Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Jizo, conte folklorique du Japon

Envie d’émotion sur fond de conte japonais? Découvrez le manga Jizo.

Jizo, conte folklorique du Japon

Titre: Jizo
Auteurs: Mr Tan (scénario) et Mato (dessin)
Éditeur: Glénat
Année: 2020
Nombre de pages: 240

Conte d'un enfant perdu.

Aki est un petit garçon, perdu dans un parc. Il ne retrouve pas son chemin et personne ne semble se soucier de lui, même les autres gamins qui jouent au ballon ne lui prêtent pas attention.
Comment faire pour retrouver sa maison si personne ne l’aide?

Heureusement Jizo, un autre garçon, propose son aide. Mais il est un peu bizarre et Aki n’a pas vraiment confiance. Pourtant lorsque le soleil se couche, il le suit dans un temple.
Tentant finalement de retrouver son chemin seul, dans la nuit, Aki s’apercevra que le danger rôde dans les rues de la ville endormie.
La rencontre entre Aki et Jizo

Jizo, le temps d’une prière.

Jizo est un manga one-shot franco japonais publié par les éditions Glénat. 
Antoine Dole est français et signe le scénario sous le pseudo de Mr Tan.
Le thème abordé ici est très asiatique et joue sur le folklore japonais.

En effet un Jizo est une petite statue que l’on trouve aux abords des temples au Japon. Les gens viennent prier devant ces petits bonhommes de pierre pour demander de protéger les êtres qui leur sont chers.

Dans ce scénario, nous suivons Aki, un jeune garçon perdu. Il sera aidé par un autre enfant qui se nomme Jizo et ressemble étrangement à ces petites statues.
Aki ne trouve plus sa route et il ne fera pas de suite confiance à Jizo qu’il vient tout juste de rencontrer. Pourtant ce dernier le sauvera lorsqu’Aki tente de retrouver sa route seul.
Ce manga est l’histoire de l’amitié qui se crée entre les deux personnages et de la relation de confiance qui s’établit au fil des pages.

Dans la nuit, la route de nos jeunes héros croisera celle d’une lugubre vieille femme et plus tard Aki observera des phénomènes étranges avec les gens qu’il croise.
Il y a donc aussi une part de magie et de fantastique dans ce seinen.
Entre Aki et Jizo, la confiance n'est pas immédiate

Dessin d’un conte japonais

Le dessin est réalisé par la japonaise Mato. La mangaka a un trait fin et subtil.

Dès le départ la couverture du manga est très attirante. On y découvre toute l’ambiance que l’on retrouvera ensuite à l’intérieur du livre. Ce petit garçon perdu, seul, assis sur les marches d’un temple éclairé par la seule lueur des bougies. Ce jeune Aki si petit, dans le noir, face à l’immensité du ciel et à toutes les étoiles qui l’habillent.

Mato parvient à rendre ses personnages très expressifs et attachants tout en soignant les arrières plans et les décors.
La dessinatrice alterne et joue avec les différents plans, n'hésitant pas à utiliser des illustrations en pleine page ou à casser sa mise en page par des personnages qui sortent des cases.
Jizo, le superbe dessin d'un conte japonais

Mon avis sur le manga Jizo.

Plusieurs ingrédients font de ce titre un excellent manga. Nous y trouvons du désespoir et de la peur , mais aussi à l’inverse, du courage, de l’amitié, de l’espoir et de l’amour.
Et surtout le manga Jizo apporte son lot d’émotions au fil des pages, même si on voit assez vite venir le vrai fond de ce qui se trame sous nos yeux.
Les auteurs parviennent à nous toucher, en seulement quelques pages de ce one shot.

Pour ma part au départ j’ai été séduit et intrigué par sa couverture que j’ai trouvé magnifique. Ensuite le duo franco japonais a su me séduire par le contenu de son histoire et de ses dessins.

Jizo aura été une belle lecture de la fin d’année 2020. Une jolie façon de démarrer 2021 avec émotion.

Juju Gribouille

© 2020 Mato, Mr Tan / Editions Glénat

Inscrivez-vous à notre Newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog