Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

Universal War One - La Genèse

Universal War One Tome 1 La Genese
Série : Universal War One
Titre : Tome 1 - La Genèse
Dessin et Scénario : Denis Bajram
Editions : Soleil Productions
Année : 1998

Résumé de l'éditeur:


Entre Saturne et Jupiter, au cœur des jeunes Etats les plus prospères de la Fédération des Terres Unies, la troisième flotte de l'United Earthes Force veillait inlassablement sur la périphérie du système solaire. Elle assurait par son gigantisme un incroyable sentiment de sécurité à ses habitants. 

Mais le MUR est apparu. 

Si grand, si sombre. 

Insondable.  

Ici commence la Première Guerre Universelle.

Mon avis :

Denis Bajram créé là, une œuvre (l'intégrale de la série) majeure et indispensable pour tout amateur de BD de science-fiction et d’espace (dans tous les sens du terme : espace sidéral, espace-temps, espace en terme de distance).

Cet auteur travaille dans un espace-temps, si j’ose dire, différent de nombreux auteurs de BD. En effet, il a réalisé sa BD avec l’aide du support informatique (tablette graphique et logiciel adéquat). Il maitrise parfaitement ces outils.
Il a été bien en avance sur son temps (bien que de plus en plus de dessinateurs en viennent au moyen informatique pour réaliser leurs œuvres).
Le résultat est stupéfiant, à la limite du parfait (le système virtuel permet de retravailler « facilement » des planches) en termes de graphisme, de couleurs, d’ambiance etc…

Le dessin est bien réaliste, le jeu d’ombre et de lumière est somptueusement réalisé créant ainsi une ambiance inquiétante et à grand suspens. 

Les perspectives et les points de fuite sont remarquables mettant ainsi en avant l’immensité de l’espace, et les effets sont soignés (comme les effets de vitesse par exemple… ).

Le scénario est quant à lui plus alambiqué mais reste parfaitement compréhensible dans son ensemble (Malgré quelques théories physiques intellectuellement compliquées à appréhender, mais je pense que c’est l’effet recherché pour tromper le lecteur… ?!?!?). Seules les références idiomatiques à la bible de Canaan restent obscures, mais rajoutent cependant une belle tension au scénario (et il faudra aller jusqu’au tome 6 pour comprendre, plus ou moins, d’où viennent ces vers profondément inspirés de la genèse biblique évidemment, à quelques mots prêts)

Le découpage est efficace. J’aime particulièrement ces cases pleines pages avec quelques vignettes superposées façon comics.

L’espace (encore une fois dans tous les sens du terme) est omniprésent dans la BD et est génialement illustré (autant d'une manière scénaristique que visuelle).

Denis Bajram a su rendre l’espace sidéral présent dans pratiquement toutes les cases (on ne l’oublie pas même lorsque les cases illustrent un intérieur… ).

Le dessin de Saturne abimée par une explosion est vraiment exceptionnel… un vrai chef d’œuvre.

L’espace-temps est quant à lui au cœur du scénario de la série, il y prend toute son ampleur autant sur la ligne directrice de l’histoire (voyage dans le temps, on le découvrira dans la suite de la série) qu’en regard du passé (et/ou du futur aussi… ) obscur des protagonistes (on y découvre un coté sombre différent pour chaque personnage, ou presque, cherchant tous plus ou moins une rédemption, une échappatoire à ce passé… )

L’espace en tant que place physique, est quant à lui plus subjectif mais aussi présent vis à vis de cette « guerre » invisible (on apprendra par la suite que l'ennemi sera... non je ne vous le dirai pas !!). L’espace est grand pour l’humanité, mais pas tant que ça finalement car les planètes habitables et exploitables sont rares. Cet espace est aussi bien illustré par ces petits vaisseaux que nos héros pilotent, si petits face à cette immensité sidérale.

Cette série BD est donc, selon moi, une œuvre incontournable pour toute bonne bibliothèque de fan de BD.

Ainsi, je vous souhaite un bon voyage dans le temps et l’imaginaire.

Yann


Le lien vers le site de la BD de Denis Bajram : http://uw1.bajram.com/



« Au commencement, le souffle
de Dieu tournoyait au cœur des ténèbres,
et les ténèbres recouvraient l'abîme.
Dieu dit "Que la lumière soit", et la lumière fut.
Dieu vit que la lumière était bonne,
et Dieu sépara la lumière et les ténèbres.
Dieu appela la lumière "énergie"
et les ténèbres "espace/temps".
Il y eut un soir, il y eut un matin.
Ce fut le premier jour. »

La Bible de Canaan



Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog