Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Les spectaculaires tome 1 : le cabaret des ombres

Les spectaculaires tome 1 - Rue de Sèvres
Série : Les spectaculaires
Titre : le cabaret des ombres
Dessin : Arnaud Poitevin
Scénario : Régis Hautière
Couleurs : Christophe Bouchard
Editeur : Rue de Sèvres
Année : 2016
Nombre de planches : 54

Résumé :

Le professeur Pipolet est un inventeur innovateur chevronné, un peu foufou, à la mémoire quelque peu défaillante depuis que Victor Stingler, richissime homme d’affaire, l’a laissé pour mort...
Il ne se rappelle des évènements vécus que 48h après…
Ce soir-là, il assiste au cabaret des ombres, au spectacle tragi-comique de la petite troupe composée de Pétronille, leader incontesté du groupe et garçon manqué, Félix, faux loup-garou allergique aux poils…. , Eustache homme fort bidonnant…, et enfin Evariste séducteur et acrobate casse-cou homme volant…
Bluffé par leurs incroyables talents fantastiques, le professeur va vouloir les engager pour sauver le monde…
En effet, quelques années auparavant, le terrible Victor Stingler tenta de tuer le professeur et lui vola les plans d’une mystérieuse « bombe », projet qu’il avait financé, et dont il avait fait croire au professeur Pipolet que c’était une arme de dissuasion destinée à empêcher toute intention de guerre dans le monde.
Bref le remède pour une paix mondiale.
La petite troupe refuse une première fois.
Mais lors de la deuxième proposition involontaire du professeur Pipolet (rappelez-vous il a une mémoire à 48h de décalage…), et considérant la situation financière catastrophique de la troupe et la proposition alléchante du professeur, ils acceptent la mission.

Leur rocambolesque aventure commence alors !!!

Mon avis :

Voilà la deuxième collaboration de ces 2 formidables auteurs Regis Hautière et Arnaud Poitevin, et ils ont choisi la belle maison « Rue de Sèvres » pour éditer leur nouvel ouvrage.
Pour rappel la première collaboration était « Le Marin, l’actrice, et la croisière jaune », aux éditions Soleil, sur le raid africain de Citroën « la croisière jaune », en concurrence avec le raid Renault, en pleine révolution industrielle.
Mais revenons-en à l’objet de la chronique « Les spectaculaires : le cabaret des ombres ». Nos deux artistes nous reviennent donc dans un registre beaucoup plus comique et caricatural, ciblant un publique jeune, et cela marche parfaitement. 
Nous ressortons de la lecture de cette BD conquit et le sourire aux lèvres.

Le livre, la couverture :

Comme à son habitude, l’éditeur nous fait les choses bien belles ! Le livre est de très bonne manufacture, agréable au touché et visuellement remarquable. Le travail du dessinateur pour la couverture est vraiment sensationnel !
Les quatre personnages sont attirants et passent vraiment pour des spectaculaires héros, mais le trait caricatural du dessinateur annonce plutôt un humour tranchant. Petit détail aussi, tous les personnages ont le sourire, et c’est contagieux !! Le fond de scène rappel bien le cabaret et situe plus ou moins déjà l’époque.
L’illustration du quatrième plat quant à elle annonce purement et simplement le comique de situation à venir dans l’ouvrage.
La dominante bleue clair du livre est aussi très attrayante.

Planche 10 de Les Spectaculaires Tome 1 Rue de Sèvres
Planche 10
Le dessin, le style, la mise en scène, les couleurs :

Le style de dessin est semi-réaliste caricatural convenant parfaitement au scénario et à la croquignolesque aventure !
Le dessin est singulier, léger et fin mais vif en même temps, et truffé de détails bien placés !
Le dynamisme du trait anime presque les personnages.
Le jeu d’ombre et lumière est superbement bien réfléchi, notamment sur les scènes nocturnes.
Les mises en scènes fort fantaisistes accentuent le comique de situation (voir planche sur toit), les perspectives sont superbes, les effets maitrisés, les gros plans, vue d’ensemble et cadrage très réussis !
Les personnages sont tous attachants, et avec une forte identité détachée rien que par le dessin suggestif.
Le travail sur l’époque est aussi bien documenté par les costumes, les architectures etc…
Les couleurs sont somptueuses, chaudes et vivantes, toujours avec une dominante par page.
Le dessinateur s’est fait plaisir et ça se sent. Il déborde d’imagination et nous décrit tout un environnement atypique, pittoresque et burlesque. D’ailleurs un cabaret ça se prête parfaitement bien à l’exercice ubuesque !

Vraiment, Arnaud Poitevin nous communique parfaitement bien l’enthousiasme qu’il a certainement eut à dessiner ce bel ouvrage.

Planche 11 de Les Spectaculaires Tome 1 Rue de Sèvres
Planche 11
Le scénario, le découpage :

Dans le Paris du début du siècle, Régis Hautière nous livre son spectacle baroque avec maestria !
Le scénario est original, rempli d’humour autant par les répliques et les situations que par l’ingéniosité déployée pour ces gadgets fantaisistes issus de nulle part ! (le pistolet au canon tordu parait inutile mais il est parfaitement utilisé par exemple…)
Regis Hautière a su aussi donner une vrai personnalité à l’ensemble des personnages (méchant comme gentils) tout en gardant ce côté comique digne des spectacles des plus grandes popines !
Rien à dire, l’action est présente de bout en bout. On ne se repose que très peu.
L’humour est omniprésent et bien amené. Les dialogues sont truculents et les situations cocasses nombreuses, et les maladresses et bévues des personnages sont légendaires. Bref une vraie bande de héros aux bras cassés mais dont on se prend vite en affection. Il y a, je pense, une grande touche de Rocambole dans cette aventure !
Le final est aussi à la hauteur des héros, c’est-à-dire fantasque et bizarre.
Le découpage est à la hauteur de l’aventure : fantaisiste, ingénieux, dynamique, marrant, agréable… bref superbement construit avec beaucoup d’effets classiques (superposition de cases sur un fond dessiné, vignettes sans bordures, coupées en diagonales, alternances de grosses et petites cases etc…)

J’ai beaucoup aimé.
J’ai particulièrement apprécié les personnages avec leurs défauts, mais aussi et surtout les idées farfelues des auteurs !
Je suis maintenant impatient de lire un nouvel épisode.

Ciao
Yann

Les auteurs (Sources Rue de Sèvres) :

Photo Regis Hautière copyright Adèle H.
Photo et copyright @ Adèle H.
Né en 1969 à Fougères, en Bretagne, Régis Hautière montre très jeune un intérêt pour l’écriture. En 1995, il devient membre des AJT, une association qui réunit des auteurs amateurs de bandes dessinées, où il rencontre ses premiers collaborateurs. En 2005, il décide de se consacrer uniquement à l’écriture de scénarios. Depuis, il a publié plus d’une quarantaine d’albums dont La Guerre des Lulus ou les derniers tomes de la série Aquablue. Il signe chez Rue de Sèvres une série familiale avec Arnaud Poitevin, Les Spectaculaires. Il vit actuellement à Amiens.










Photo Arnaud Poitevin
Né à Tours en 1974, Arnaud Poitevin commence ses études à l’école de publicité de Tours avant d’intégrer le cursus animation de l’école des Gobelins. À la fin de ses études, il devient assistant de réalisateur et storyboarder, avant de publier ses premiers dessins dans les magazines J’aime lire et Spirou. En 2005 sort son premier album Ogre l’ogre chez Panini Comics, avant Le Marin, l’Actrice et la Croisière jaune, avec Régis Hautière. Le duo se reforme chez Rue de Sèvres avec la publication du premier tome des Spectaculaires. Arnaud Poitevin habite aujourd’hui en Île-de-France.







Inscrivez vous à notre newsletter :

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog