Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

La Montagne Magique

La Montagne Magique de Jirô Taniguchi chez Casterman Titre: La Montagne Magique
Auteur: Jirô Taniguchi
Année: 2007
Éditeur: Casterman


Ken'ichi est un petit garçon de 11 ans. Il habite dans la petite ville de Tottori, au pied d'une montagne surmontée d'un chateau.
Son père étant décédé, il vit avec sa petite soeur, chez ses grands parents, depuis que sa mère a été hospitalisée pour une grave maladie.

Comme les garçons de son âge, il aime aller jouer avec ses amis, dans la montagne et mettre son courage à l'épreuve en pénétrant dans les souterrains, soit disant hantés, qui s'y trouvent.

Mais Ken'ichi est triste et inquiet pour sa mère, même s'il essaie d'être fort devant sa petite soeur. Il a souvent besoin de s'aérer et de vaquer dans la ville pour penser à autre chose et se vider l'esprit.

Un jour, alors qu'il pénètre dans une sorte de musée, il entend une voix. Pourtant il n'y a personne dans la pièce. Il découvre finalement que c'est une salamandre qui parvient à communiquer avec lui par télépathie.

D'abord incrédule et étonné, le garçon va décider de sauver l'animal qui lui promet d'exaucer n'importe quel voeux s'il le ramène dans son royaume sous la montagne.


Nous connaissons Taniguchi pour ses mangas, mais La Montagne Magique est bien une BD à l'européenne, se lisant dans le sens français (de gauche à droite).
Le format est donc celui d'une BD, en 64 pages couleur.
La préface est signée par l'auteur qui nous explique comment il a découvert la BD européenne et en est tombé amoureux. Il nous explique aussi comment il en est arrivé à créer La Montagne Magique.
A la fin de la BD, vous pourrez trouver également un entretien avec Jirô Taniguchi qui répond à quelques questions sur son oeuvre, son inspiration et son travail sur cette BD.

"La mélancolie me semble être une sorte de remède pour équilibrer l'esprit"

Comme le dit cette citation de Jirô Taniguchi, dans La Montagne Magique, comme dans son oeuvre, règne une certaine mélancolie.
Le personnage principal est un enfant qui a perdu son père et dont la mère est gravement malade, ce qui n'est pas très joyeux il faut l'avouer. Mais il reste un petit garçon et s'invente des histoires avec ses copains. Il a encore cette insouciance et cette naïveté qu'ont les enfants et qui lui permettent d'entendre la salamandre.
Au-delà du côté personnel que donne l'auteur, on retrouve aussi dans cette BD une composante écologique et mythique au travers de la salamandre qui veille sur la montagne.

Il y a un certain esprit Miyazakien dans cette BD, à la fois dans le thème mais aussi peut être du fait de la couleur.

Jirô Taniguchi est le plus européen des mangakas, dans son style graphique et sa mise en scène, avec un découpage très carré. Ce qui change ici par rapport à d'habitude est bien évidemment le format, la taille de la BD mais aussi et surtout la limitation du nombre de pages.

Le dessin de l'auteur est quant à lui très identifiable. Dès la couverture on reconnait un personnage de Taniguchi. L'auteur sait raconter les histoires, par contre il est plus "limité" en termes de création graphique des personnages, qui ont, en général, la même tête entre ses différents mangas. Par contre, il excelle dans le côté descriptif et détaillé des décors et des paysages.

Dans l'ensemble, la Montagne Magique est une bonne BD, mais qui reste classique pour l'auteur que l'on connait dans ce style.
Le plus important est que les sentiments soient là.
Le lecteur est embarqué dans l'aventure de Ken'ichi que l'on suit facilement. Les plus jeunes apprécieront très probablement cette fable fantastique.

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog