Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Comet Girl un space opera coloré, en deux tomes

Aujourd'hui, nous vous invitons à découvrir Comet Girl : un manga en deux tomes, entièrement colorés que nous proposent les éditions Casterman. Un titre au graphisme qui rappelle le style des animés et mangas des années 80.

Manga Comet Girl tome 1 aux éditions Casterman - Manga Comet Girl tome 2 aux éditions Casterman

Titre: Comet Girl (Tomes 1 et 2)
Autrice: Yuriko Akase
Éditeur: Casterman
Année: 2021
Nombre de pages:  248 et 264 pages

Résumé du manga Comet Girl des éditions Casterman

Sazan est un terrien. Il travaille sur des chantiers sur de petites planètes où il répare les choses. Un soir, il rate le dernier vaisseau pour rentrer sur Terre. Alors qu’il se prépare à passer la nuit sur un banc, une jeune fille arrive sur un scooter volant et lui propose de le ramener. Les deux discutent et se lient d'amitié.
Mais très vite ils sont pris en chasse par un bateau pirate de l’espace, avec à sa tête un cochon.

Après quelques mésaventures et discussions, Sazan apprend que la jeune fille est surnommée la “Comet girl” et que tous les bandits de l’espace sont à sa poursuite car elle détient une énergie incommensurable.

Alors lorsque la fille-comète s’attire des ennuis et se fait enlever, Sazan n’hésite pas à se lancer à sa recherche et tenter de la sauver, quitte à mettre sa propre vie en jeu.
Comet Girl: Sazan est un terrien

Comet Girl: Sazan fait des travaux sur de petites planètes

Comet Girl un space opera coloré.

Comet girl est un manga en deux tomes, parus aux éditions Casterman (collection Sakka).
Il est signé par Yuriko Akase une mangaka trentenaire, passionnée de l’âge d’or du manga des années 80 (qui correspond aux dessins animés que nous avons découvert en France grâce au club Dorothée).

Amour et aventure spatiale.

Dans le scénario, le personnage terrien Sazan est quelqu’un de tout à fait banal, un simple agent de voirie de l’espace.
La “Comet Girl” est une fille, créée artificiellement et qui possède un pouvoir immense et une quantité d’énergie gigantesque. C’est à cause de cela qu’elle a tout le temps des ennuis, car tous les pirates de l’espace veulent s’accaparer ce pouvoir.

Lorsque les deux héros se rencontrent, Sazan va alors se retrouver embarqué malgré lui dans les mésaventures de sa nouvelle amie.
Ils vont alors se sauver l’un l’autre, à tour de rôle. Et au fil des pages, des liens très forts se créent entre eux.

A leurs trousses, nous rencontrerons par exemple un gang dont le chef est un cochon capable de devenir très grand, ou tout petit. Ces pirates se déplacent dans un vaisseau en forme de bateau.
La Comet girl sera aussi attaquée par le maléfique Agurda et sa bande de robots, qui prévoient d’attaquer la Terre.

L’aventure est dynamique. Il y a des rebondissements et des retournements de situation. C’est un space-opera mouvementé, qui aborde des thèmes chers aux mangas: héroïsme, amitié, amour, sacrifice...
La rencontre entre Comet Girl et Sazan

Un graphisme coloré, très années 80’

Le style graphique de ce manga fait très clairement penser aux titres des années 80.
D’ailleurs on trouve beaucoup de références à des mangas à succès de l’époque. 
A noter que les deux tomes sont entièrement en couleur. Certaines illustrations et scènes spatiales sont d’ailleurs superbes.
Comet girl, un space opera coloré

Le jeu des références aux mangas des années 80.

Petit jeu pour toi lecteur à travers quelques exemples. 
Sauras-tu trouver le manga de référence?
  • La comet girl a les cheveux qui changent de couleur et deviennent multicolores lorsqu’elle utilise son pouvoir.
  • Elle possède une grosse moto rouge
  • La moto peut être “enfermée” dans un tout petit objet qui se glisse dans la poche, ou à l’inverse “pouf”, elle peut sortir de l’objet et reprendre sa taille réelle.
  • Le groupe de pirates de l’espace possède un bateau volant.
  • Sazan aime bien porter un t-shirt bleu avec les manches remontées, façon débardeur.

Ce ne sont là que quelques exemples. Le manga Comet girl fourmille de clins-d’oeil à des mangas “que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître…" ou qu’ils connaissent quand même car ce sont des titres cultes.
Comet Girl est poursuivie à cause de ses pouvoirs et de son énergie.

Mon avis sur le manga Comet Girl.

Lorsque j’ai vu les jaquettes du manga, j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un vieux titre que les éditions Casterman nous proposaient en France.
Puis j’ai découvert qu’il s’agit d’un manga récent, de 2019.
Ce titre a la particularité d’être entièrement en couleur, ce qui est très rare dans le manga et très plaisant. D’autant que certaines illustrations sont magnifiques avec des couleurs chatoyantes qui font plaisir à l’oeil.

L’histoire en elle-même est plutôt sympa. On ne s’ennuie pas. Il y a de l’action et les personnages, principaux comme secondaires, sont intéressants. D’autant que le manga se termine en deux tomes. C’est donc une aventure assez rapide et qui connaît une fin.

Il est possible que le côté old-school du titre rebute certains jeunes lecteurs, car on est loin des graphismes modernes du manga.
A l’inverse, le manga Comet Girl plaira à coup sûr aux nostalgiques des années club Dorothée. En tant que presque-quarantenaire, je fais partie de ces lecteurs et j’ai adoré le manga. Je dirai même que j’ai eu un petit coup de coeur. Au delà de la lecture, j’ai pris plaisir à chercher toutes les petites (ou grosses) références aux mangas et animés de l’époque.

Votre avis m’intéresse aussi. Vous avez aimé le style old-school ou pas? Avez-vous trouvé toutes les références aux animés de années 80?




Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Enregistrer un commentaire

2 Commentaires

Geek_O_Mat a dit…
Je crois que j'ai trouvé les refs mais ça doit être à cause de mon grand âge et des nombreuses heures passées devant le Club Dorothée... ^^
Juju Gribouille a dit…
Hahah Geek_o_mat ^^ Je pense effectivement que c'est "les vieux" comme nous qui verront toutes les ref de ce manga.

Rechercher dans ce blog