Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

SpyGames tome 1: dissidents



SpyGames tome 1: dissidents chez Glénat
Titre: SpyGames tome 1: dissidents
Auteurs: Jean-David Morvan (scénario) et Kim Jung Gi (dessin)
Année : 2014
Éditeur : Glénat


Hong Kong est le terrain de jeu d'un groupe d'hommes expérimentés, entraînés et rompus au combat. Ces mercenaires s'en prennent à des groupes d'autres professionnels, alors qu'ils s’apprêtaient à participer au "Kontest".

Le "Kontest" est une compétition internationale destinée aux espions de tous les pays. Pour y participer, chaque nation doit donner un secret d'état. Les secrets de l'ensemble des pays sont la récompense de l'équipe de mercenaires qui parviendrait à remporter la compétition. Pour cela, il n'y a aucune règle, tous les moyens sont permis: infiltration, torture, meurtre....

Mais cette année un groupe d'individus indépendants, a décidé de s'en prendre aux équipes avant même le lancement de la compétition. Ils laissent derrière eux des cadavres et des appartements en cendre en plein cœur de la ville, ce qui ne plait pas du tout au commissaire chinois Ka Lei Ng.
Le policier est expert en arts-martiaux, et pourtant les hommes auxquels il a eu affaire lui ont résisté.
Qui peuvent bien être ces professionnels qui ne laissent aucune preuve derrière eux?


La couverture cartonnée est une scène de combat urbain allant de la première à la quatrième de couverture. Des hommes armés se tirent dessus, en plein centre de Hong Kong.

Cette BD de 48 pages en couleur est scénarisée par Jean-David Morvan, qui met en place une histoire 
originale d'espions et d'agents secrets. Il invente des sortes de "Jeux Olympiques" pour mercenaires, comme on peut le lire sur le site de l'éditeur Glénat.
Ce premier tome met en place le décor, présente le principe du "Kontest" ainsi que les personnages dissidents et le commissaire chinois, sorte de réincarnation de Bruce Lee.

Le dessin est réalisé par le génial Kim Jung Gi. Ce dessinateur et illustrateur Coréen est vraiment époustouflant de talent. Je vous invite à vous intéresser à son travail et vous découvrirez qu'il dessine directement au stylo, sans même faire de croquis. Et pourtant son dessin est toujours juste. Les proportions sont bonnes, les décors sont travaillés, ils sont détaillés et bien fournis.
La couleur est faite au pinceau, dans des tonalités militaires, façon camouflage, qui correspond bien à l'ambiance et au thème de cette histoire.

La combinaison du scénario et du dessin font de SpyGames une BD très dynamique.
L'histoire est violente, mais finalement, ce genre de compétition pourrait très bien exister...



Même si cette BD n'était pas en lice pour un prix cette année à Angoulême, les visiteurs auront peut être eu la chance de croiser Jean-David Morvan ou Kim Jung Gi qui étaient présents. Le dessinateur corréen réalisait également des démos chaque jour, en direct, devant le public.


Juju Gribouille

Enregistrer un commentaire

3 Commentaires

Anonyme a dit…
ce genre de compétition existe! il y a eu un reportage sur canal 2 jours après que j'ai lu la BD: J'étais choqué..
Bien sur dans la réalité tout est payé par les marchands d'armes et il n'y a pas d'autres enjeux.
bd sympa en tout cas!
7BD a dit…
C'est flippant de se dire que cela puisse exister. En tout cas, la BD a l'air intéressante. Merci juju de me l'avoir fait découvrir. ;)
Juju Gribouille a dit…
Effectivement si ça existe c'est flippant !
En tout cas c'est très bien mis en scène dans cette BD... et on n'est pas au pays des bisounours, je vous le dit!

Rechercher dans ce blog