vendredi 24 mai 2024

Offrez-nous un café

Sept vies à vivre, la chronique vivante

Sept vies à vivre, la BD d’une vie

couverture de "SEPT VIES A VIVRE" de Charles Masson chez Delcourt.

Titre : Sept vies à vivre
Auteurs : Charles Masson (scénario et dessins)
Éditeur : Delcourt
Collection : Mirages
Année : 2024
Pages : 224

Résumé d’une histoire en flash-back :

René se met sur son trente-et-un, prend son scooter et part. Il traverse le village où il vit depuis de nombreuses années. Mais il a grandi dans les montagnes, les Bauges, et dans la pauvreté. Ses souvenirs vont émailler son trajet, en parallèle d’autres moments du passé notés dans un journal…

Le scénario de plusieurs vies en une :

L’histoire est découpée en plusieurs chapitres, chacun racontant une des vies de René. Mais attention, rien de surnaturel, René affronte différentes épreuves qui le transforment et mène dès lors une nouvelle vie. On s’attache très vite au personnage, avec ses contradictions, son optimisme presque indestructible, sa volonté farouche de vivre, pour ceux et celles qui ne sont plus là, ses frères et sœurs.

Avec cette BD, Charles Masson pointe aussi la vie des pauvres gens, ceux qui n’ont que leur main et un lopin de terre pour s’en sortir. Et il parcourt l’histoire de cette région, des années quarante jusqu’aux années quatre-vingt-dix. Dans cette contrée oubliée, seuls les grands événements arrivent, la guerre avec les Nazis, la résistance et puis c’est tout. La société de consommation ne surgit pas avec la télé ou le frigidaire, mais bien avec l’électricité ou l’eau courante, voire le téléphone.
Avec cette BD, Charles Masson pointe aussi la vie des pauvres gens, ceux qui n’ont que leur main et un lopin de terre pour s’en sortir. Et il parcourt l’histoire de cette région, des années quarante jusqu’aux années quatre-vingt-dix. Dans cette contrée oubliée, seuls les grands événements arrivent, la guerre avec les Nazis, la résistance et puis c’est tout. La société de consommation ne surgit pas avec la télé ou le frigidaire, mais bien avec l’électricité ou l’eau courante, voire le téléphone.

C’est un autre rythme, un autre mode de vie que nous décrit Charles Masson avec René et son entourage, sa famille, ses amis.
Le bonheur, c’est de pouvoir tenir un jour de plus sans complication. Aspirer à plus devient de l’ambition, et pourtant René a des rêves qu’il va tenter de réaliser, en vain. La vie le ramène toujours au même point. Mais il n’en continue pas moins de rebondir et d’aider les autres. Car René a développé une nature généreuse.
En amour aussi, René va avoir du mal à trouver le bonheur. Mais il y croit jusqu’au bout. Cette histoire réserve de belles surprises, tout en décrivant les époques traversées par René : le service militaire au Maroc, le métier de tanneur…
Un biographie fictive ancrée dans le réel, un récit touchant et un dessin au style particulier.

page de "SEPT VIES A VIVRE" de Charles Masson chez Delcourt.

Le dessin jouant sur les trames :

Le trait est un peu brut, stylisé, l’encrage noir fonctionne bien et nous livre des personnages dynamiques, dans leur pose, leur visage expressifs. A côté de cela, Charles Masson emploie des trames de points, qu’il place parfois sur toute une case, parfois sur certains endroits. Ces points prennent les couleurs nécessaires à l’ambiance de la case, celles du décor, des vêtements ou le gris pour rappeler le passé. Ces trames visibles immédiatement surprennent au départ, mais on s’habitue vite, happé par l’histoire de René.
Les décors réalistes prennent une ambiance particulière sous le coup de ces trames, et Charles Masson joue avec cette atmosphère, usant comme bon lui semble de cet outil au fil des planches et des grands moments de la vie de René.

Conclusion d’une BD bien vivante :

Charles Masson nous livre une vie particulière, celle de René, son parcours et les drames qui ont ponctué son existence. Il nous raconte tout cela dans un dessin énergique joliment tramé.

Zéda croise René !

"ENTRETIEN" strip de Zéda pour illustrer chronique 7BD sur "SEPT VIES A VIVRE" de Charles Masson chez Delcourt.

David

Fais découvrir cet article à tes amis
David
Davidhttp://www.davidneau.fr
Scénariste pour le jeu vidéo, le podcast et le cinéma, auteur-réalisateur de court-métrages animés, auteur dessinateur la BD numérique "Zéda, l'Odyssée du quotidien", enseignant à l'ICAN en BD numérique, et chroniqueur BD bien spûr. Sans oublier passionné de musique et de... BD ! Tout est dit.

Laisser un commentaire

Ces articles pourraient vous plaire

Restons connectés 😉

3,487FansLike
423FollowersSuivre
146FollowersSuivre

Derniers Articles