Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Baume du Tigre, la chronique fauve

Baume du Tigre, une famille, trois générations, trois histoires en une BD

couverture "BAUME DU TIGRE" de Lucie Quémener chez Delcourt.

Titre : Baume du Tigre
Auteur : Lucie Quéméner (scénario et dessin)
Éditeur : Delcourt
Collection : Mirages
Année : 2020
Page : 256

Résumé d'une BD d'émancipation et de tradition :

Edda,jeune fille d'origine asiatique, récupère le courrier au bureau de poste. Elle parcourt un long chemin en bord de mer pour rejoindre la maison familiale. Elle retrouve ses trois sœurs, ses parents, sa tante et ses grand-parents. Le dîner se passe bien malgré le fait que le patriarche de la famille, le grand-père, impose sa discipline. Assez rétrograde sur le mode d'éducation de ses petites-filles, il les brime pour leur bien. Alors quand Edda annonce une bonne nouvelle, son acceptation à la haute école de médecine, cela n'est pas du goût de son grand-père qui comptait sur elle pour reprendre le restaurant familial. Comment Edda va gérer cette situation ?

Scénario d'une BD de fuite :

Edda va se confronter au poids des traditions et paradoxalement au poids de leur refus. Son grand-père les impose de la même manière qu'il les a refusée pour mieux s'intégrer en France. Car le récit se passe sur les côtes Françaises. Au travers de ses trois générations de femmes, la grand-mère, la mère et sa sœur, et les quatre filles, ce sont trois situations de vie différentes qui sont présentées. Mais trois situations de vies qui s'emboîtent les unes dans les autres. Les trois mouvements de ces femmes, pour trouver leur liberté, sont racontés les uns dans les autres,comme des poupées gigognes. On suit Edda, et c'est par flash-back que l'on découvre ce qu'a été la vie de sa mère et de sa grand-mère.

Lucie Quéméner réussit là une très belle histoire. Trois générations dans trois situations différentes mais proches, car il s'agit toujours de trouver sa liberté, et surtout de trouver sa place. Edda et ses sœurs sont quatre personnalités différentes, mais discrètes. Les décisions drastiques des quatre sœurs, comment chacune va gérer la crise familiale avec le refus du diktat du grand-père, forment la clé de voute de l'histoire. C'est au travers des événements qu'elles vont vivre que l'on découvre les moments parallèles qu'ont traversé leurs aînées.
Cette histoire riche va dans le sens de l'émancipation mais aussi des retrouvailles avec une certaine tradition. Et surtout, elle va dans le sens d'une réconciliation. Les opposés qui ne devaient jamais se comprendre se retrouvent grâce à la tradition, celle qui consiste à s'occuper de nos anciens, comme eux se sont occupés de nous enfants.
C'est donc une belle histoire qui sait nous offrir des surprises inattendues. On s'inquiète pour ces jeunes filles lâchées dans le monde sans aucune connaissance de ce dernier. On s'inquiète aussi sur le devenir des parents, coincés entre deux générations qui ne se comprennent plus, et on s'interroge sur ces grands-parents, quel passé les a amenés à devenir ce qu'ils sont aujourd'hui. Autant de questions qui trouveront réponse au fur et à mesure des pages de cette BD étonnante.

page "BAUME DU TIGRE" de Lucie Quémener chez Delcourt.
Travail au trait loin des aplats pour une histoire prenante

Le dessin taillé à coups de crayon:

Lucie Quéméner prend son crayon pour tracer de manière très carrée ses personnages. Le crayon va vite et pose des portraits brossés, posés dans des décors où elle use beaucoup de nuances de gris tracées au crayon. Cette BD, en noir et blanc, comporte énormément de niveaux de gris. Allant du noir profond au presque blanc.
Ce trait brut, puissant, n'empêche pas les compositions travaillées. Le mélange des deux crée une ambiance rude, correspondant à celle qui étouffe Edda et ses sœurs dans leur maison.
Les cases voient leurs bouts s'arrondir pour marquer le saut dans le temps et le flashback.
Trois générations aux vies difficiles pour différentes raisons vont devoir apprendre à se comprendre pour finalement s'accepter. S'il y a crise générationnelle, cette BD sait aller au-delà de cette simple barrière pour livrer un message plus profond, sur la vie qu'on doit mener, celle qu'on doit choisir, même si parfois les choix sont difficiles.  

Conclusion d'un récit au-delà du générationnel :  

Une belle BD au graphisme brut de décoffrage, qui peut surprendre, mais qui ne vous empêchera pas d’apprécier cette histoire de femmes et cette quête de liberté. Bien au contraire !

Zéda rencontre Edda.

"POMME DU TIGRE", strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "BAUME DU TIGRE" de Lucie Quémener chez Delcourt.
David

Inscrivez vous à notre newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog