pub

Rechercher dans ce blog

vendredi 1 mars 2019

In one's last moment, la chronique walkyrienne ! !


couverture de "IN ONE'S LAST MOMENT" de Kentaro Fuda chez Soleil Manga

Titre : In one's last moment
Auteurs : Kentaro Fukuda (scénario et dessins)
Editeur : Soleil Manga
Collection : Seinen
Année : 2018
Pages : 208
Résumé :
Le jeune Mamoru Kaname a cinq ans quand il regarde son père partir au golf. Il prévient sa mère que papa ne rentrera pas ce soir. Et effectivement, son père va mourir dans un accident de voiture !
Adolescent, Kaname a compris son pouvoir, il peut voir comment la mort va frapper celui ou celle avec qui il est en contact physique. Il décide alors de changer l'ordre des choses en sauvant le condamné mais mal lui en prend, d'une part pour les autres, car la personne sauvée voit mourir quelqu'un d'autre à sa place, et d'autre part pour lui, vu qu'une souffrance inimaginable le tord de douleur alors que sa peau fond dès qu'il essaye d'intervenir.
A seize ans, Mamoru s'est fait une raison. Il laisse faire les choses. Mais voilà, il tombe amoureux de la belle Kana Shiraishi qui s'éprend aussi de lui. Il voit sa mort et décide alors de la sauver coûte que coûte !

Mon avis :

Cette histoire fantastique assez incroyable pose une question très forte : Que ferions-nous si nous pouvions sauver quelqu'un d'une mort certaine au prix d'une atroce souffrance et de pire encore, mais je ne vous dévoile pas le reste.
Mamoru est très attachant, il tente par conviction de faire le bien, échoue souvent et souffre toujours. C'est son amour pour Kana qui va être son moteur et lui permettre de changer les choses. En fait, non, il va essayer de changer les choses, mais tout a un prix dans ce bas-monde et Mamoru va payer cher. L'histoire ne pouvant reposer sur cet unique ressort, un rebondissement assez étonnant arrive au milieu.



Ce récit prend vite la tournure d'une histoire au potentiel plus long, aussi, une autre incroyable rupture au chapitre trois permet de faire un gros pas en avant et d'arriver à une conclusion. Une conclusion où l'espoir se mêle au désespoir.
Cette trame joue la carte du conte fantastique où le surnaturel ne trouve aucune explication. Mamoru a ce pouvoir, il voit des choses, c'est comme cela. Sans chercher à comprendre l'origine de son don – ou de sa malédiction – il va vivre avec et faire de son mieux pour aller de l'avant.
L'amour a une place énorme dans cette histoire. Il fait sortir Mamoru de sa réserve et va l'entraîner dans une aventure incroyable, où il va risquer sa vie, voire plus que sa vie. Nous allons en apprendre un peu plus sur le mystère de la mort, sans que rien ne soit vraiment éclairci. Et c'est ce choix narratif qui donne au récit une ambiance pesante. Nous cherchons à comprendre, mais il n'y a pas moyen de comprendre. Seules quelques clés sont éparpillées ici ou là.
Ce récit fantastique se révèle donc un récit au mystère permanent, mais aussi une belle histoire d'amour. Que pourrait-on dire de Mamoru et de Kana, si ce n'est « parce que c'était eux... » ?
Et malgré les deux pages indépendantes de la fin du volume mettant en scène un gag sur deux planches pour rompre avec le côté triste de l'histoire, on ne peut s'empêcher de verser une larme sur Mamoru, qui va vivre avec sa malédiction et dont les souffrances ne sont pas terminées.

page de "IN ONE'S LAST MOMENT" de Kentaro Fuda chez Soleil Manga





Le dessin est caractéristique du manga. Noir et blanc, des trames occasionnelles, une narration explosée dans sa composition et sa mise en page. Ce n'est pas par son aspect graphique que cette BD vous surprendra mais bien par son récit, par ses coupes narratives, par cette étrange conclusion.
Vous pouvez découvrir les premières pages du manga sur le site de Soleil !
In One's last Moment tient beaucoup de la nouvelle fantastique. Une curieuse histoire qui a ses quelques faiblesses, mais dont le charme flotte autour de vous longtemps après l'avoir refermé.

Zéda croise Mamoru !

"I CAN'T SEE DEAD PEOPLE" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "IN ONE'S LAST MOMENT" de Kentaro Fuda chez Soleil Manga




Inscrivez vous à notre newsletter :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si tu as un avis à donner, c'est le moment ou jamais!