Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Mitterrand et ses ombres, la chronique ombrageuse

Mitterrand et ses ombres, une BD sur des affaires mitterrandiennes de la quatrième république


couverture de "MITTERRAND ET SES OMBERS" de Patrick Rotman et Jeanne Puchol chez Delcourt

Titre : Mitterrand et ses ombres
Auteur : Patrick Rotman, (scénario), Jeanne Puchol (dessins)
Éditeur : Delcourt
Collection : Hors collection
Année : 2021
Page : 136

Résumé du récit de trois affaires qui ont défrayé la quatrième république:

François Mitterrand, président de la cinquième république depuis de nombreuses années, pose pour la sculpture d'un buste à son effigie. Une journaliste l'interroge pendant ses longues heures d'attente. Mitterrand en profit pour révéler sa part d'ombre sur trois affaires l'impliquant, les fuites du comité national de défense, le meurtre au bazooka du militaire Rodier et l'attentat de l'Observatoire.

Scénario d'une histoire d'intrigues politiques:

Pourquoi nous parle-t-on maintenant, plus de cinquante après, de ces dossiers au travers de cette Docu-BD ? Tout simplement parce que Mitterrand, lors de ses séances de pose, exige que les faits soient racontées uniquement vingt-cinq ans après sa mort. Et nous découvrons alors maintenant les rouages politiques de ces trois affaires. Le début de l'histoire, une fois replongé dans les années cinquante, démarre de manière un peu compliquée. Beaucoup d'intervenants, de postes, de rivalités politiques, et il m'a fallu un peu de temps pour me faire à toutes ces têtes. Puis, petit à petit, les situations s'éclaircissent, alors même que l'intrigue se complexifie. J'ai pris le rythme de croisière et pu suivre le récit alambiqué de ces trois affaires, qui se recoupent et se lient les unes aux autres.
Bien sûr, il ne s'agit là que d'une version des faits. D’autres intervenants auraient sans doute d’autres points de vue, voire même d'autres éléments. Mitterrand se trouve lié à ces trois affaires. La première en tant que suspect, lors de la découverte de fuite d'informations confidentielles du comité national de défense à plusieurs reprises. Ces informations concernant au départ la guerre d'Indochine, lors de la défaite de Dien Bien Phu en 1954, étaient des vrais secrets défenses. La deuxième affaire implique Mitterrand dans l'affaire du Bazooka. Nous sommes quelques années plus tard, en 1957, en pleine guerre d'Algérie et un attentat est commis sur le général Salan, mais c'est un de ses hommes, Rodier, qui en fait les frais et meurt victime d'un tir de Bazooka. L'enquête fait apparaître assez vite que ce n'est pas le FLN Algérien mais bien une équipe de Français qui sont derrière cet attentat.
Et l'affaire remonte jusqu'à Michel Debré, alors sénateur de la quatrième république, qui vient voir Mitterrand, à l'époque ministre de la justice, pour lui demander de ne pas lever son immunité parlementaire, afin de ne pas être poursuivi. Et la dernière affaire, celle de l'Observatoire, consiste en un attentat en 1959 contre Mitterrand lui-même. Qui voulait l'assassiner ? La vérité est assez surprenante et les faits suffisamment saugrenus pour en devenir cocasse et inoubliable.  
Trois facettes de Mitterrand, trois visages du même homme qui nous sont ainsi dévoilés. Trois casseroles de la quatrième république. Je n'ose imaginer toutes les autres affaires que nous ne connaissons pas. C'est assez vertigineux - car tout est vraiment bien expliqué - de découvrir les rouages de ces combines politicardes, qui ont fini avec le sang d'un homme, Rodier, pour le l'affaire du bazooka.  


page de "MITTERRAND ET SES OMBERS" de Patrick Rotman et Jeanne Puchol chez Delcourt

Le dessin du passé:

Le dessin noir et blanc, aux grandes nuances de gris, nous renvoie effectivement dans un passé, dont nous n'avons des traces que par la télévision et les photographies noir et blanc. Ce choix graphique s'avère justifié. Le dessin réaliste accentue encore l'aspect véridique de ces histoires. Les pages sont composées de manière classique, les cases se suivent et nous racontent l'histoire, le texte, important, prend parfois beaucoup de place et les bulles peuvent occuper les deux tiers de la case.
Les plus férus historiens de la quatrième république pourront nous dire si les visages sont ressemblant, on reconnaît Mitterrand, Mendès mais il est parfois difficile de se retrouver parmi les pléiades d'autres intervenants qui les entourent.
Les décors tout aussi réalistes savent s'estomper au fur et à mesure pour mettre l'accent sur les protagonistes de ces trois affaires. Des couches de gris dégradés vers le blanc permettent de libérer l'espace. Le texte peut ainsi trouver sa place.

Conclusion d'une BD politiquement rocambolesque:  

Cette Docu-BD s'avère passionnante. Complexe à suivre, comme toute affaire politique, mais passionnante par les enjeux, les luttes de pouvoir, les rouages des alliances qui se font jour. Au delà de la part d'ombre de Mitterrand, c'est aussi la quatrième république qui voit resurgir ses zones noires.

Zéda rencontre François Mitterrand.

"POLIE VA L'ANSE" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "MITTERRAND ET SES OMBERS" de Patrick Rotman et Jeanne Puchol chez Delcourt

David


Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog