Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Elfen Lied Double édition T1, la chronique amnésique

Elfen Lied Double édition T1, une BD sur une histoire de traque et d'amitié


couverture de "ELFEN LIED DOUBLE EDITION T1" de Lynn Okamoto chez Delcourt Tonkam

Série : Elfen Lied Double édition  
Titre : T1
Auteur : Lynn Okamoto (scénario et dessins)
Editeur : Delcourt Tonkam
Collection : Seinen
Année : 2021
Page : 432

Résumé d'un récit sanguinaire et tendre:

Le Japon contemporain, un centre d'expérimentation secret sur des êtres humains mutants renferme d'étranges cobayes, dont une jeune fille qui va s'échapper, semant la mort sur son chemin. Une blessure à la tête la rend amnésique. Au centre, on envoie des unités d'élite militaires pour la retrouver et l'abattre. Elle ne sera pas compliquée à repérer, une petite paire de cornes orne sa tête. Échouée sur une plage, retrouvée par Kota et sa cousine, l'amnésique, baptisée Nyu, va enfin trouver un entourage réconfortant. Mais sa personnalité meurtrière, Lucy, est toujours là, et peut se réveiller au moindre choc. Kota n'a aucune idée du danger qui les guette. Mais est-ce vraiment Nyu le danger ?

Scénario d'une histoire tendue et pourtant drôle:

Avec ce manga, on oscille entre le drame, l'humour et le sanguinolent. En effet, l'héroïne, se retrouvant avec deux personnalités, Nyu et Lucy, alterne donc entre deux caractères. Nyu, hébergée par Kota et Yuka, sa cousine, est complètement amnésique, mais surtout, elle donne l'impression d'être un tout petit enfant qu'il faut vraiment encadrer, qui n'a aucune conscience du monde extérieur, qui ne sait pas s'habiller toute seule. Mais elle a un corps de jeune femme. Ce décalage est source de scène d'humour et de quiproquos entre Nyu, Kota et Yuka.
Par exemple, quand Kota tente d'aider Nyu à s'habiller et finit par se retrouver dans une position douteuse, au moment où sa cousine surgit. S'ensuit une belle baffe pour le jeune homme. Mais ces moments doux et drôles cachent un drame plus profond. Kota, en effet, ne semble pas se rappeler certains moments de sa jeunesse que sa cousine n'a pas oublié. Un drame familial fort.
Et donc de l'autre côté, Lucy, qui n'a aucun remords à prendre des vies, doté d'un pouvoir extrêmement dangereux dont nombre de personnes vont faire les frais. Lucy voulait s'évader, et maintenant, elle est prête à tout pour ne pas être reprise. Elle serait probablement prête à sacrifier Kota et Youka.
Le récit se passe donc sur une corde raide, malgré ces moments drôles. Les soldats envoyés à ses trousses, pas loin d'être psychopathes eux aussi, ont droit aux dommages collatéraux, ce qui n'augure rien de bon pour ceux qui aideraient Lucy-Nyu à s'en sortir.
J'ai été happé par l'histoire et j'avoue avoir diablement envie de connaître la fin du manga (même si, en toute honnêteté, je connais la fin de la série animée qui m'avait également bluffé). Bien sûr, le passé de Lucy, ses pouvoirs, ses cornes, sont également expliqués au fur et à mesure du récit, rajoutant une note sombre à l'histoire.


page de "ELFEN LIED DOUBLE EDITION T1" de Lynn Okamoto chez Delcourt Tonkam

Le dessin au couteau:

Le graphisme de Lynn Okamoto est dans le plus pur style manga. Mais pour moi, il est beaucoup plus brut que d'habitude. Les personnages semblent tracés rapidement, par quelques traits à l'opposé des décors réalistes. Le noir et blanc et l'emploi de trames caractérisent le style manga, tout comme les personnages. Mais ces derniers me semblent vraiment tracés à la serpe. Ce qui surprend d'autant plus quand on vu l'anime. On ne s'attend pas à ce style graphique.
La mise en page reste très carrée, pas de cadre explosive, qui se fracture, ou ont des formes polygonales. L'emploi des lignes de vitesse permettent de dynamiser l'action. Mais la tension, posée par le récit, et même dans les scènes d'action, est tenue par une composition très découpée. Les ellipses permettent des moments de surprises assez renversants. Surtout quand on n'a pas l'habitude de voir voler les bras d'une personne entre deux échanges cordiaux.

Conclusion d'une BD très percutante:  

Ce manga est vraiment bien travaillé. On s'attache aux personnages dans ces premiers tomes, on pressent les secrets des uns et des autres, les intrigues se posent, et on ne sait pas comment tout cela va finir, même si cette traque ne présage rien de bon. Mais on n'a qu'une hâte, c'est de le découvrir !

Zéda croise Kota.

"ELF AND LEAD" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "ELFEN LIED DOUBLE EDITION T1" de Lynn Okamoto chez Delcourt Tonkam

David


Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog