Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Syd Barrett & les Pink Floyd aux éditions Graph Zeppelin de Danilo Deninotti et Luca Lenci

Syd Barrett & les Pink Floyd aux éditions Graph Zeppelin
Titre : Syd Barrett & les Pink Floyd
Scénario : Danilo Deninotti
Dessins : Luca Lenci
Editions : Graph Zeppelin
Année : 2021
Nombre de pages : 96

Résumé de "Syd Barrett & les Pink Floyd" de Danilo Deninotti et Luca Lenci : 


Les Pink Floyd sont un groupe dont la renommée n'est plus à démontrer.
Ils la doivent en grosse partie à leur guitariste et leader initial Syd Barrett
Un musicien, compositeur et parolier au talent indéniable !
Mais la vie de cet artiste est une malédiction ! 
La consommation à outrance de substances dopantes aura raison de son esprit 
Devenu ingérable, le groupe le remplace par David Gilmour.
Cette BD nous conte ainsi la déchéance de cet homme mais aussi tout son talent et son travail.

Mon avis sur "Syd Barrett & les Pink Floyd" de Danilo Deninotti et Luca Lenci :


Une nouvelle bd qui s'inscrit dans la collection "Rock Odyssée" que j'adore des éditions Graph Zeppelin.
Je fus un peu surpris, car je m'attendais à un biopic focalisé essentiellement sur le groupe Pink Floyd, mais celui-ci est surtout centré sur Syd Barrett (le premier leader des Pink Floyd).
Cependant cela ne gâche pas notre plaisir, car il nous révèle tout de même de belles anecdotes.

Syd Barrett & les Pink Floyd aux éditions Graph Zeppelin Page 6
Page 6 de la BD


Le scénario de "Syd Barrett & les Pink Floyd" de Danilo Deninotti :


Danilo Deninotti a choisi de centrer la biographie essentiellement sur Syd Barrett plutôt que la globalité du groupe. 
Et les connaisseurs vous diront qu'il a eu raison !!
En lisant la vie de Syd Barrett, on assiste ainsi à la fondation du groupe. 
Et les Pink Floyd lui doivent beaucoup, car nombres de titres à succès du début du groupe sont écrit de sa main de talentueux parolier.
Mais d'un autre côté, le groupe est aussi un rescapé de la malédiction de Syd Barrett.
ET Danilo Deninotti nous conte admirablement bien la descente aux enfers du génie que fut Syd Barrett.
Cet homme, comme tout être exceptionnel, ne trouvait hélas pas sa place dans ce monde. 
Pour cela, il a probablement essayé tout ce qui se portait à sa disposition en commençant par la musique bien sûr, puis les drogues... de plus en plus dur...
Mais l'envie d'avancer n'était plus là, la dépression a pris le dessus et l'alcool a fini par faire ses ravages...
La trame chronologique est admirablement bien travaillée. 
Le scénariste cible les grands passages de sa vie tout en faisant bien ressortir la solitude et l'angoisse permanente du personnage, ainsi que ses sautes d'humeur...
Le final, comme tout afficionados des Pink Floyd le sait, particulièrement triste, a réalisé comme un électrochoc pour le groupe qui avait depuis longtemps déjà remplacé Syd Barrett par David Gilmour...
Les membres de la formation ont alors constaté l'état de décadence de l'ex-leader...
Et ainsi l'on comprend évidement mieux le sous-titre de l'album "Wish you were here - l'ombre de Syd chez les Pink Floyd", mais surtout on apprend d'où vient ce tube incroyable.
Une lecture des plus instructives pour les générations 70-80 comme moi. 
J'ai ainsi pu constater mon ignorance quant à l'un de mes groupes cultes.
N'en déplaise aux détracteurs, ce scénario est tout à fait intéressant. 
Ne ciblant que sur quelques épisodes de la vie de l'artiste, il laisse ainsi admirablement planer un mystère sur la psychologie de cet homme torturé.

Syd Barrett & les Pink Floyd aux éditions Graph Zeppelin Page 10
Page 10 de la BD


Le dessin de "Syd Barrett & les Pink Floyd" de Luca Lenci :


J'aime beaucoup le style de dessin de Luca Lenci très vif et nerveux, mais à la fois touchant, beau et sensible. 
Il use à outrance de la technique des hachures mais le rendu est des plus appréciables car il donne beaucoup de vivacité aux cases. 
Cela évoque une impression de tourmente, reflétant sans aucun doute la géhenne du protagoniste principal.
Cette signature graphique répond donc parfaitement aux critères comics. 
La couleur est magnifique, jouant sur une bichromie en rose pour faire écho au nom du groupe "Pink Floyd" et pour accentuer le côté "cool et tranquille" de leur musique, tel le comportement du flamant rose dans son étang. 
Mais aussi et surtout, elle rappelle la partie psychédélique de l'ensemble de la vie du maudit.
Les mises en scènes sont superbes et elles fourmillent de détails pour accrocher notre regard. 
Le découpage est, quant à lui, génial et des plus dynamiques et vivants. 
Il impose un rythme effréné pour nous emporter dans la mélodie et la mélancolie chaotique de Syd Barrett. 
J'ai beaucoup aimé tous les éléments graphiques en souvenir aux albums du groupe comme un énorme triangle pour "the dark side of the moon", ou bien cette fichue centrale électrique Battersea Power Station pour se souvenir de "Animals" par exemple !
Le petit plaisir sera donc de reconnaitre un maximum de références... (et pas que des Pink Floyd, de fait une référence évidente au Beatles y est présente aussi...)
Et puis il y a de nombreux détails de rappel de planches à planches comme cette balle de golf isolée qui fait allusion à la magnifique pleine lune illustrée quelques pages précédemment (et encore une astuce pour aussi évoquer l'album "the dark side of the moon")
Enfin, le focus sur les visages est remarquable aussi. Ils sont tous très ressemblant malgré le style écorché de l'artiste, et la représentation visuelle de la décrépitude physique de Syd Barrett est réalisée avec maestria !
Le dessin de cet album est pour moi du grand art. 
Un artiste à suivre sans aucun doute !

Syd Barrett & les Pink Floyd aux éditions Graph Zeppelin Page 5
Page 5 de la BD


Je vous laisse avec une petite vidéo des Pink Floyd, issue du compte Youtube HDPinkFloyd.


Ciao
Yann

Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog