Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

"Couleurs de l'incendie" de Pierre Lemaitre et Christian De Metter aux éditions Rue de Sèvres

Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre et Christian De Metter aux éditions Rue de Sèvres
Titre: Couleurs de l'incendie
Scénario: Pierre Lemaitre
Dessin : Christian de Metter
Éditeur: Rue de Sèvres
Année: 2020
Nombres de pages: 162
 

Résumé de "Couleurs de l'incendie" la BD :

 
Ce jour-là, Madeleine Péricourt enterre son père, Marcel Péricourt, qui fut un banquier estimé mais qui ne s’est jamais remis du suicide de son fils.
Seule la joie d’avoir une petit-fils, « Paul », fils de Madeleine, le maintenait à la vie.
Madeleine, Mère divorcée a refusé un nouveau mariage avec Gustave Joubert, l’employé le plus remarquable de la banque.
De fait, elle se voit maintenant l’héritière de la fortune et de l’activité de son père.
Ne voyant pas son fils lors des obsèques, elle demande à son tuteur d’aller le chercher. Quelques minutes plus tard, un nouveau drame se déroule. Paul se jette de la fenêtre de la résidence.
Il survivra, mais restera paraplégique…
Gustave Joubert, quant à lui, frustré de n’avoir pu se marier avec la fille du banquier, et donc de reprendre l’affaire prolifique, met en œuvre un plan machiavélique, accompagné par le déshérité frère de défunt alias Charles Péricourt, pour ruiner Madeleine.
Madeleine découvrira le pot aux roses et subira les trahisons successives.
Pire, elle découvrira aussi les sévices que son fils a subi bien malgré elle…
Dès lors, elle n’a plus qu’un seul objectif, retourner la situation et faire payer tous les traitres et criminels qui l’ont entourée.


Mon Avis sur "Couleurs de l'incendie" de Pierre Lemaitre et Christian De Metter :

 
Voici la suite du fabuleux roman, et adaptation BD aussi, "Au revoir là-haut".
Et quelle belle réussite encore !
Cette fois-ci nous suivons l'histoire de Madeleine Péricourt, qui était un des personnages secondaires du premier opus.
 
La composition de la couverture est encore exceptionnelle avec ce portrait de Madeleine Pericourt flottant au-dessus d'un incendie comme un fantôme...
Elle est très évocatrice pour la suite...
Les couleurs chaudes de la couverture annoncent aussi que le contenu ne sera pas de tout repos.
 

Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre et Christian De Metter aux éditions Rue de Sèvres page 13
Page 13 de la BD
 


Le dessin de Christian De Metter pour "Couleurs de l'incendie" :

 
Le dessin de l'auteur est toujours aussi beau.
Toujours le trait épais, allant à l'essentiel la plupart du temps, mais laissant par moment des vignettes somptueuses regorgeant de détails placés avec minutie.
Les couleurs sont très originales, donnant en effet rétro très appréciable et faisant de chaque case un tableau, une véritable œuvre d'art.
Les jeux d'ombres et lumières sont réalisés d'une main de maître et apportent énormément de relief aux dessins et aux personnages.
Les mises en scène sont admirablement structurées, alternant beaucoup de plans bien variés, des effets subtils et des pleines pages particulièrement sombres et cruelles.
Les perspectives sont magnifiques, travaillées...
Les caractères des protagonistes sont parfaitement bien révélés par le coup de main de l'artiste, à l'image de Madeleine qui, au début de l'histoire, parait effacée et dépassée par tout ce qui arrive, et petit à petit reprends ses esprits pour dominer tout le monde.
Les escrocs ne sont pas détectables à première vue mais lorsqu'il se révèlent, on constate une véritable différence dans les traits révélant les émotions (méchanceté, ambition, culpabilité et...).
C'est vraiment admirable de vivre cela par le dessin.
Il n'y a pas de doutes, c'est l'œuvre d'un grand talent.
 

Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre et Christian De Metter aux éditions Rue de Sèvres page 9
Page 9 de la BD
 


Le scénario, l'histoire de Pierre Lemaitre pour "Couleurs de l'incendie" :


Evidemment l'histoire est issue du roman éponyme de Pierre Lemaitre. L'histoire se déroule donc après-guerre, en plein essor industriel, ou la fortune sourit aux audacieux...
Madeleine Péricourt, qui vient de subir de nombreux drames, se retrouve victime de nombreux escrocs et criminels. Mais elle comprend vite l'art de la manipulation et les points faibles de chacun des tortionnaires trop ambitieux.
Habilement, et fort génialement, elle s'en va ainsi retourner la situation par le plus grand des secrets.
Cette histoire formidable est emplie d'ingéniosité et d'émotions.
Suivre cette héroïne, plutôt "banale" en première approche, vous conduira à franchir de nombreux stades émotionnels.
On passe ainsi de la tristesse d'un drame, à de l'affection, en passant par de la compassion, du dégout, de l'ambition, de la perfidie, du génie, de l'amour, etc.…, pour finir sur une belle satisfaction du devoir accompli.
Le découpage reste similaire à celui de "au revoir là-haut", singulier et classique avec tout au plus 5-6 cases par page.
Le récit laisse une grande part à la narration voix off ou au visuel.
Les effets sonores imagés par de nombreuses onomatopées sont très appréciables pour bien vivre la scène, comme ce concerto de diva ou bien ces bruits de motorisation de réacteurs balbutiant…
Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre et Christian De Metter aux éditions Rue de Sèvres page 11
Page 11 de la BD
 
Rien à dire, Christian de Metter gagne son pari. Il a su adapter admirablement bien ce best-sellers du non moins talentueux et renommé Pierre Lemaitre.
Le style graphique est unique et très agréable tenant encore parfaitement bien cette aventure passionnante.
Cette bd (et roman) est à lire sans hésitation !
 
Ciao
Yann

Inscrivez vous à notre newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog