Header Band

header de 7BD site de chroniques de bande dessinée, comics et mangas

The Arms Peddler - Tome 5


The Arms Peddler - Tome 5 chez Ki-Oon
Titre: The Arms Peddler - Tome 5
Auteurs : Kyoichi Nanatsuki (scénario) et Night Owl (dessin)
Année : 2012
Type: Seinen
Éditeur : Ki-Oon

Les 3 personnages principaux de la série, jusqu'à ce 5ème volume, sont Garami, une mystérieuse et ténébreuse marchande d'armes, Sona, un jeune garçon qu'elle a recueilli et sauvé alors que ses parents s'étaient fait tuer dans d'atroces conditions, et la jeune princesse Airi sauvée de l'esclavage par les 2 protagonistes précédents.

Dans ce volume, nous retrouvons les 3 héros engagés en plein combat contre Robert Guillemin, un vampire surpuissant. Une fois de plus Airi s'est faite capturer et Sona veut la sauver. Mais Garami convoite également un étrange grimoire que le vampire cacherait.

Pour venir à bout de leur ennemi, Garami va dévoiler d'étranges pouvoirs. Elle va dégainer une épée noire, énorme, ce qui aura pour effet de recouvrir son visage d'un mystérieux tatouage, et de lui conférer une force hors-norme.

Suite à ce combat, dont nous vous laissons découvrir l'issue, Garami, Sona et Airi vont sortir de la forêt sombre et ténébreuse où le jour ne se lève jamais et où s'est déroulée leur aventure.

Ils vont aussitôt se retrouver embarqués dans une autre histoire pas banale lorsqu'ils croiseront un contingent de squelettes qui les mènera dans un château.
C'est le lieu d'un phénomène mystique où, toutes les nuits, les soldats squelettes rejouent la scène de la nuit de leur mort. Mais l'arrivée de nos 3 protagonistes va quelque peu modifier le cours des événements.


The Arms Peddler est un manga de Dark Fantasy, plutôt destiné à un public averti.
Vous aurez sûrement remarqué l'utilisation des termes "étrange", "mystérieux", "mystique"... Cela résume assez bien l'atmosphère qu'il y règne.

Pour rajouter un côté sombre à l'histoire, la jaquette  du manga est noire avec juste une petite illustration encadrée et la couverture cartonnée en dessous est en niveaux de gris.
Les 6 premières pages sont en couleur, sur papier plastifié, un peu épais. Le reste des 210 pages est en noir et blanc.
Toutes les 10 pages environ, il y a une petite illustration dans un encadré et une page intercalaire complètement noire.

D'ailleurs le dessin est assez sombre. Par exemple ici, la 1ère partie du manga, contre le vampire, se déroule dans une forêt où il fait toujours noir. La 2ème partie, avec les squelettes, se passe la nuit.
Même le nom du dessinateur colle à l'ambiance: Night Owl!
Les personnages de cette série ont un design très intéressant, surtout Garami.
Au delà de ça, le trait est vif et l'agencement des cases rajoute de la dynamique, surtout dans les scènes de combat. On retrouve aussi de temps en temps des illustrations en pleine page qui marquent des temps forts.

Si l'histoire est pleine de mystère, elle révèle quelques réponses au compte goutte, mais rajoute de nouvelles interrogations au fur et à mesure que les personnages progressent dans l'histoire.
L'univers dans lequel ils évoluent est lui aussi révélé et enrichi, petit à petit.

A la fin de ce 5ème volume de The Arms Peddler, le scénariste signe une postface intitulée "De plaisants cauchemars". Il explique quels auteurs et quelles œuvres l'ont inspiré pour se lancer dans cette oeuvre.

Pour les chroniques des 7BD du mois de Novembre j'ai choisi le 5ème tome de la série plutôt que le 1er parce que je trouvais qu'il regroupait vraiment tous les ingrédients qui correspondaient au thème des "Morts et autres monstres" que nous avions choisi à la rédaction. Et en plus, la 2ème partie avec les squelettes constitue une histoire complète, avant d’enchaîner sur un nouveau cycle plus long dans les volumes suivants.

Donc pour résumer, si vous aimez les univers sombres et mystérieux, les monstres en tout genre et les combats épiques, vous aimerez très probablement la série The Arms Peddler proposée par Ki-Oon.

Publier un commentaire

0 Commentaires

Rechercher dans ce blog