités à des œuvres d'antan... (Le "super héros" initial, le design des robots inspiré des films "Forbidden planet" et "lost in space", etc...)

Les mises en scènes sont bien cadrées, les effets toujours très maîtrisés (belles perspectives bien proportionnées etc...) et les onomatopées des combats rappellent évidement les vieux dessins animés ou comics de Batman (Bim ! Bam ! Outch! Tump! Etc...).

Bref graphiquement cette BD est un véritable amusement et un petit bonheur de lecture.
Infinity 8 Tome 3 "L'évangile selon Emma" Rue de Sèvres page 3
Infinity 8 "L'évangile selon Emma" page 3
Le scénario :

Le scénario de Fabien Vehlmann est fort sympathique, très rythmé, et nous plonge ainsi instantanément au cœur de l'action. Il faudra quand même quelques instants au lecteur pour comprendre ce qui arrive.

Le scénariste pose et développe des sujets plus que d'actualité jusqu'à leurs extrêmes, tout comme la place de la religion dans nos modes de vie, le fanatisme et ses dérives, l'autonomie de l'intelligence artificielle, la possibilité d'implants technologiques et leurs conséquences etc...
Bref des thèmes intarissables pour la SF !

Et malgré tout, à travers tout cela, Fabien Vehlmann (et Lewis Trondheim) arrive à nous concocter aussi un beau thriller à suspens, menant excessivement sur des situations rocambolesques non dénuées de sens.
Vous l'aurez compris les évènements sont nombreux tout comme leurs contrepieds ! Un vrai régal !

Les dialogues sont aussi superbement bien travaillés et percutants. La réplique légère et parfois ironique forge le caractère de l'héroïne.

Ce tome est donc un beau succès ! Lire ce délire scénaristique et graphique est absolument divin et donne une furieuse envie de lire les futurs autres épisodes du reboot !

A ce sujet, le tome 4 vient tout juste de sortir aussi, alors jetez-vous dessus pour voir à quoi peut bien ressembler une "guérilla symbolique" !

Pour ma part je l'ai déjà dévoré évidement....
Infinity 8 Tome 4 "Guerilla Symbolique" Rue de Sèvres
Infinity 8 tome 4 "Guerilla Symbolique"
Ciao
Yann

Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!