Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Héroïne malgré moi (tomes 1 et 2)

Héroïne malgré moi est Le nouveau shojo de ce début d’année 2021 aux éditions Kana. Nous vous invitons à le découvrir.
Couverture du manga Héroïne malgré moi tome 1 chez kanaCouverture du manga Héroïne malgré moi tome 2 chez kana



Titre: Héroïne malgré moi (tomes 1 et 2)
Autrice: Fuyu Amakura
Éditeur: Kana
Année: 2021
Nombre de pages: 184

Héroïne malgré moi : devenir femme.

Shûko vient d’entrer au lycée. Il semblerait que sa réputation de sportive la précède car tous les clubs de sport tentent de la recruter. Mais cette année, elle espère enfin devenir une femme et rencontrer un beau jeune homme.
Très vite, elle fait la connaissance de Serizawa. Le lycéen est plutôt beau garçon mais a la réputation de coureur de jupons car il est toujours entouré de filles.

Voyant la force et le talent de Shûko pour les arts martiaux, Serizawa lui propose de devenir sa garde du corps et d’éloigner les autres lycéennes de lui.
En échange, il lui promet de faire d’elle une femme et de lui apprendre à déployer sa féminité.

Shûko hésite un moment. Puis elle découvre un garçon bien différent de ce que les gens racontent. Serizawa s’avère être beaucoup plus sensible et attentionné que ce que les autres pensent. 
Alors Shûko accepte le marché et découvre, petit à petit, de nouveaux sentiments.
Héroïne malgré moi: les présentations entre Shuko et Serizawa

Héroïne malgré moi: scénario shojo

Héroïne malgré moi est un shojo. Comme dans la plupart des mangas de ce genre, il met en scène des lycéens et lycéennes et traite de confiance en soi, d'épanouissement et de sentiments amoureux.

L’héroïne de l’histoire se nomme Shûko. Depuis toute petite elle pratique des sports de combat. Suite à la remarque d’un garçon à l’école primaire, elle a passé toutes ses années de collège à s'entraîner et à s’éloigner des garçons.
Mais en arrivant au lycée, elle veut du changement, elle veut devenir une vraie femme et rencontrer un garçon de qui tomber amoureuse.
Et ça tombe bien puisque dès le premier jour elle rencontre un garçon : le deuxième personnage principal de cette histoire : Serizawa. Au début, elle ne l’aime pas trop puis son avis va changer peu à peu.

Ce qui sort un peu de l’ordinaire dans ce titre c’est la force de Shûko et le fait que Serizawa lui demande de devenir sa garde du corps. En dehors de cela, la trame générale est très classique et va vers la naissance des sentiments entre deux lycéens.

La série est prévue en 4 tomes aux édition Kana.
Héroïne malgré moi: histoires d'amours entre lycéens

Héroïne malgré moi: dessin shojo

Tout comme le scénario, le dessin de ce manga est très classique de ce genre de manga.
La mangaka utilise des illustrations douces et un trait fin, à grand renfort d’étoiles dans les yeux et d’éclats de sentiments sous forme de trames en fond d’image.
Le dessin est très agréable et la lecture facile.
Héroïne malgré moi: un shojo classique

Le trailer vidéo du manga Héroïne malgré moi.

Mon avis sur les deux premiers tomes d’Héroïne malgré moi.

Héroïne malgré moi est un shojo tout ce qu’il y a de plus classique. Les amateurs / amatrices du genre aimeront probablement la sensibilité avec laquelle l’autrice traite le sujet. L’héroïne est une lycéenne qui, comme toutes les filles de son âge, change. Elle souhaite évoluer, grandir, devenir femme. Un manga qui pourra probablement “parler” à certaines jeunes filles.

Pour ma part, j’ai trouvé ce manga “trop” classique. Pourtant le titre “héroïne malgré moi” avait suscité mon intérêt
Quel genre d’héroïne devient le personnage? une héroïne avec des pouvoirs? une héroïne du quotidien parce qu’elle sauve des gens malgré elle?
Je m’attendais à une situation où le personnage du manga se trouvait en position de faire quelque chose d’extraordinaire qui la projetterait dans cette position d’Héroïne annoncée dans le titre.
Mais que nenni. Rien. Si ce n’est qu’elle est forte parce qu’elle a pratiqué les arts martiaux. Mais rien pour en faire une “Héroïne” avec un grand “H”.

J’ai lu les deux premiers tomes pour être sûr que Shûko n’allait pas se transformer en Héroïne dans le deuxième. Mais vu la fin du premier tome j’avais déjà peu d’espoir.

“Héroïne malgré moi” est donc un manga qui m’a déçu parce qu'il n’a pas rempli l’attente que me donnait le titre. 
C’est toutefois un bon manga, qui se lit plutôt bien pour les amateurs de ce genre. Fuyu Amakura, la mangaka ne sort pas trop des sentiers battus et nous livre un shojo tout ce qu’il y a des plus classiques.


© Fuyu Amakura / Kodansha Ltd.

Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog