Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

UNDERTAKER Tome 1 Le mangeur d'or de MEYER et DORISON

Undertaker Le mangeur d'or de MEYER et DORISON
UNDERTAKER
Tome 1: Le mangeur d'or
Scénariste: X. DORISON
Dessinateur: R. MEYER
Editeur: DARGAUD
Date de sortie: 30 janvier 2015
54 pages
WESTERN
















Nous sommes en 1868, Jonas Crow est un croque-mort itinérant. 
Par l'intermédiaire du télégraphiste de ses connaissances il apprend qu'il a un "client" Monsieur Cusco à Anoki City une ville minière.
Il s'y rend. Mais surprise quand il arrive son client Cusco est tout ce qu'il y a de plus vivant.
Après d'âpres discussions concernant le tarif des funérailles, Jonas demande confirmation du nom du défunt et c'est bien M Cusco.
Ce dernier lui assure qu'il sera bien mort le lendemain. 
Dans le même temps il y a eu un effondrement dans la mine de la cité et un jeune garçon de 16 ans est mort.
Jonas moyennant 2 steaks, denrée inabordable pour les mineurs, s'occupe des funérailles.
Pendant ce temps, Cusco donne ses dernières consignes à Rose sa gouvernante d'origine anglaise.

Il veut se suicider, au grand dam de Rose, en avalant du curare, et être enterré au fond de sa première mine à Red Chance, à 50 miles d'Anoki City. 
Il précise à Rose que si son corps n'arrive pas à bonne destination dans les 3 jours, un otage sera exécuté par un indien à sa solde.
Après il se met à table pour manger son dessert préféré un "délice à la crême d'amende". Il avale en même temps tout son or. 
Son but: être enterré pour l'éternité avec toute sa fortune sans que personne en ville ne le sache. 
Il n'aura pas besoin de prendre du curare, il meurt "d'indigestion" (comme les 4 amis dans "La Grande bouffe"). Son or l'a fait vivre et l'a finalement tué.
Le lendemain, quand Jonas arrive, Cusco est bien mort.
En fait, le secret de Cusco est appris par tous les mineurs, et ils ne sont absolument pas d'accord pour laisser partir toute cette fortune.
Jonas va devoir fuir avec Rose et la servante chinoise Lin avec toute la ville à ses trousses...

Le scénario: 
L'histoire complète est en 2 tomes. Mais dès le premier nous sommes tenus en haleine.
Et pourtant, tous les clichés du wertern sont représentés:
  - Nous avons Jonas le croque-mort avec comme compagnon de voyage un vautour apprivoisé (clin d'oeil à Lucky Luke),
   - La mine avec toutes ses misères et ses excés, clin d'oeil à Blueberry et celle "de l'allemand perdu" (voir détail dans planche ci-après),
   - le saloon et ses bagarres,
   - la course pousuite,
   - le pont branlant,
   - la gouvernante d'origine anglaise un peu guindée,
   - la servante chinoise,
   - le shérif et ses adjoints véreux,
   - même la cavalerie arrive à la fin...
UNDERTAKER Planche 5 Le mangeur d'or de R MEYER

Alors on pourrait dire bof rien de neuf sous le soleil, et pourtant on se laisse gentiment prendre par le scénario.
L'histoire est originale: le héros est un croque-mort itinérant. Le défunt a une façon peu commune pour se faire enterrer.
Le public visé est adulte car les sujets traités sont sérieux. Mais cela est fait avec beaucoup d'humour par Xavier Dorison. 
Notre héros par exemple n'a pas peur "d'enrichir la bible": "Tu laisseras ton prochain faire ses conneries tant que c'est avec son blé..." Saint Jean aux New-Yorkais"
JONAS est doux en général sauf quand il perd son sang-froid et là on s'aperçoit que c'est un tout autre homme. 
La violence il connait. On sent qu'il a un très lourd passé qu'il veut oublier. Croque-mort itinérant n'est pas une façon de fuir?

Le dessin:

Il est tout simplement magnifique. Le trait est précis. 
Les visages sont très expressifs. 
Exemples Rose après la lecture du testament complétement abasourdie par l'horreur à venir ou Jonas lorsqu'il se bat avec l'adjoint du shérif la haine jaillie.
Les bagarres font bien réelles, les personnages ne sont pas du tout figés.
Cette BD aurait pu paraître en noir et blanc mais la couleur apporte un plus.
Et que dire de la couverture: tout est dit en une image. Un croque-mort armé avec son vautour est devant une tombe ouverte, le tout à contre jour.
Le visage de Jonas que l'on devine fait penser à un rapace. Le sujet est bien présenté: vous allez avoir un western digne de ce nom.

En conclusion: 
J'ai beaucoup aimé, Undertaker est digne de Blueberry. Je me suis mis à la BD en partie grace à Giraud et Charlier. 
J'étais en admiration devant les pages de garde des premiers albums avec ses magnifiques canyons. Avec Undertaker je suis aussi tombé sous le charme.

Selon la nouvelle bible du 9ème art: "Après avoir chéri Blueberry, Undertaker tu liras avec gourmandise" Lionel aux bédéphiles chapitre 5 verset 8. 

Je vous conseille la lecture de 2 articles:
- sur votre site préféré 7BD: Dans l'atelier de Ralph Meyer
        - sur le site de Casemate n°77 "Undertaker #2 :  60 pages au panier

Un petit challenge, Blueberry est représenté dans ce tome à vous de le trouver. Bonne chance.

Bonne lecture et à bientôt.

Lionel


Inscrivez vous à notre newsletter :

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog