Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Le Château des Animaux - tome 1 - Miss Bengalore

Quand les animaux de la ferme prennent vie dans une bande dessinée politique et critique, cela donne un résultat impressionnant avec Le Château des animaux.


Le Château des Animaux - tome 1 - Miss Bengalore
Série: Le Château des Animaux
Titre: Miss Bengalore - tome 1
Auteurs: Xavier Dorison (scénario) et Félix Delep (Delep)
Éditeur: Casterman
Année: 2019
Nombre de pages: 72

Le Château des Animaux en quelques mots

Quelque part dans la campagne française, un château autrefois transformé en ferme a été abandonné par les Hommes. Les animaux auparavant esclaves des humains ont alors pu fonder une république afin d'être libres.
Mais ce sentiment de liberté ne sera que de courte durée. Leur dirigeant, Silvio, un grand et fort taureau, dirige son peuple d'une main de fer.
Pendant que le président et tyran vit dans l’opulence, il oblige tous les animaux à travailler pour lui. Les travaux sont épuisants et tous doivent payer et ramener les provisions au grenier.

Et même si les conditions de vie sont déplorables, il n'est pas question de se rebeller. Ceux qui ont essayé ont eu à faire à la milice de chiens du taureau dictateur.

Mais lorsqu'un jour un rat raconte comment certains hommes ont réussi à eux seuls à retourner des systèmes sans violence, cela donne du courage à Miss Bengalore.
La petite chatte blanche s'associera alors à son voisin, un lapin gigolo et au rat pour essayer de faire bouger les choses.
La lutte par la désobéissance commence!

Le Château des Animaux - une société organisée et tyrannique

Le Château des Animaux, une critique de société

Le Château des Animaux est une bande dessinée prévue en 4 tomes aux éditions Casterman.
Xavier Dorison, le scénariste, nous propose une critique de société intemporelle. Même si on peut comparer les conditions de vie des animaux à des événements récents, nous pouvons aussi remonter dans le temps et retrouver le même genre de conditions.

Dans cette société animale, une tentative de mise en place de république a été faite.
Les animaux qui en avaient assez d'être pris pour des esclaves par les humains se sont alors organisés.
Ils ont élus à leur tête le plus fort d'entre eux. Mais leur président Silvio s'est très vite servi de son pouvoir pour son propre profit.
Accompagné d'une milice personnelle composée de chiens, il étouffe toute tentative de rébellion par la force.
Difficile pour une poule, un mouton ou un lapin d'avoir le dernier mot face aux crocs acérés des chiens.

Puis un jour un rat donne une représentation de théâtre et raconte l'histoire d'hommes ayant eu le courage de se lever face à l'oppression. Un homme noir prénommé Martin aux Etats Unis, un petit indien à lunettes ou encore un prisonnier politique en Afrique du Sud en pleine période de ségrégation...
L'histoire de tous ces hommes non violents redonne du courage aux animaux de la ferme.

Dans ce premier tome l'auteur introduit donc la vie dans ce Château transformé en ferme. Il présente les personnages principaux et lance Miss Bengalore dans la résistance.
Le Château des Animaux - Miss Bengalore prête à se rebeller

Les animaux de la ferme prennent vie.

Tout comme les fables de La Fontaine, les héros de cette histoire sont des animaux. Non pas des hommes à tête animale, non pas des personnages anthropomorphes, mais bien de "vrais" animaux de la ferme.

Et c'est avec un talent indéniable que le dessinateur Félix Delep met en image cette BD.
Inspiré par Disney l'artiste donne vie aux animaux de la ferme. Comme dans les aristochats, Bernard et Bianca ou encore Rox et Rookie, les animaux bougent et parlent.

Ainsi Félix Delep parvient à donner une allure imposante au président Silvio. Représenter le tyran sous forme d'un Taureau est un bon choix. C'est un animal fier, imposant et fort... et c'est par la force qu'il dirige.
D'un autre côté les animaux de la ferme sont plus petits et Miss Bengalore, la chatte blanche, héroïne de ce premier tome est magnifique. Elle est petite, craintive. C'est une mère protectrice qui ferait tout pour protéger ses petits. On peut voir en elle à la fois de la fragilité et une force de caractère incroyable.

Le dessinateur parvient donc à donner du caractère à chacun de ses personnages. Les animaux sont très expressifs et les émotions sont identifiables. Le trait est fin est précis avec beaucoup de souplesse.

Dans cette BD le dessin du jeune auteur est déjà très accompli. On sent une grande expérience alors qu'il s'agit d'un de ses premiers titres. A n'en pas douter, il a dû dessiner et travailler les animaux pendant longtemps pour parvenir à une telle qualité de dessin.
Le Château des Animaux - Silvio épuise les animaux par des travaux forcés

Le Château des Animaux, une BD adulte.

Même si les animaux sont mignons. Même si une poule ou un lapin qui parle c'est rigolo. Le Château des Animaux n'est pas une BD pour les enfants.

Le sujet déjà est plutôt sérieux. L'histoire parle de politique, de tyran, de rébellion, mais aussi de répression et de massacre.
Et lorsque les petits animaux mignons sont éventrés et cloués à une porte en bois, les tripes à l'air, ce n'est clairement pas fait pour les plus petits.
Le dessin est superbe, mais il est aussi réaliste et dur. Lorsque les chiens attaquent à grands coups de crocs, les petits animaux herbivores de la ferme se font violemment tuer dans des scènes sanglantes. Cela non plus ce n'est pas fait pour les enfants.

Vous l'aurez compris, cette BD est vraiment bien, mais elle se destine à un public adulte.

Quoi qu'il en soit, Le Château des animaux est clairement mon coup de coeur de cette fin d'année. Une série à découvrir !

La bande annonce vidéo du Château des animaux.


Juju Gribouille

Inscrivez vous à notre newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog