Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Sheïd tome 1 - le piège de Mafate

Bienvenue dans la cité ensoleillée de Mafate. Le soleil y tape fort, alors n’oubliez pas votre crème solaire pour suivre les aventures de Sheïd.

Sheïd tome 1 - le piège de Mafate aux éditions Drakoo

Série: Sheïd
Titre: le piège de Mafate - tome 1
Auteurs: Philippe Pellet (scénario et dessin) et Tanja Wenish (couleur)
Éditeur: Drakoo
Année: 2020
Nombre de pages: 47 pages

Sheïd le mercenaire.

Sheïd revient dans la cité de Mafate après avoir terminé une mission. A peine rentré, l’ancien légionnaire, reconverti en contrebandier et mercenaire, se voit proposer un nouveau contrat par Mhaus, son commanditaire.
Il s’agit d’une mission qui semble plutôt simple, puisqu’il faut faire taire un homme, qui plus est, un vieillard. Mais la récompense offerte pour cette mission est disproportionnée et permettrait à Sheïd d’en finir avec toutes ces magouilles.

Cette affaire parait louche, mais l'appât du gain est trop fort. Sheïd se prépare donc à accomplir sa mission. Mais c’était sans compter sur l’intervention du fils de Mhaus, jaloux et voulant prouver sa valeur. Ce dernier fait non seulement échouer la mission de Sheïd, mais en plus de cela, le mercenaire se retrouve fugitif recherché, avec une fillette sur le dos.

Voilà un concours de circonstances bien inconfortable pour Sheïd. Comment va t-il réagir et va t-il se sortir de cette situation?
Sheïd tome 1 - la cité ensoleillée de Mafate

Scénario fantastique dans la cité de Mafate.

Sheïd est un héros pas comme les autres. C’est presque un anti-héros
Ancien légionnaire reconnaissable à son ceinturon, il s’est depuis reconverti et offre ses services aux plus offrants.
Grand et costaud, l’homme est bourru. Tant qu’un boulot paye, il le prend. Par contre, il n’aime pas tuer et garde quelques principes.
Le dernier boulot qu’on lui propose lui permettrait de se mettre au vert, même s’il sent le coup-fourré, mais après-tout, avec son expérience il pense que tout se passera bien.

L’histoire se déroule dans une cité à deux visages. D’un côté les bas fonds de la ville, sombres, où la racaille se retrouve. De l’autre Mafate, cité baignée de soleil et plateforme commerciale où les navires marchands volants peuplent le ciel.

En trame de fond, l’auteur introduit un complot et des manigances politiques.
Sheïd en acceptant ce dernier job va donc se retrouver au milieu de ces intrigues.
Et comme sa mission tourne mal, il sera accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis et aura en plus la charge d’une enfant à sauver et  protéger alors qu’il est poursuivi par la milice.

Sheïd tome 1 - Un dessin détaillé et des créatures volantes fantastiques

Un dessin qui fourmille de détails.

Philippe Pellet qui signe ici à la fois le scénario et le dessin, est également le dessinateur des neuf premiers tomes de la série Les forêts d’Opale.
On retrouve ici son style graphique. Le dessin et l’encrage sont très détaillés, avec un travail sur les ombres et beaucoup de petits traits, de points et de hachures.

L’auteur dessine un monde peuplé de créatures fantastiques, de bateaux volants et des décors faisant penser aux habitations d’Afrique du nord, mais dans une version bien plus spectaculaire.

Les personnages créés ont du caractère, ils ont des "gueules" et on peut percevoir la rudesse de la vie dans ce monde.

Les planches doivent déjà être superbes en noir et blanc. Le coloriste, Tanja Wenish avait la tâche compliquée de sublimer ce dessin. Et il y parvient en donnant les ambiances. Un côté très sombres pour les ruelles et bas-fonds de la cité et à l’inverse des couleurs jaunes, très chaudes et lumineuses pour les scènes en extérieur.
Sheïd tome 1 - version de luxe en noir et blanc

Une BD, deux versions : couleur ou noir et blanc?

La BD Sheïd a été édité en deux versions. Celle présentée ici est en couleur. Une autre version de luxe, en noir et blanc existe aussi au format 25,5 x 35,7 cm. Il s’agit d’un tirage limité à 1 400 exemplaires numérotés.


Mon avis sur le tome 1 de la BD Sheïd.

Par quelques aspects, cette BD peut faire penser à du Star Wars dans les décors, mais aussi avec ses créatures.
Le personnage n’est pas très attachant, il est bourru et rustre. Mais il a des principes et tient à la parole donnée. Peut-être y a t-il un coeur sous cette masse de muscles ?! 
En tout cas, il n'a pas trop l'allure d'une nounou, on se demande comment il s'occupera de la fillette qu'il se retrouve à protéger.

L’aventure est bien rythmée et prenante et c’est un premier tome réussi pour cette série ensoleillée.

Le dessin est tellement beau et détaillé qu’il se suffirait presque à lui-même et la version de luxe doit être très belle. Certaines planches sont magnifiques.
D’un autre côté, les ambiances insufflées par la couleur donnent du sens à la BD et jouent dans sa cohérence.
Alors, pour ceux qui hésitent, il sera difficile de choisir je pense…

Juju Gribouille 

Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog